mardi 22 mars 2022

Retour sur un nouveau mensonge médiatique

Dans la nuit du dimanche au lundi 21 mars 2002 un centre commercial de
 Kiev a été détruit. Mais était-il encore réellement un centre commercial ?

Après les contes occidentaux des bombardements russes de la centrale de Zaporodje (à Ernegodar), de la maternité et du théâtre de Marioupol, j'en passe et des meilleurs, voici celui d'un centre commercial qui aurait été volontairement bombardé par les forces russes au Nord Ouest de Kievpour y faire un massacre parmi les civils. Et ce sermon cathodique de passer en boucle depuis 48h sur les lobotomiseurs médiatiques occidentaux !

Je tiens à préciser en préambule que je nie pas des pertes civiles collatérales lors des bombardements russes ou ukrainiens appuyant des combats en zone habitée. C'est la dramatique réalité des guerres urbaines que les capacités des armes modernes amplifient. 

Mais il faut savoir raison garder et surtout discerner les actions militaires attentionnées, celles inévitables, et celles qui délibérément mettent la population civile en danger mortel. 

Pour illustrer cette dernière réflexion l'exemple de ce bombardement russe sur Kiev est significatif à la fois des tirs de précision que l'armée russe applique sur des objectifs militaires géolocalisés et le déploiement recherché des forces ukrainiennes au milieu de quartiers résidentiels pour utiliser cette même population comme bouclier humain.


1/ L'artillerie ukrainienne au milieu des civils

Lorsqu'une bataille urbaine est engagée jusqu'à une situation d'encerclement serré d'une ville il est impossible pour ceux qui la défendent de ne pas se positionner dans ses quartiers, mais dans la géographie urbaine des villes modernes il existe de nombreux espaces ouverts comme par exemple les parcs et les zones industrielles qui ont de très faibles densité démographiques. A titre personnel je me souviens des unités de mortier républicaines défendant Donetsk dans le quartier de l'aéroport où j'habitais alors et prenant position dans des zones inhabitées pou prévenir des pertes civiles en cas de contre batterie ukrainienne.

Dans de nombreux articles depuis 8 ans j'ai montré, images à l'appui, cette procédure criminelle ukrainienne de "planquer" leurs unités d'assaut et d'artillerie entre les habitations civiles et les récentes batailles de Volnovakha et Marioupol le montrent de façon éclatante. 

A Kiev et de nombreuses autres villes, cette tactique criminelle visant à éviter des bombardements massifs sur leurs positions est systématiquement utilisée par les forces ukrainiennes. Et voici pour l'illustrer les tirs d'un Lance Roquettes Multiples ukrainien positionné directement à côté d'immeubles d'habitations au centre de Kiev:

2/ Les tirs de précision des forces russes

Depuis le 24 février, et dans une guerre symétrique moderne de haute intensité, on peut observer une nouvelle stratégie russe qui privilégie les tirs de précision à des destructions massives (lesquelles peuvent être cependant choisies si nécessaire) et surtout à des assauts frontaux d'infanterie et de chars qui sont extrêmement coûteux en hommes et matériels. De plus la présence dans les zones urbaines disputées d'une population civile bloquée, voire maintenue de force au milieu des combats est un facteur important pour opérer avec un maximum de prudence.

Ces opérations militaires sont aussi l'occasion pour l'Etat Major russe de démontrer le niveau opérationnel de ses unités de combat, l'efficacité de sa chaîne logistique, et l'efficacité redoutable de ses dernières armes technologiques. 

Les missiles russes, qu'ils soient sol sol, air-sol ou sol-air, défient depuis 20 jours tous les système de défense ukrainiens et montrent leur capacité à détruire à 1000 km de distance avec une précision métrique des cibles bétonnées et enterrées, comme lors du premier engagement du missile hypersonique Khinzal sur un dépôt ukrainien enterré. Dans la vidéo ci après on peut observer la précision et la puissance des missiles air-sol russes dans la bataille de Marioupol qui détruisent des entrepôts de l'aciérie "Azovstal" réutilisés par les forces ukrainiennes.

