jeudi 1 janvier 2015

Les apprentis sorciers du Maïdan

Fuite radioactive à la centrale de Zaporodje
video

Rappel : Au premier jour de décembre 2014, on apprenait que la centrale nucléaire de Zaporodje, à 200 km l'Ouest du Donbass avait été victime d'un "incident électrique" ayant amené à la fermeture temporaire du 3ème réacteur.

Rapidement, les propos rassurants initiaux des autorités de Kiev vont laisser place à des soupçons plus inquiétants évoquant un accident grave au niveau du réacteur. Les hypothèses d'un attenta terroriste ou d'un dommage collatéral des combats ayant été écartées il reste celles d'une défaillance technique non contrôlée, d'une erreur humaine peu probables ou d'un accident dû à à une modification du protocole de mise en oeuvre de ce type d'unité, de conception et fabrication soviétique.

Avec une puissance nette électrique totale de 6 000 megawatts, la centrale nucléaire de Zaporijia est considérée
comme la plus puissante d'Europe. Elle produit chaque année 37 à 38 milliards de kWh par an, soit un cinquième 

de la production d'électricité ukrainienne. (Source, site : "Le Parisien"
Une unité de production d'une centrale nucléaire fonctionne comme une centrale thermique classique: un combustible (en l'occurrence nucléaire) qui produit de la chaleur ; cette chaleur permet soit directement soit au travers d'un échangeur (le « générateur de vapeur » ou GV) de transformer de l'eau en vapeur ; cette vapeur entraîne une turbine qui est couplée à un alternateur qui produit l'électricité. (source Wikipédia)

Donc tout est organisé autour de ce "combustible", l'hexafluorure d'uranium (UF6),  composé de l'uranium et qui est l'élément principal du réacteur. Cette matière fissible est réalisée et conditionnée sous différentes déclinaisons et ses caractéristiques physico-chimiques varient d'un pays à l'autre. Or une centrale un peu comme une voiture qui est équipée d'un moteur à essence ou diesel, est conçue pour être adaptée à son "combustible" défini.

Une décision irresponsable et suicidaire 

Or le gouvernement de Kiev, obsédé par son désir de couper toutes ses relations avec la Russie, et harcelé par les ambitions militaro-industrielles de ses parrains étasuniens du Maïdan, a commencé dans ses centrales nucléaires à changer le combustible russe par un combustible américain non certifié conforme à leur fonctionnement..

L'accident de Zaporodje serait peut-être dû à cette violation du protocole de fonctionnement d'une unité nucléaire de fabrication russe.

Les experts avaient pourtant alerté vivement l'Ukraine et l'opinion internationale des dangers potentiels graves d'une telle modification, et le président de l'OSCE était lui même monté aux créneaux u mois août pour exprimer ses craintes (le lien : ICI) La Russie, évidemment la mieux placée pour ce type de centrales a également alerter les responsables nucléaires et s'est même proposée pour expertiser la situation.

Peine perdue ! le gouvernement psychotique de Kiev influencé par le lobbying de la société étasunienne Westinghouse qui travaille déjà dans le pays au développement du programme nucléaire, a maintenu sa décision irresponsable et suicidaire.

Cette décision, pour ceux qui n'auraient pas encore compris les menaces et les enjeux internationaux de la crise, engage la sécurité d'une grande partie de l'Europe entière, qui se retrouve aujourd'hui menacée par la démence d'une dictature et l'avidité d'industriels étasuniens.

Allons nous rester encore longtemps les otages des criminels de Washington et des hallucinés de Kiev ? Sans oublier surtout leurs parrains de l'Union Européenne qui ont déclenché le cataclysme et soutiennent cupidement et stupidement ces apprentis sorciers...

L'Ukraine est devenu un tourbillon incontrôlé dans les folies duquel nous risquons d'être entraîné prochainement !
Erwan Castel
__________

Les fuites radioactives dévoilées par des fuites administratives 


Selon un rapport, une fuite radioactive importante 
aurait été détectée dans une centrale nucléaire ukrainienne (Russia Today)

Source de l'article : Blog "SAM LA TOUCHE", le lien : ICI 

Selon des informations diffusées par des médias russes, citant les services d'urgence du pays, une fuite radioactive a été détectée dans la plus grande centrale d'Europe, à Zaporozhye en Ukraine. Les responsables ukrainiens ont démenti ce rapport.

