samedi 12 mars 2022

"Quand le vin est tiré, il faut le boire !"

Chaque guerre est différente de la précédente mais s'impose toujours au monde par une mécanique d'enchaînements d'événements, d'intérêts, de décisions et d'idéologies dont l'inertie à un moment semble échapper au contrôle de la raison et entraîner inexorablement le Monde vers une autre de ces tragédies dont pourtant les mémoires historiques de notre toute jeune espèce terrestre sont remplies.

Ainsi de ce nouveau conflit européen gravissime, commencé en avril 2014, sous management des services étasuniens par leurs putschistes de Kiev, et lançant contre un peuple russe vivant dans les frontières de l'Ukraine une opération militaire criminelle et à caractère génocidaire. 

Depuis le 24 février, après avoir échoué à faire entendre raison aux occidentaux, la Fédération de Russie a décidé de mettre fin à cette purulence atlantiste grandissant sur ses frontières occidentales et de "traiter le mal par le mal".

Ce conflit était prévisible: 

  • A cause de la problématique caractérisant la géopolitique moderne qui, en méprisant avec ses frontières étatiques artificielles les identités naturelles, culturelles, et historiques des peuples constitue le terreau de conflits successifs inéluctables,
  • A cause de l'évolution hégémonique de l'OTAN qui depuis l'effondrement de l'URSS, alors qu'elle aurait du disparaitre à l'instar du Pacte de Varsovie, est sortie de son espace et de sa fonction défensive pour devenir l'Hégémon belliciste du capitalisme,
  • A cause de la nouvelle crise systémique insoluble et mortelle du capitalisme et qui pousse une nouvelle fois sa ploutocratie mondialiste comme après les crises de 1907 et 1929 à vouloir jouer le joker de la guerre pour tenter une réinitialisation économique,
  • A cause de la servitude des appareils étatiques aux intérêts économiques d'une élite financière hors sol et apatride, et qui mettent à son service toutes les ressources de leurs absolutismes politiques jusqu'au sacrifice de leurs propres peuples,
  • A cause des idéologies dogmatiques qui, du monothéisme universaliste au droitdelhommisme cosmopolite, détruisent la diversité naturelle des peuples, au profit d'une pensée unique artificielle, protéiforme et universaliste détruisant leur sens commun pour les mettre en servitude,
  • Etc...
Et aujourd'hui, alors que quelques éveillés comme les situationnistes par exemple tiraient la sonnette d'alarme depuis longtemps, le monde occidental se réveille brutalement, un pied au dessus de l'abîme d'une troisième guerre mondiale, mais sans pour autant ouvrir les yeux et regarder la direction à suivre pour éviter la chute ! 

Pire que cela : on a l'impression que les occidentaux "persistent et signent" dans leur folie belliciste et suicidaire !

Après que les principes sécuritaires demandés par la Russie à force patience, diplomatie et pédagogie depuis 25 ans ont été systématiquement rejetés et par ceux là mêmes qui les invoquent pour justifier nombre de leurs propres guerres à travers le Monde, l'inévitable, que prévoyait en 1997 un sénateur étasunien nommé Biden, est non seulement arrivé, mais ces fous à lier, à commencer par ce Biden devenu président de la première puissance mondiale jettent aujourd'hui de l'huile sur le feu de cette guerre européenne dont ils ont allumé la mèche sur le Maïdan en février 2014.

Le naïf, l'idiot, le soumis, l'égocentrique (cumuls fréquents) ont en commun de croire qu'une guerre, c'est lorsque des hommes rougissent de leur sang la terre piétinée par la folie humaine. Or l'Histoire humaine nous apprend que d'autres guerres existent et qu'elles se concentrent toutes aujourd'hui  autour de l'épicentre ukrainien et dans un paroxysme jamais atteint:
  • Guerre idéologique
  • Guerre métapolitique
  • Guerre économique
  • Guerre de l'information
  • Guerre militaire...
Dans cette confrontation, il est nécessaire de combattre d'abord sa paresse intellectuelle et surtout de ne pas sombrer dans un manichéisme de pensée qu'une position occidentale, dans un matraquage propagandiste irrationnel et quasi théologique, tente d'imposer au Monde et dans un simplisme dogmatique qu'adoptent malheureusement nombre de "pro-russes" sacrifiant eux aussi leur pensée critique sur l'autel d'engagement idéologique fantasmé. 