3/ Le bombardement du centre commercial "Retroville"

Ayant la supériorité aérienne depuis les premiers jours de leurs opérations militaires, les forces russes sont en mesure de localiser (avec des drones notamment) puis de les détruire avec précision (missiles, aviation ou artillerie) des objectifs militaires prioritaires comme par exemple des postions d'artillerie, leurs dépôts et postes de commandement.

Regardons précisément, grâce aux vidéos des drones russes couvrant cette opération de bombardement et que les médias occidentaux qualifient de "criminelle" ce qui s'est réellement passé sur ce centre qui visiblement n'est plus en activité commerciale.


1 / LRM de 122 mm "Grad" en action dans la périphérie de Kiev
2 / Suivi du camion de recomplétement roquettes jusqu'au dépôt 
3 / Géolocalisation du dépôt militaire dans le centre commercial 
4 / Destruction du dépôt avec un missile russe Kalibr ou Iskander

Et voici 2 photos qui attestent que d'une part le centre commercial ne fonctionnait plus en tant que tel et qu'il était réquisitionné par les forces ukrainiennes pour y planquer des dépots de munitions et véhicules blindés :

Voici la fréquentation normale du parking de
ce centre commercial lorsqu'il est ouvert, à
comparer avec les voitures de la vidéo.

Sous le porche à droite du dépôt du centre
quelques jours avant sa destruction sont visibles 
plusieurs véhicules militaires ukrainiens 

Lorsque des unités militaires en opération subissent des tirs massifs de la part de l'artillerie ennemie (ce qui est le cas avec l'utilisation de lance roquettes multiples Grad) elles doivent en priorité neutraliser cette force d'artillerie ou ses approvisionnements. Dans ce conflit, les batteries d'artillerie d'une part sont disséminées dans l'espace et d'autre part changent en permanence leurs positions pour éviter au maximum de subir des tirs de contre-batterie. L'idéal est donc de les atteindre par leur logistique qui elle utilise des dépôts fixes.

C'est ce qui a été fait ce 21 mars sur Kiev, et dans la nuit pour limiter au maximum les victimes civiles collatérales.

En conclusion

Alors comment croire ce nouveau conte de la propagande occidentale qui prétend nous présenter un nouveau massacre perpétré par les russes en Ukraine ? Car, malgré les 8 victimes annoncées dans les communiqués ukrainiens et qui sont chacune un drame humain, si l'intention de l'Etat Major russe avait été de faire un carnage, le bombardement aurait été réalisé en journée et non la nuit, et cela aurait été fait avec plusieurs armes à fort rayonnement plutôt qu'avec un missile concentré sur sa cible. 

S'il est regrettable d'observer des victimes parmi la population civile se retrouvant à proximité immédiate des bombardements et des combats en cours, s'il est malheureusement logique que des propagandes peu scrupuleuses instrumentalisent cet inévitable drame des combats modernes en zone urbaine, il est surtout intolérable que des soldats, non seulement ne cherchent pas à protéger les civils (évacuation humanitaire des villes, éloignement de leurs positions des zones résidentielles) mais les mettent volontairement en danger mortel au seul prétexte d'essayer de se protéger des frappes adverses. 

Dans ce dernier cas, et conformément aux conventions internationales, nous sommes en présence de crime de guerres.

Erwan Castel

18 commentaires:

  1. Bonjour
    Qu en est il des drones ukrainiens ?
    Sont ils efficaces comme l affirment les médias occidentaux ? Je pensais qu avec la supériorité aérienne russe les vecteurs volants à voilure fixe ou mobile ukrainiens avaient très peu de possibilités de voler ?
    Un ancien artilleur

    RépondreSupprimer
  2. Un journaliste de l'AFP sur place affirme que les 6 (ou 8?) corps sortis des décombres de ce centre commercial portaient TOUS un uniforme militaire. Mais BFM-WC qui diffuse une propagande hystériquement anti-russe ne parlera pas de ce "détail".

