mercredi 21 janvier 2015

Quand les journalopes distillent leur venin

De la mauvaise foi à la diffamation criminelle.

Des centaines de milliers de musulmans se sont rassemblées dans les rues de Grosny suite à l'affaire Charlie Hebdo

Les attaques terroristes menées à Paris les 7,8 et 9 janviers derniers ont provoqué une onde de choc sur la scène internationale, et la quasi totalité des pays, apportant leur soutien à la France, les ont unanimement condamné.

La semaine suivante, les "survivants de Charlie" ont récidivé en publiant dans le numéro suivant publié circonstanciellement à des millions d'exemplaires à travers le monde de nouvelles caricatures du prophète. Ces nouvelles caricatures considérées comme blasphématoires, ont généré de nombreuses manifestations de protestations à travers le monde musulman, avec différents degrés de violence selon les pays, où même des morts ont été parfois déplorés

Je ne reviendrai pas ici sur la récupération honteuse réalisée au plan national français de cet événement dramatique pour prétexter des divisions politiciennes, une augmentation de la surveillance des citoyens et de la dictature de la pensée. (voir l'article ici : Libérons les "Charlie"
Mais il s'agit ici de dénoncer une nouvelle instrumentalisation de l'émotion légitime provoquée par l'événement et détournée pour être mise sur le plan international, au service d'une russophobie psychotique exacerbée par la crise ukrainienne.

A Grosny, capitale de la Tchétchénie province caucasienne autonome de la Fédération de Russie, une manifestation monstre (certains évoquent 800 000 personnes) a été réalisée par la communauté musulmane soufie emmenée par le président Raman Kadyrov en personne.

video

Les médias occidentaux à l'occasion de cet événement, en voulant couvrir la manifestation à Grosny ont surtout recouvert la vérité du voile mensonger d'une propagande de guerre diffamatoire et  hallucinante dirigée contre la Tchétchénie, Kadyrov, et à travers lui, la Russie et Vladimir Poutine. 

La technique de manipulation mentale utilisée par les médias serves occidentaux est tellement simpliste qu'elle réussit a insinuer dans la tête des millions de Charlie lobotomisés le contraire même de la réalité Tchétchène.

Décortiquer un par un les média-mensonges serait long et inutile tant ils se font tous et parfois à la virgule près les mêmes perroquets d'une dépêche unique émanant des services de communication des laquais étasuniens qui gouvernent les occidentaux.

Les terroristes sont islamistes, 
                    Les islamistes sont musulmans, 
                                        Les musulmans sont manifestants,
                                                            Les manifestants sont Kadyrov
                                                                                Kadyrov est derrière Poutine...
                                                                                                                                        ... Donc ? 
Poutine est un terroriste bien sûr ! 

On peut en effet relever, soit directement dans l'analyse, soit dans des syllogismes suggérés :

- Un amalgame entre les manifestations violentes menées notamment en Afrique par les mouvements islamistes attaquant les symboles français et chrétiens, et la manifestation à Grosny 
Or, aucun acte ou parole de violence (crémation de drapeau français par exemple) ni menace physique ont été observés ou entendus.

- Une présentation diffamante du président Kadyrov est réalisée avec cette vision partielle et partiale le décrivant comme un islamiste radical et un dictateur tyrannique ! 
C'est oublier que ce gouvernement tchétchène est en première ligne depuis des années contre les djihadistes intégristes. Les coups d'Etat, les guerres de 1994 et 1999, ont ravagés la Tchétchénie en proie au terrorisme wahhabite. Les journalistes oublient de mentionner le combat mené contre les islamistes par Kadyrov ou ses père et frère Kadyrov assassinés par les djihadistes...