Aujourd'hui et sans vouloir paraître un oiseau de mauvais augure, de même lorsque j'annonçais en mai 2014 que l'extension internationale de cette guerre du Donbass était inévitable, je pense - en espérant de toutes mes forces me tromper - que nous sommes entrés de plein pied dans cette 3ème guerre mondiale dont la tectonique augmentant continuellement depuis l'effondrement de l'URSS a fini par faire exploser son volcan ukrainien.

Les populations du Donbass sont bombardées depuis 8 ans dans un conflit qui
 a fait 15000 morts, des dizaines de milliers de blessés, des centaines de milliers de
déplacés, des millions de destructions et dans l'indifférence générale occidentale !
Ici, Kristina et son bébé Kira tuées par un bombardement ukrainien le 27 juillet 2014
au coeur de la ville de Gorlovka, une cité minière à 50 km au Nord de Donetsk. 

La décision de la Russie d'employer la manière forte pour imposer des principes sécuritaires pourtant internationalement reconnus (crise Est-Ouest de 1961 ou sommet de l'OSCE d'Istanbul et d'Astana de 2010 par exemple) n'est pas un choix mais un devoir pour éviter l'asphyxie totale par l'OTAN de son espace sécuritaire vital. Et ceci n'est en aucun cas l'expression d'une quelconque apologie de la guerre et encore moins une indifférence aux souffrances humaines qu'elle provoque mais une constatation amère, aux limites de la misanthropie, du prix que les peuples doivent payer depuis des millénaires pour garantir leur sécurité et leurs libertés.

Cette troisième guerre mondiale a commencé le jour où l'effondrement de l'Union soviétique a libéré l'Hégémon mondialiste des territoires géographiques et idéologiques dans lesquels elle confinait les ambitions militaires et économiques d'une ploutocratie capitaliste hors sol. Et qu'il soit bien noté ici que je ne défends pas une idéologie particulière par rapport à une autre mais simplement constate que cette guerre froide, par son équilibre imposé, était finalement bien plus salutaire que cette paix chaude provoquée par un mondialisme débridé et qui, de révolutions colorées en guerres asymétriques en passant par des terrorismes instrumentalisés, a finalement mené le Monde au bord d'un abîme insondable.


La IIIème guerre mondiale de l'information

Depuis la restauration de l'économie et de la puissance militaire russes, alors que la logique aurait voulu qu'elle soit à nouveau respectée dans le concert des nations, on a observé au contraire une russophobie occidentale croissante en parallèle d'une expansion continuelle de l'OTAN dans la zone d'influence russe et des opérations de déstabilisation de plus en plus radicales menées jusqu'à à ses frontières. Ce "Russian bashing" exponentiel et qui renait des cendres psychologiques encore chaudes de la Guerre Froide (révélées par les lapsus réguliers de responsables occidentaux utilisant encore en 2022 le terme "soviétique" pour parler de la Russie), n'est pas que la conséquence des nouvelles tensions et confrontations Est-Ouest mais surtout le conditionnement mental des populations occidentales à une nouvelle guerre mondiale et leurs sacrifices sociaux, économiques et physiques.