Après un incident survenu dimanche, LifeNews a publié ce qu'il prétend être un rapport divulgué par le service d'urgence de l'Ukraine, remettant en cause les informations des autorités selon lesquelles la radioactivité de l'installation serait égale à la radioactivité naturelle.

Les autorités ukrainiennes ont démenti le rapport de médias russes pour qui une fuite radioactive avait eu lieu dans cette centrale nucléaire, a rapporté Reuters.

"L'usine fonctionne normalement, il n'y a eu aucun accident", selon les déclarations d'un responsable du ministère de l'énergie à Reuters. Aucun commentaire officiel n'a été fourni sur la véracité de ces documents.

Deux documents publiés par Lifenews semblent montrer que les responsables de la centrale ont mis délibérément des informations trompeuses sur leur site web. Les documents auxquels Lifenews a eu accès - et qui étaient adressés au chef des services d'urgence régionaux - indiquent que les niveaux de radiation dans la centrale, dimanche et lundi, étaient 16,8 fois plus élevé que la norme légalement autorisée.


"ГСЧС Украины подтвердила утечку радиации на Запорожской АЭС
Официальные сводки свидетельствуют о том, что пресс-служба ЗАЭС скрывает правду об аварии в 6-м энергоблоке. Украинские атомщики дезинформировали общественность и СМИ о реальном положении дел на Запорожской АЭС. В Интернет попали сводки Государственной службы по чрезвычайным ситуациям за 28 и 29 декабря, которые опровергают заверения руководства ЗАЭС о том, что шестой энергоблок был введен в строй уже вечером 28 декабря. Кроме того, допустимый уровень излучения на АЭС, согласно замерам, оказался выше нормы в 16 раз."(Source Life News)

Traduction :

"GSCHS Ukraine a confirmé les fuites radioactives à la centrale nucléaire de Zaporozhye
Les rapports officiels indiquent que le service de presse de la Zaporizhzhya cache la vérité sur l'accident dans la 6e Unité. Des scientifiques nucléaires ukrainiens ont désinformé le public et les médias sur l'état réel des affaires dans la centrale de Zaporizhzhya. Lifenews a obtenu un résumé du Service d'Etat pour les situations d'urgence du 28 et 29 décembre, qui réfute l'assurance des responsables de Zaporizhzhya que la sixième unité a été mise en service dans la soirée du 28 décembre. En outre, le niveau de rayonnement dans l'usine, en fonction des mesures, était 16 fois supérieure à la norme." (Source Life News)

Lundi, les niveaux avaient légèrement augmenté - de 16,3 à 16,8 fois plus élevé, et l'unité 6 était toujours fermée, selon le rapport, contredisant les déclarations des responsables de la centrale selon lesquelles le problème avait été résolu et que l'usine fonctionnait normalement.

Dimanche, un réacteur de l'usine a été éteint automatiquement après un incident. Il s'agit du deuxième arrêt au cours des dernières semaines. Le réacteur a réduit son activité à 40 pour cent de sa puissance nominale, selon le site officiel de l'usine, ajoutant que le rayonnement de l'installation était de 8-12 microroentgens par heure.

L'incident aurait été corrigé, et l'unité défaillante - le bloc d'alimentation 6 - a été rebranchée au réseau.

Le 28 novembre, l'unité de Zaporozhye 3 a été éteinte pendant presque une semaine. L'arrêt, qui aurait été causé par un court-circuit, a été rendu public cinq jours plus tard, lorsque le Premier ministre ukrainien, Arseni Iatseniouk, l'a révélé au cours de la première réunion de son nouveau cabinet.

En ce qui concerne l'incident de novembre, les autorités ukrainiennes ont contacté l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA). L'agence a été informée qu' "un réacteur de la centrale nucléaire de Zaporozhye est resté fermé en toute sécurité après un court-circuit dans le transformateur la centrale la semaine dernière",dans sa déclaration du 3 décembre.

