samedi 10 janvier 2015

Les larmes des crocodiles...

"La liberté d'expression est rarement l'expression de la liberté

mais l'expression de ceux qui ont les moyens 

d'imposer leur impression"

"Journal de Personne"


De l'objection à l'abjection !

Dans cette dramatique affaire du Charlie Hebdo, il a été observé une légitime émotion populaire française et même internationale consécutive à cet acte de guerre particulièrement violent, visant à Paris des journalistes connus du grand public. 

Mais, on a pu observer aussi une véritable hystérisation de l'opinion orchestrée par des médias contrôlés au service d'une récupération politicienne, nationale et internationale.

Et cette récupération des émotions est devenue aujourd'hui un véritable détournement hypocrite où on a l'impression de voir en quelque sorte un pyromane, brûlé par un retour de flamme, se mettre a hurler "Au feu ! au feu !" monopolisant l'attention des pompiers...

En dehors du pourquoi et du comment de cet acte terroriste, dont les zones d'ombres risquent d'être effacées par une enquête aussi vite expédiée que l'événement s'est achevé (à l'instar de "l'affaire Merah"), on peut observer une exploitation politico-médiatique de cette tragédie de type "11 septembre" dont le paroxysme est cette cynique manifestation "contre le terrorisme" prévue à Paris ce dimanche 11 janvier.

En effet surfant sur la vague d'une indignation naturelle mais totalement "médiaguidée" cette manifestation, dite "républicaine" et qui, dès les premières heures prend l'apparence d'un bal propagandiste de la Pensée Unique, va être emmenée par les représentants de l'Union Européenne et divers chefs d'Etats dont le président ukrainien Porochenko lui même qui toute honte bue va venir protester contre sa propre nature !

Le président ukrainien annonçant sa participation à la manifestation "contre le terrorisme"
Je ne doute pas de la compassion sincère de milliers de citoyens français choqués par cet acte de guerre menée sur leur territoire, et qui vont venir exprimé leur solidarité aux victimes, mais comment ne pas être révolté de constater leur émotion et l'événement récupérés par des individus aux mains couvertes de sang !!!

Des criminels trahis par leur "2 poids 2 mesures ! 
video

Voir le "Piètre" Porochenko, responsable de milliers de victimes civiles bombardées sur ses ordres dans le Donbass depuis 8 mois, venir protester contre le terrorisme aux côtés des français Sarkozy, Hollande mais aussi de l'anglais Cameron, l'espagnol Mariano Rajoy Brey, le finlandais Alexander Stubb et ses autres parrains de l'Union Européenne, Juncker, Schulz, Mogherini jusqu'au secrétaire général de l'OTAN, Stoltenberg, tous responsables des carnages serbes, irakiens, libyens, syriens etc... est tout simplement outrageant !

La tragédie de Charlie Hebdo devient une farce grotesque et de voir tous ces terroristes, cols blancs aux mains couvertes de sang, venir surfer sur l'indignation sincère de milliers de gens me révolte au plus haut point, et il me viendrait presque l'envie terroriste de faire un "strike" tellement sont atteints ici, les sommets de l'abjection !

Jusqu'où ces vampires vont-ils nous emmener ? menant ce bal sanglant et cynique qui se moque des populations choquées et crédules, mais aussi des victimes massacrées et souvent au nom des droits de l'Homme et de la démocratie !

Les occidentaux asservis par le consumérisme frénétique et la lobotomisation médiatique sont devenus aujourd'hui des pantins pathétiques aux coeurs désarticulés dépossédés de leurs propres émotions humanistes...

Erwan Castel
__________

Vu dans l'incontournable "Journal de personne" 
et ses "infos-scénarios" sublimes où fusionnent l'éthique et de l'esthétique 
d'un regard sur le monde toujours juste et éveilleur de conscience !

Le lien ici : Tu es Charlie
video

"Paix et Miséricorde"

"Pour qui ?
Pour qui a sonné le glas ?
Je crois que c'est pour toi.
Personne n'a gagné
Tout le monde a perdu
cette guerre qui ne date pas d'hier
Les sceptiques qui cherchent
à qui profite le crime
ou les pathétiques qui trouvent toujours
la larme qui abîme ?

La liberté d'expression n'a jamais été
l'expression de la liberté
mais l'expression de ceux qui ont
les moyens d'imposer leur impression.

Tous ces dramaturges de l'actualité
qui violent chaque jour,
notre petite réalité
en déplaçant des pions
sur leur grand échiquier...
ils doivent se réjouir
de cette continuelle perte d'identité.

Non, je ne suis pas Charlie.

La République sait, a toujours su
qui je suis et qui tuer !"
__________


Sources de l'article 
- Site Tweeter de Piotr Porochenko, le lien : ICI
- Site "TASS", le lien : : ICI 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.