Cette guerre de l'information, elle n'est pas nouvelle dans l'esprit et l'Histoire regorge de ces conditionnements psychologique des populations aux sacrifices dit "patriotiques" ou idéologiques mais qui ne servent souvent en réalité que les intérêts d'une élite qui au contraire profite sans vergogne des guerres auxquelles elle ne participe jamais. En revanche, ce qui est nouveau et qui va donner à cette guerre mondiale de l'information ce sont:
  • Les vecteurs infinis de communication, via les médias officiels, les médias alternatifs, l'internet mais aussi les productions culturelles, la publicité, saturant l'environnement d'une dépendance consumériste occidentale,
  • L'instrumentalisation des émotions par des stratégies de communication paradoxalement de plus en plus virtuelles mais qui, par un matraquage visuel choquant empêchent toute analyse, qui pour être rationnelle doit être complète et dépassionnée,
  • L'inculture des occidentaux consuméristes, socialement individualisés mais médiatiquement massifiés, qui sacrifiant leur esprit critique, confondent l'Histoire et les idées avec l'historiographie et les idéologies propagandistes étatiques.
Voici une excellente mise au point réalisée par le média "Livre Noir" concernant la propagande mensongère ukro-atlantiste:


L'asservissement physique, mental, économique, culturel a malheureusement toujours existé dans l'Histoire humaine mais souvent ceux qui y étaient soumis gardaient en conscience leurs vraies libertés bafouées. Aujourd'hui, les servitudes modernes, souvent volontaires ont rejoint dans leurs expressions l'intégrisme des servitudes idéologiques qu'elles servent au point que les propagandistes eux mêmes finissent par croire à leurs propres mensonges !


La IIIème guerre mondiale économique

Lorsque des responsables politiques occidentaux engagés dans une avalanche exponentielle de sanctions économiques contre la Russie appellent à intensifier les représailles économiques contre la Russie, évoquant même une mise sous embargo totale de la Fédération, ils démontrent pathétiquement:
  • Leur servilité de larbin idéologique servant une ploutocratie dominante,
  • Leur déconnexion avec la réalité des interdépendances économiques,
  • Leur mépris des peuples sacrifiés sur l'autel de la marchandise,
  • Et surtout qu'un embargo ou blocus économique est juridiquement un acte de guerre !
"Sanctions" économiques contre la Fédération de Russie

Les occidentaux hésitent a entrer de plein pied dans un conflit militaire direct de peur de subir un enlisement ou pire une défaite mortelle, et pourtant il leur faut étendre comme un vampire leur domaine et développer cette économie de guerre qui, dans une fuite en avant criminielle, tente de retarder leur inéluctable effondrement systémique.

Depuis plusieurs décennies, la stratégie des USA ,qui hébergent aujourd'hui cette ploutocratie capitaliste apatride utilisant leur puissance pour son expansion mondialiste, est de faire leurs guerre surtout à partir de proxy: Etats dépendant de leur manne financière, organisations terroristes, Sociétés Militaires Privées, qui provoquent le chaos dans les pays non alignés, particulièrement lorsque ces derniers disposent de ressources énergétiques convoitées, contrôles les routes stratégiques ou se trouvent dans la zone d'influence de la Russie, de l'Iran ou de la Chine par exemple.

Dans le cas de l'Ukraine, l'objectif des occidentaux est 
  • de menacer la Russie par une militarisation atlantiste sur ses frontières, 
  • de déstabiliser la région pontique, ce "pivot stratégique" entre Europe et Eurasie
  • d'engager les ukrainiens dans une guerre contre les populations russes 
  • de provoquer une intervention russe radicale 
  • Afin de pouvoir déclencher une guerre économique à outrance contre la Russie. 
Et cette guerre mondiale économique que veulent les USA contre la Russie leur permettra, dans ses effets collatéraux, de soumettre encore plus les pays européens serviles à la dictature de sa marchandise idéologique. 

Et peu importe aux faucons étasuniens si des centaines de milliers d'ukrainiens meurent au milieu de leur pays détruit et il se trouvera certainement un psychopathe occidental à déclarer dans quelques années, comme cette Madeleine Albright à propos des 500 000 enfants irakiens morts sous le blocus et les bombes de l'OTAN, : "Ca en valait la peine !".


La IIIème guerre mondiale militaire

Aujourd'hui le monde occidental semble vouloir persister dans sa folie suicidaire concernant la Russie en général et l'Ukraine en particulier, en continuant à soutenir les forces armées ukrainiennes devenues progressivement depuis 2014 les auxiliaires, pour ne pas dire les idiots utiles, d'une alliance atlantique devenue un vecteur de déstabilisation mondial comme le démontre les chaos qu'elle a organisé en Asie centrale, au Levant et jusqu'au Maghreb.