- La diabolisation de Poutine car c'est l'objectif obsessionnel final des "journalopes" occidentaux en ce moment, arrivent toujours en fin d'article, à se demander si les pluies ne viennent elles aussi ne viennent pas toutes de Moscou.. 
Ici l’événement à Grosny est utilisé comme un cheval de Troie dans les esprits  fragilisés des millions de Charlie obéissants. A chaque ligne diffamante, le nom de Poutine, présenté quasiment comme un parrain mafieux, est systématiquement lié à celui de Kadyrov qui lui est associé à l'islamisme radical.
Mais quel rapport existe t-il entre les manifestations des islamistes radicaux, celles des tchétchènes et un président orthodoxe qui a présenté ses condoléances à la France quelques heures après l'attentat du 7 janvier et propose un renforcement de la coopération anti terroriste.

Le pire, n'est pas le simplisme stupide de cette propagande grossière, mais le fait que des millions de personnes avalent les couleuvres qu'on leurs présente ! Que les journalistes occidentaux manipulent l'émotion sincère de millions de personnes pour diriger leurs consciences vers une russophobie servant des intérêts militaro industriels est tout simplement infâme.

Mais le pire c'est que cette propagande criminelle ose, toute honte bue, présenter les victimes tchétchènes du terrorisme comme ses auteurs, et la Russie comme leur protecteur, alors que c'est précisément l'inverse dont il s'agit ! Car les "nébuleuses" terroristes sont bel et bien financées par les néo-conservateurs étasuniens qui en perdent plus ou moins volontairement le contrôle pour les voir ensuite se retourner contre les populations occidentales elles-mêmes mais étrangement jamais contre leurs intérêts géostratégiques, bien au contraire...


Libérons la Vérité 

Certes, Kadyrov ne correspond pas aux critères occidentaux de la démocratie, pas moins d'ailleurs que nos propres gouvernements, mais quel rapport avec les objectifs annoncés et animés de cette manifestation tchétchène qui étaient d'abord :
- L'expression d'une solidarité face au terrorisme wahhabite, 
- La profession d'une foi sincère et communautaire envers l'Islam, 
- La cohésion d'un peuple et d'un pays à nouveau menacés par le terrorisme,
- La dénonciation des crimes commis au nom de l'Islam par le wahhabisme, 
- Mais aussi, la défense du prophète et de la foi des musulmans insultés par les caricatures. 

Dans ce rassemblement, dont les journalistes eux-mêmes reconnaissent les parfaites organisation et tenue, les Tchétchènes nous rappellent avec dignité et humanisme qu'on peut être farouchement anti-terroriste et solidaire des victimes tombées en France; profondément musulman et s'associer aux chrétiens occidentaux, sans pour autant cautionner des caricatures dont les conséquences pour ne pas dire les objectifs sont de semer la haine communautariste pour diviser, affaiblir et soumettre les peuples au Nouvel Ordre Mondial.


Dénonçons la croisade médiatique

De même que l'OTAN a réalisé des bombardements militaires sur des objectifs économiques au nom de la "démocratie" et des "droits de l'Homme" ( Kosovo, Afghanistan, Irak, Libye etc...) nous assistons aujourd'hui à une nouvelle croisade médiatique menée contre les dissidents du système, au nom de la "liberté d'expression". 

"Sois Charlie tais toi et suis nous !"

Profitant d'une émotion légitime et consensuelle, le système en perte de confiance nous a embarqué au nom de la liberté d'expression dans le chasseur bombardier de la pensée unique s'envolant vers Moscou !

Quiconque désormais critique la politique éditoriale de Charlie Hebdo sera suspecté de pratiquer une subversion terroriste, il devra être "repéré, traiter et réintégrer" selon les propres termes de la gestapo médiatique.

