lundi 2 juillet 2018

Le pain empoisonné ukrainien


Le 1er juillet a été décrété un nouveau cessez le feu sur la ligne de front du Donbass dite "Trêve du pain" en référence à la période des moissons , pathétique piqûre de rappel d'accords de Minsk dont on ne sait plus aujourd'hui s'il faut en rire ou en pleurer.

En tout cas une violation du cessez le feu par l'armée ukrainienne constitue par sa banalité criminelle depuis longtemps un "non événement" dans cette guerre sans fin menée dans le Donbass.

En effet, aussitôt mise en vigueur, cette nouvelle trêve a été violée par l'armée ukrainienne dès les premières heures de la matinée, à Komintrrnovo dans le Sud de la République, à Yasinovataya au Nord de Donetsk ou aussi à Dokuchaievsk (25 km au Sud de Donetsk) où dès 9h45, des véhicules blindés d'infanterie ukrainiens ont tiré à 30 reprises vers le centre ville touchant plusieurs maisons d'habitation de la rue Lénine. A peine 2 heures plus tard, toujours dans le secteur de Dokuchaievsk, un camion Kamaz livrant de l'eau potable sur le front a été détruit par des missiles antichars, son conducteur mortellement blessé succombera à l’hôpital quelques temps après son évacuation. Le soir les bombardements ukrainiens recommençaient sur le centre ville. 

L'Etat Major de la RPD a précisé qu'il ne compte pas répondre à cette provocation meurtrière de Kiev destinée à imputer par une escalade une rupture de la trêve aux républicaines.


Ici plus personne n'est surpris par ce comportement provocateur et criminel de Kiev, qui depuis 4 ans est dénoncé mais aussi reste impuni.. Ainsi par exemple lors du dernier cessez le feu proposé pour la période pascale, les ukrops ont tué 9 civils et blessé 57 autres (je ne parle pas des pertes militaires qui sont logiquement cachées par le commandement mais dont je peux affirmer qu'elles sont, entre tués et blessés, quasi quotidiennes) et 335 maisons et infrastructures ont été touchées. Au total pendant cette "trêve de Pâques", Kiev a commis plus de 1 600 violations du cessez le feu, tirant plus de 36 000 munitions diverses (+155 tonnes) sur les territoires de la République de Donetsk.

Et ça continue encore...

De notre côté il y a longtemps que ces annonces de cessez le feu ont la crédibilité d'une publicité de lessive, et les forces armées des Républiques de Donetsk et Lugansk continuent leurs entrainement et défense du front sans relâche.

Erwan Castel


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.