Aides militaires aux forces ukrainiennes en guerre contre la Russie

De même qu'il est foncièrement malhonnête de vouloir faire démarrer la chronologie de cette guerre en Ukraine au 24 février 2022, alors qu'elle sévit depuis 8 ans dans le Donbass il est tout aussi malhonnête d'oublier que ce conflit contre les populations russes de Donetsk et Lugansk ne s'est internationaliser que maintenant. En réalité les aides militaires occidentales à l'effort de guerre ukrainien contre sa population russe ont commencé progressivement depuis 2015 avec des programmes de formation, d'équipement, de normalisation et de contrôle mené par l'OTAN et qui aujourd'hui risquent de basculer vers un engagement direct des forces occidentales dans les combats :
  • Renseignement militaire opérationnel au profit des forces de Kiev (engagé depuis 7 ans),
  • Guerre électronique à priori engagée ponctuellement depuis mars (à confirmer),
  • Assistance technique et logistique augmentées exponentiellement depuis janvier,
  • Mise à disposition de l'effort de guerre ukrainien de ressources logistiques militaires de pays tiers appartenant à l'OTAN,
  • Déploiement de mercenaires occidentaux sur le front ukrainien, individuels ou collectifs,
  • Implication de forces spéciales de l'OTAN dans des missions de combat ukrainiennes,
Ces deux derniers points me paraissent de plus en plus évident car l'urgence imposée par les opérations militaires en cours ne permet plus aux forces ukrainiennes d'attendre les cycles de formation - même accélérés - aux emplois des armes modernes occidentales qui leur sont livrées massivement depuis 2 semaines d'autant plus que le Pentagone a déclaré ce 10 mars 2022 que les États-Unis envisagent d'envoyer d'autres armes sophistiquées, notamment des systèmes de défense aérienne, plus importants que les actuels systèmes de missile antiaérien portatif; c'est à dire des systèmes d'armes sol-air plus sophistiqués que les actuels "Stinger" et dont l'emploi nécessite une formation spécialisée et longue... sauf si des spécialistes déjà formés, sous couvert de société militaires privées par exemple, débarquent en Ukraine avec eux !


La IIIème guerre mondiale métapolitique

Le massacre de Verden, en octobre 782

Si dans les temps anciens nombre de guerres ont cherché leur justification derrière des idéologies idylliques dont elles n'étaient en réalité que des hérésies grossières, force est de constater que cette stratégie de dissimulation des motivations réelles et qui a l'avantage également de leurrer les foules et motiver les soldats est toujours d'actualité, seuls les narratifs ayant changé. 

Là où hier les soudards de Charlemagne brûlaient les villages germains au nom de la religion  de l'amour christique, les nouvelles hordes occidentales détruisent des villes au nom de la démocratie.
Je suis sincèrement désolé si je heurte ici les croyances de personnes parmi lesquelles je compte de nombreux amis mais rassurez vous, je sais faire la différence entre la Foi, le Sacré, la Religion, et surtout l'Eglise qui souvent trahit dans l'Histoire les croyants jusqu'à être l'hérésie de ses propres références..

En à peine plus de 1000 ans l'Occident est passé d'une théologie politique à une politique théologique où les Droits de l'Homme ont remplacé la bible sur le même autel d'une pensée unique, dogmatique et hégémonique, et tandis que les mots et les armes évoluaient dans des capacités de destructions mentales et physiques exponentielles, les banquiers ont remplacé les princes et les journalistes sont devenus les nouveaux clercs de grand-messes cathodiques. L'hégémonie d'un "Homme nouveau" universaliste paulinien a passé le relais à celle d'un Nouvel Ordre Mondial sorrosien 

Je ne rentrerai pas ici dans les faux débats de la guerre idéologique préférant dans mon coeur païen avoir comme seule référence le grand livre de la Nature mais, lorsque j'observe le niveau de la décadence occidentale dont les derniers épiphénomènes actuels (transhumanisme, transgenrrisme, migrationnisme, wokisme etc,) rappellent pathétiquement dans leurs intégrismes délirants ces obscurantismes monothéistes qui ont mené et cherchent encore à mener des communautés vers d'autres folies anthropocentristes. 

