samedi 14 juillet 2018

Photo du 14 juillet

179



Il s'appelle Artiom, c'est un jeune de Rostov sur le Don qui après ses études a décidé de venir prêter main forte aux défenseurs de la République Populaire de Donetsk.

"Palestinian" (son indicatif) observe ici au mur Est de "Forteruine" tandis que les tirs ukrainiens prenant à partie nos positions défensives reprennent comme chaque soir.

La situation actuelle sur le front est plutôt lourde, car malgré une accalmie générale sur notre secteur les ukrainiens poursuivent des tirs sporadiques, aux armes légères mais aussi mortier de 82mm, canon sans recul SPG 9 de 73mm ou lance roquette antichar RPG 7.
Avant hier encore, 2 soldats du bataillon Vostok tenant une position voisine ont été ainsi blessés au cours d'un bombardement ennemi.

Entre le sommet de l'OTAN et la rencontre Trump-Poutine, c'est le 14 juillet, ce mythe national offert au peuple de France par la bourgeoisie pour mieux renforcer sa servitude par l'illusion d'une révolution populaire dont il serait le héros.

Et pendant que les français s'apprêtent à fêter leur soumission finale au nihilisme d'une ploutocratie amorale, que la grand messe footbalistique du lendemain ne manquera pas de consacrer, sur le front du Donbass, des hommes et des femmes luttent contre cette même dictature de la marchandise, qu'entre autres, la monarchie décadente francaise et cette révolution mythifiée de 1789 auront préparé.

Quand est-ce qu'une vraie révolution, une révolution conservatrice restaurant les valeurs civilisationnelles européennes va t-elle arriver a l'Ouest et réveiller les peuples asservis par 2000 ans de pensées uniques successives et esclavagistes ?

Erwan Castel


Les autres extraits de ce journal du front peuvent être retrouvés ici : Journal du front

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.