Je réfute à quiconque le droit de me voler la dynamique de mes sentiments pour la diriger vers ses intérêts et y enfermer ma mon esprit critique car je refuse autant le terrorisme des armes que celui de la pensée  

Primo : Charlie Hebdo, en dehors de tout jugement de valeur personnel fait preuve d'une incroyable hypocrisie car il prétend se faire le parangon de la liberté d'expression et tirer tous azimuts sauf sur les femen par exemple ou sur les juifs. D'ailleurs concernant cette dernière communauté il serait intéressant de rappeler l'affaire Siné, viré du journal pour une caricature antisémite. 
LA LIBERTÉ D'EXPRESSION ET LE DROIT A LA CARICATURE DOIT SE FAIRE DANS L’ÉGALITÉ

Secundo : Dans le contexte actuel, je trouve stupide et irresponsable de jeter de l'huile sur le feu en choquant une communauté certes intolérante et xénophobe, en produisant des caricatures bêtes, obscènes et méchantes et qui n'apportent rien au débat. 

LA LIBERTÉ D'EXPRESSION N'EST PAS LA LIBERTÉ D'INSULTER 


Tertio : Il y a là une distorsion du concept de laïcité réduit au seul fait de pouvoir rejeter jusqu'à l'insulte une croyance religieuse. Car au départ, le principe de laïcité est lié à la séparation de l'Eglise et de l'Etat et non à une croisade idéologique ou théologique de l'un contre l'autre. Au contraire la constitution dès la révolution affirme :“ Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la loi ” (article 10) jusqu'à celle de 1958 qui prétend "... Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances"
LA LIBERTÉ D'EXPRESSION COMME CELLE DE CROIRE OU NE PAS CROIRE NE DOIT PAS TROUBLER L'ORDRE PUBLIC

Pour moi si l'assassinat des caricaturistes est un acte de barbarie totale, la récidive des survivants de Charlie montre un égocentrisme bête et méchant et irresponsable, mettant en danger inutilement la sécurité publique de milliers de citoyens français à travers le monde.


Vers un conditionnement russophobe et belligène.

Quand le gouvernement, surfant sur l'événement pour mettre en place un "french patriot act" avance que la sécurité des français légitime la restriction de leurs libertés individuelles et que les 3/4 des moutons bêlent d’acquiescement  est tout simplement hallucinant ! Un Etat digne de ce nom et responsable face à une telle situation de crise, devrait commencer par limiter la liberté d'expression de quelques uns qui menacent la sécurité de tous (car cette affaire provoqué également des actes islamophobes stupides en retour) plutôt que restreindre les libertés de tous pour protéger le droit élitiste d'une minorité moribonde (avant les événements, 30000 exemplaires et hebdo en faillite)

L'affaire Charlie Hebdo en touchant les communautés juive et musulmane dans leur dimension internationale a externaliser sa récupération et tente de diriger aujourd'hui sa dynamique contre la Russie. Alors que c'est en Afrique que les manifestations anti-Cahrlie sont les plus violentes et meurtrières, c'est vers la Russie et ses républiques musulmanes que se tournent les regards accusateurs des occidentaux, influencés par la crise ukrainienne qui n'a rien avoir avec cette affaire.

Entre Bush, Sarkozy, Obama et Hollande la diatribe est identique : "Nous sommes en guerre et qui n'est pas avec nous est contre nous !" et la propagande de l'amplifier aux quatre horizons.
Le détournement est désormais international et le modèle occidental doit être universel jusque dans sa conception émotionnelle.

Les occidentaux et leurs médias n'ont donc pas peur de faire le grand écart et d'associer selon leurs intérêts les mêmes terroristes soit avec ceux qui les combattent (Tchétchénie) ou de avec eux-mêmes et les dictatures wahhabites pour renverser des gouvernements laïcs (Irak et Syrie)... la seule cohérence à cette stratégie suicidaire se trouve dans l'inventaire et la Maîtrise des ressources géostratégiques.

Kadyrov dans son rassemblement contre le terrorisme islamique, ne pouvait ignorer le problème des caricatures blasphématoires de Charlie Hebdo, qu'aucun musulman ne peut cautionner. Cependant il a su rester pacifique et juste rassurer son peuple q'un tel désordre moral et provocateur n'arriverait pas sous son autorité. il a su calmer les esprits tout en les rassurant de sa protection.