Si je suis heureux d'être du côté, même imparfait, de la Fédération de Russie car elle reste un bastion des valeurs traditionnelles et naturelles des communautés de l'Etre tout en étant tourné vers l'avenir, je suis également triste que l'Homme moderne, qui a en main toutes les clés de sagesse et de science pour que soit joué à nouveau toute la symphonie de l'Harmonie persiste à vouloir s'extraire de l'Ordre de la Nature et dans des délires de dominations criminels et suicidaires. 

Et de douter sincèrement que notre espèce depuis plusieurs millénaires mérite l'appellation de "Sapiens Sapiens"

Respecter les réalités naturelles de la diversité des peuples est le cap des mes engagements successifs refusant dans une radicalisation croissante les délires étatiques hors sol, leurs idéologies hypocrites, hégémonies militaro-industrielles, mythes nationaux et absolutismes communautaristes mortifères ou bellicistes, et j'ai trouvé, dans la Fédération de Russie le cadre métapolitique le plus proche de ce qu'on appelle la "notion d'empire" et qui aujourd'hui est à l'avant garde du combat mené d'une monde multipolaire contre un monde - un système devrait-on dire plutôt tant il est "hors sol - unipolaire.

Pour mener avec succès ce combat titanesque, la Fédération de Russie devra certainement mettre de côté temporairement certains de ses principes, pour assurer sa sécurité intérieure, renforcer sa gouvernance et détruire également l'ennemi intérieur... comme le font tous les pays en guerre...

Mais je reste confiant dans les objectifs métaphysiques finaux de cet immense "heartland" qu'est la Russie et qui utilise le même mot ("mir") pour désigner à la fois le Monde et la Paix !


Conclusion

Le monstre Scylla aux multiples têtes

"Quand le vin est tiré il faut le boire !" dit un proverbe français et je pense qu'il peut s'appliquer à cette guerre déclenchée en Ukraine il y a 8 années par les ukro-atlantistes et qui depuis le 24 février montre dramatiquement au Monde toute la dimension internationale des enjeux et des menaces que représente cette région pontique qui est au coeur de l'Europe.

Reste à savoir si les occidentaux, qui ont ouvert la bouteille se contenteront de cette gueule de bois que constituera bientôt l'échec cuisant de leur démentielle stratégie atlantiste de l'Ukraine (et des autres pays "non alignés") ou si, dans un alcoolisme incontrôlé et une dépendance suicidaire à l'ivresse de leur hégémonie militaro-industrielle il vont vouloir continuer à boire jusqu'au coma éthylique de l'humanité ! 

J'invite tous ceux qui ont la patience de lire ces lignes jetées sur l'écran étoilé d'un vieux smartphone à ne pas se laisser entrainer par leurs passions dans les ornières de fantasmes creusés avec les pelles du mensonge et de la manipulation mentale par les propagandes s'affrontant da chaque côté des fronts militaire, économique, métapolitique...

Qu'ils soient pro-occidentaux ou pro-russes je conchie avec véhémence tous ces larbins propagandistes occidentaux, à l'instar de ces français, de BHL à Moreau, qui du fond abyssal de leur paresse intellectuelle ou de leur inculture générale, essayent d'analyser l'Histoire en mouvement a travers le prisme de leurs croyances manichéistes, car c'est justement ce genre de vision fantasmée qui sème le chaos à travers le Monde depuis des millénaires !