L'Inspection d'État de la réglementation nucléaire de l'Ukraine a déclaré qu'il n'y avait pas de matières radioactives qui ont été libérées en raison de l'arrêt, a ajouté l'AIEA. L'incident a été estimé préalablement n'être qu'un événement de niveau 0 sur l'échelle de l'International Nuclear Event Scale, qui va de 0 à 7.

La centrale nucléaire de Zaporozhye est l'une des quatre centrales nucléaires du pays qui fournissent une grande partie des besoins énergétiques de l'Ukraine. L'usine Zaporozhye, la plus grande d'Europe, fournit à elle seule au moins un cinquième des besoins en électricité du pays. Elle est la cinquième centrale nucléaire du monde.


L'Ukraine achètera du combustible nucléaire aux USA



30 décembre 2014, publié sur le site "RIANOVOSTI"

La société Energoatom, opérateur des centrales nucléaires ukrainiennes, et le groupe américain Westinghouse ont signé mardi à Bruxelles un accord sur la livraison de combustible nucléaire à l'Ukraine.

"Je peux confirmer la signature de cet accord", a déclaré à RIA Novosti le chef du bureau d'Energoatom à Bruxelles, Andreï Tiourine.

"Il a été signé par le président d'Energoatom et le chef du service bruxellois de Westinghouse", a précisé M. Tiourine sans fournir de détails.

Cherchant à réduire sa dépendance vis-à-vis du producteur de combustible russe, le groupe TVEL, l'Ukraine a décidé de diversifier les livraisons de combustible pour ses quatre centrales nucléaires (Zaporojie, Khmelnitski, Rovno et Ukraine du Sud). A cet effet, Energoatom a prorogé jusqu'en 2020 son accord avec Westinghouse prévoyant la livraison de combustible nucléaire. 

Des experts ont qualifié cette décision d'"irresponsable".

En 2012 et 2013, l'Ukraine a enregistré des problèmes de fonctionnement des ensembles de cartouches TBC-W à la centrale Ukraine du Sud. Ces problèmes ont été provoqués par une défaillance technique du combustible livré par Westinghouse.

Les centrales nucléaires fournissent près de 47% de l'électricité produite en Ukraine, le reste étant fourni par les centrales thermiques et hydrauliques, ainsi que par les sources d'énergie renouvelables. L'insuffisance du gaz stocké dans les réservoirs souterrains et la suspension du travail dans 80% des mines suite aux hostilités dans le Donbass ont provoqué une pénurie de matières énergétiques, donc celle d'électricité.
__________

Les sources de l'article
- Site "LIFE NEWS", l'Ukraine confirme les fuites radioactives à Zaporodje, le lien : ICI
- Site "RIA NOVOSTI", l'Ukraine achètera du combustible nucléaire aux USA, le lien : ICI
- Site "WIKIPEDIA", les centrales nucléaires ukrainiennes, le lien : ICI

Autres articles sur le sujet
- Site "LEBLOGFINANCE", le lien : ICI 
- Site "

Les autres articles sur le sujet publiés sur ce blog, le lien : "NUCLÉAIRE CIVIL"




1 commentaire:

  1. Décidément ce gouvernement se révèle complètement inapte à diriger un pays et ceux qui le composent des fous et irresponsables dangereux non seulement pour l'Ukraine dont le peuple est sacrifié mais pour l'Europe entière qui ferait bien de se réveiller de son inconscience et sa complicité imbécile et misérable avec les ambitions hégémoniques des USA. Il ne m'étonnerait pas que les dirigeants criminels de ce pays aient prévu à cette fin, de favoriser (avec la livraison de piéces inadéquates) une catastrophe nucléaire qui finirait de destabiliser complètement cette région déjà bien éprouvée. De toutes façons la construction de centrales nucléaires disséminées dans le monde et à plus forte raison concentrées en nombre dans les différents pays, reste pour moi une décision hautement irresponsable par les dangers que cette ressource certes pratique mais diabolique fait courir à l'humanité toute entière, à court moyen ou long terme. Pauvre Humanité ! à part ça Bonne année 2015 quand même en espérant toujours un réveil des consciences salvateur à tous les niveaux de la société.

    RépondreSupprimer

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.