La merdiacratie a préféré l'amalgamer aux fous d'Allah...


Le blasphème devenu la référence de l'Occident

L'acte criminel va servir aussi à poursuivre la destruction des valeurs occidentales qui cimentent les peuples d'Europe. Au nom de la liberté s'est mis en place une société permissive où les valeurs sont bafouées y compris celles qui servent de repère et de balises à l'évolution de la civilisation.

1 / Selon moi la blasphème qui est à l'origine ou le prétexte de l'attentat ne dois pas être oublié ou balayé d'un revers de la "liberté d'expression" car il est pour moi une déclinaison du "droit d'iconoclasme" hérité des hébreux, et pratiqué par toutes les religions monothéistes avant d'être sécularisé par les révolutionnaires. 
OR CE DROIT EST SELON MOI INADMISSIBLE CAR CONTRAIRE AUX PRINCIPES DE RESPECT ET DE LIBERTÉ. 
Sans justifier l'acte barbare commis contre Charlie Hebdo, il faut l'expliquer et réagir pour na pas avoir à le revivre.

2 / En tant que païen ma tolérance est fondée sur le respect des croyances et la défense des cultes à condition qu'ils se soumettent aux lois et valeurs natives du territoire. 
La religion et ses églises représentantes, même si elles ne participent plus à la gouvernance exécutive représentent un pilier essentiel de la verticalité du pouvoir. En effet un pays s'appuie sur les pouvoirs exécutif, militaire, législatif mais aussi moral. Aujourd'hui l'Etat veut prendre le contrôle et fusionner tous les pouvoirs dans ses mains pour les soumettre à celui qui semble aujourd'hui sa seule préoccupation : le pouvoir économique de la thalassocratie étasunienne.

Lorsque le Président Kadyrov dénonce les manipulations des services occidentaux, c'est parce que cela est conforme à une stratégie d'excitation des sentiments et de leur récupération partiquée par Washington depuis longtemps, et qui a été observé dans nombre de révolutions colorées ou arabes et particulièrement lors de la Révolution du Maïdan.

Le blasphème est devenu ainsi, au fil des siècles la règle absolue d'un Occident dégénéré. blasphème religieux, moral, politique, économique, médiatique, les valeurs sont réécrites et détruites selon les intérêts du moment quitte même à ce que les démocraties ploutocrates sans plus aucun autre repère que le fric blasphèment les valeurs de la Démocratie républicaine.


CONCLUSION :

Aujourd'hui quand la République au nom de la "liberté d'expression" voue un quasi culte (jusqu'au timbre poste annuel) à des femem, égéries iconoclastes qui se dénudent, agressent physiquement des clercs, et détruisent des objets sacrés (mais pas dans tous les lieux de cultes !), je ne me pose plus de questions sur le détournement idéologique des valeurs perverties et suis convaincu que le véritable objectif recherché est d'individualiser les êtres humains en brisant tous leurs corps sociaux intermédiaires issus des identités naturelles culturelles ou historiques.
Ainsi vidés de toute substance sacrée les consommateurs robotisés pourront plus facilement être soumis à la dictature de la pensée unique.

Pour arriver à cette "zombification" de l'humanité, le système procède de la théorie du chaos : il apporte la guerre et la dictature au nom des "droits de l'homme" et de la "démocratie" et même au nom de la "liberté d'expression", il apporte aujourd'hui la division en excitant les haines communautaristes.

Car les islamistes comme les islamophobes qui s'affrontent sont d'abord les idiots utiles du Nouvel Ordre Mondial, Kadyrov et Poutine l'ont compris depuis longtemps, et c'est pour cela qu'ils respectent leurs valeurs sacrées et combattent ceux qui les bafouent.

Erwan Castel





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.