Car nous sommes entrés dans cette IIIème guerre mondiale poussés par cette obstination des occidentaux à vouloir imposer depuis des siècles la litanie de leurs pensées uniques esclavagistes et  l'absolutisme de leurs systèmes hégémoniques. Et si la guerre militaire en Ukraine se terminera cette année, et sans nul doute par la victoire des forces armées de la Fédération de Russie, elle n'est - malheureusement - que le premier théâtre d'opérations d'un nouveau type de conflit mondial protéiforme et décomplexé, qui s'était annoncé en Serbie (1999), en Géorgie (2008) et qui finalement a éclaté dans le Donbass en 2014.

Sursum Corda !

Erwan Castel


26 commentaires:

  1. bravo analyse parfaite, il manque juste une chose à qui profite le crîme chaque fois depuis fort longtemps.

    RépondreSupprimer
  2. Limpide, instructif et constructif. Article intelligent et sourcé. À lire.

    RépondreSupprimer
  3. Je partage à cent pourcents cette analyse.

    RépondreSupprimer
  4. incroyable texte ,,j'espère de tout cœur une issue favorable , pour le bien de tous , cette effroyable guerre m'aura permis d'ouvrir les yeux sur cette Europe , sur le fait de n'être que des larbins ,sur cette désinformation volontaire a l'ouest pour protéger cette idéologie dominante , vassaux etasuniens , force a vous

    RépondreSupprimer
  5. j'espére qu'ils vont détruire tous ces labos d'armes biologiques gérés par les ricains

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour et encore merci pour votre récit de la situation globale
    Je partage en espérant enlever les oeuilleres de Nos concitoyens .
    Force et courage 🤠

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour tout. Vous avez su me montrer la voie, pour "élever mon coeur", et élargir mon champs de vision. Tout en pointant quelques "Larbins Propagandistes qui vendent des livres et font des videos sur Youtube. Respect à vous.

    RépondreSupprimer
  8. Pauvres humains, qui bon heur attendez
    Levez vos coeurs, et mes dits entendez...

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour Erwan,
    J’espère que tu vas mieux depuis ta blessure.
    Rassure toi les médias ne font pas le peuple.c'est très dur d'informer les gens avec cette censure omniprésente .
    Certaines personnes sont ne cherchent pas a savoir, ils se contentent d'ouvrir leur télé et leur radio, sans réfléchir, c'est un lavage de cerveau perpetuel.
    Je pense que je ne suis pas le seul a penser cela.les gens se réveillent doucement trop doucement a mon gout,la chute va être dur.
    Ce n'est pas faute d'essayer de leur faire comprendre et surtout voir ou cette folie nous entraine.
    L'essentiel est qu'il y a des personne comme toi pour nous donner une vision différente sur ce conflit qui dure depuis des années.
    J'ai l'impression de me retrouvé dans un film le bien contre le mal ,mais la ce sont des vies qui ont été arrachés meurtries .les gens oublient que des gens meurent depuis huit ans dans l'ignorance la plus totale ,c'est une honte.
    toutes mes pensées vont vers vous .
    Kenavo ar vechal

    RépondreSupprimer
  10. Sur les labos, certains sont trés á l'Ouest. Donc je ne sais pas s'il sont détruits. Une remarque. Moi aussi j'ai beaucoup appris par 'Oleg de Normandie". Même je trouve qu'il a été très pueril en insultant un ami, Jacques et en le traitant d'escroc. Ca a relativisé ma confiance et envie d'acheter ses livres. Tout les chercheurs apportent un brin de vérité et veulent apporter quelque chose, et il ne faut pas insulter les copains.

    RépondreSupprimer
  11. Texte et analyse superbes partagés sur FB.

    RépondreSupprimer
  12. Erwan Castel, j'ai bu votre texte comme du petit lait, analyse limpide, évidente et qui dépeint une réalité géo politique entre la Russie et le bloc de l'Ouest depuis plus de 30 ans, tellement évidente !