    Nanker

    Nanker

    RépondreSupprimer
  3. Très instructif cet article, merci pour ce nouveau décryptage

    RépondreSupprimer
  4. On voit moins Moreau, qui disait au 3ème jour qué la guerre était presque gagné piur la Russie, et que l'armée Ukrainiène était détruite.

    RépondreSupprimer
  5. Erwan Castel t'es un champion
    👍 💯🇷🇺🇷🇺🇷🇺
    info génial &
    bonne journée a toi & company

    RépondreSupprimer
  6. Dans les médias occidentaux depuis 2 semaines, plus de son plus d'images depuis les US. Depuis 2 semaines, plus de son plus d'image concernant la "légion internationale ukrainienne". Depuis le début du conflit, aucune image alors que des reporters occidentaux sont sur place. Depuis le début du conflit, rien sur les "hackers russe", alors qu'ils avaient, parait il étaient très actifs pour truquer les élections US et françaises.
    On nous mentirait ? Non pas possible !!!

    RépondreSupprimer
  7. Une source d'information qui a l'air plus sérieuse que Moreau.
    https://youtu.be/_Un3iInVtoM

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Du fait que l’armée russe combat avec une main attachée au dos, ne présage rien de bon pour la réussite de cette mission .
      Chaque jour qui passe, l’armée ukrainienne est revigorée, elle croit en ses chances de gagner car, elle a compris que son adversaire hésite à la taper fort .
      Les pertes civiles que l’armée russe cherche à éviter, sont inévitables car, l’armée ukrainienne n’abdiquera pas .
      Et plus le temps passe, plus elle est renforcée par les aides, la Russie est dans un dilemme, soit elle frappe très très fort et gagne vite en faisant bien sûr des dégâts matériels et humains ou soit, elle fait mollo mollo et dans ce cas, la défaite est assurée .

      Supprimer
  8. Est-ce possible d'aller témoigner au parlement européens avec vos documents et expériences? Lorsque j'entends des soi-disant politologues, historiens et autres titres ronflants, je m'aperçoit qu'ils ne connaissent rien ou pire, mentent délibérément. Moi petite citoyenne de la base, j'ai appris des choses. Il est impossible que les "énarques" n'aient rien vu. Nous sommes dirigés par des états voyous. La mondialisation du mensonge et de la malfaisance. Comment allons-nous sortir de là???

    RépondreSupprimer
  9. Merci pour ton travail d'information....Force et honneur à toi ainsi qu'au combattants du Donbass .

    RépondreSupprimer
  10. https://www.youtube.com/watch?v=azWlVthe9lg

    RépondreSupprimer
  11. Merci pour cette contre information, aussi utile que serieuse.

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour
    je pense créer un blog traitant des mensonges et de la manipulation des mondialistes "progressistes". M autorisés tu:
    1) à mettre un lien sur mon blog pointant vers ton blog
    2) la reprise d articles, lorsque cela argumente mon point de vue, dont tu es le producteur, sans en modifier le contenu et en y mettant les références. Tout en pouvant les commenter.
    Merci pour ta réponse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sur et en vous remerciant. Relayez aussi votre travail auprès de Investig'Action (Michel Collon) qui est sûrement sujet.

      Il faut multiplier cette reinformation au maximum pour réveiller les consciences écrasées par un rouleau compresseur propagandiste occidental

      Supprimer
  13. Bonsoir Erwan,
    J'ai une question bêtement pratique mais je ne trouve nulle part la réponse. Un ami habitant Donetsk m'a donné son numéro de téléphone mais sans l'indicatif international. Est ce celui de l'Ukraine? De la Russie? Un autre encore? Son numéro commence en 07.
    Merci beaucoup, je n'ai aucune nouvelle de lui depuis plusieurs jours et il habite à l'ouest de la ville donc dans la zone la plus dangereuse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Indicatif Ukraine donc il faut rajouter 38 au début 3807...

      Supprimer

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.