    RépondreSupprimer
  13. BRAVO Erwan Castel 💯🙏🙏🙏👍👍👍🇷🇺🇷🇺🇷🇺🇷🇺🇷🇺🇷🇺🇷🇺🇷🇺🇷🇺🇷🇺🇷🇺🙏💯👍👍👍💪💪💪💪💪💪💪

    RépondreSupprimer
  14. Je souscris à chaque mot ( suis plus modérée que vous sur Moreau qui dégrossit pas mal de choses à destination de beaucoup de monde... mais nous ne sommes pas dupes non plus). Merci

    RépondreSupprimer
  15. Cher Monsieur
    Je vous remercie tout d’abord de nous faire partager vos observations de terrain, et salut votre engagement.
    Sur le caractère politique de votre intervention, permettez-moi une considération différente. Vous critiquez l’Occident. Mais voyez comment notre gouvernement français n’entend pas les demandes montant du peuple. Le croyez-vous assez pur et intègre pour écarter les mauvaises influences de toutes sortes ? Je ne doute pas qu’un jour la France se ressaisira et qu’elle brandira le drapeau de l’honneur, de la civilisation et de la liberté, comme elle l’a déjà fait par le passé.

    RépondreSupprimer
  16. Superbe texte, pénétrant, magnifiquement senti .
    Juste un bémol : Moreau a son côté entrepreneur informatif, son simplisme de formaté de l'académisme, vous conchiez les bourgeois .. Pourtant il travaille à s'émanciper je trouve, son labeur est utile, certes loin des combats à mort qui exacerbent votte sensibilité, il défend les valeurs russes comme vous, frémit des drames qui vous possèdent, prévoit la même issue à la lutte, sentant son importance décisive... Quelle sagesse q la vôtre, qui a bu aux sources profondes, quel courage exemplaire, soyez remercié, protégé par la lumière, qu'elle vainque...

    RépondreSupprimer
  17. Pour rebondir sur certains passages, tout le monde sait (ou presque) que les USA ont tjs cherché un « terrain de jeux », de préférence loin de leurs frontières. Quant à BHL, il est aisé de constater que ses prises de position flirtent toujours avec le camp du mal.
    Ces cumuls d’atrocités déshumanisent et dissolvent l’âme (pour peu que nous en ayons une). Comme disait Voltaire : « Ceux qui peuvent vous faire croire des absurdités, peuvent vous faire commettre des atrocités.». Et dans les deux camps ! Les opérations sous faux-drapeau en sont une preuve : -http://etat-du-monde-etat-d-etre.net/de-la-societe/science-du-controle/petit-cours-dhistoire-53-operations-sous-faux-drapeau-admises-par-les-gouvernements.
    Dans cette triste histoire, le peuple (soumis ou non) est pris en otage : il souffre ! Remettre en question les repères « démocratiques », politiques, économiques, sociaux, religieux, (pour n’en citer que quelques-uns) c’est comme aller au casse-pipe sans espoir de retour. Pendant ce temps des enfants deviennent orphelins, des parents perdent leurs enfants, des familles sont sacrifiées …. . Récemment Macron lors de son discours à VERSAILLES a fait un clin d’œil à l’histoire ou a été traversé par un éclair de lucidité quand il dit : « C’est aussi le lieu où nous avons perdu la paix à la fin de la première guerre mondiale. Après avoir gagné la guerre, nous avons perdu la paix parce que nous avons à ce moment-là acté la volonté d’humilier et de diviser l’Europe.
    En arrière-plan, Poutine, à tort ou à raison, vient de gagner …. la haine des peuples (voire peut-être au sein de ses propres rangs). Il est en train de perdre également la guerre des images. Tous les « vrais responsables » désignés ou pas, sont connus. EUX ! Ils meurent de vieillesse. Dum spiro, spero.

    RépondreSupprimer
  18. Texte magnifique, à vous seul vous sauvez l'image que j'ai de l'humanité.
    Que Dieu vous prête vie! (même si vous ne croyez pas en Lui, je suis sûr que Lui, croit en vous...)

    RépondreSupprimer
  19. Bonjour,
    texte très pertinent, mais pourquoi renvoyer BHL et Moreau dos à dos ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moreau tout comme BHL sont des imposteurs dans leurs domaines s'autoproclamant "experts" du haut de leurs mythomanies narcissiques où ils prennent leurs fantasmes immatures pour des réalités (il n'y a qu'à écouter les délires de Moreau dans le domaine militaire et politique et ceux de BHL dans le domaine idéologique).
      Concernant Moreau, mon acrimonie est fondée aussi sur la nuisance qu'il a organisé avec son réseau (Brayard, Néant...) à mon encontre et depuis 2015, en me calomniant gravement auprès des réseaux et des autorités qui n'ont pas mis longtemps à comprendre qu'il n'était qu'un maroufle attaché à ses ambitions affairistes et de monopole de l'information.

      Qui plus est ce type, connu à Moscou pour ses magouilles au seins des sociétés professionnelles par où il est passé avant d'en être viré, est un lâche qui refuse de s'expliquer directement, préférant les coups de poignard dans le dons confiés à ces idiot(e)s utiles.

      J'attends avec impatience la victoire des armées pour en finir avec cette "union sacrée" qu'il n'a jamais respecté (lui il ne connait que ses intérêts cupides)pour publier les mails et documents les concernant lui, Brayard, Néant (qui pourtant fait du bon boulot) et autres insectes rampants.

      Leurs attaques continuelles depuis 7 ans portant atteinte à mon honneur, il est hors de question que je pardonne à ces faquins, bien au contraire !

      Erwan

      Supprimer
    2. Erwan, ce que vous écrivez là est Capital pour une bonne compréhension de ce Conflit. Permettez-moi une suggestion, mais vous l’avez surement en projet sur le coude, le temps doit vous manquer. Il faudrait que vous publiiez un article, sur VK, pour éclairer le plus grand nombre de Francophone possible, sur les imposteurs de l’info coté Pro-Russe. Pour BHL on a tous compris depuis plus de 30 ans. Nous, sommes nombreux à venir chercher l'info de terrain sur VK, tandis qu’une majorité de Suisses, Belges, Quebequois, et Français vient déverser des « memes » inconsistants qui polluent l’info. Il y a une foule de Racistes, d’antisémites censurés de Facebook qui viennent juste se défouler sur VK parce que leur FB est cloturé. Il y a aussi des pro-Otan qui sapent le moral, et font effet de leurre. (je me suis fait avoir une fois) VK qui semble attaquer aussi une campagne de nettoyage de l’info, ça va couper sévère dans les deux camps, Anti et pro Russe. Le souci étant de clarifier l’info et limiter les sources de brouillage. Néant fera-elle parti du lot considérée trop pro-poutine ?
      Chez vous l’info est claire mais il faut avoir une bonne culture ou un gout d’apprendre pour vous comprendre (Moi c’est le gout, la culture me faisant défaut). J’avoue être souvent largué, vos textes sont profonds, mais vous nous apprenez tellement que ça vaut le coup de raccrocher les wagons…
      Merci à vous.

      Supprimer
  20. Je ne connaissais pas ces offenses, pardonnez-moi, merci de vous en être expliqué, on attend avec impatience q justice soit "faite", votre honneur dans les interventions dont vous m'avez honnoré s'accorde fièrement à l'à propos de votre position courageuse... Concernant votre lecture géopolitique des évènements mondiaux, considérez-vous q Poutine aille se retourner contre ses soutiens ou connivences oligarchiques: Kissinger, Klaus Schwab, etc? Autrement dit, les sources civilisationnelles auxquelles la Russie boit, qui motivent votre enthousiasme et le nôtre dans cette résistance eurasianiste à la dériliction thalassocratique, ne seraient-elles pas mises, à travers l'instrumentalisation de la grande figure poutinienne, à contribution du projet esclavagiste même dont nous frémissons et nous voyons mourir ?... Modeste Schwarz le pressent, on sent bien q la tenaille est féroce...

    RépondreSupprimer
  21. La troisième guerre mondiale, une guerre vitale pour le capitalisme anglo-saxon a démarré le jour où Georges Bush a déclaré : "vous êtes avec nous ou vous êtes contre nous". Cela voulait dire que ceux qui ne se soumettraient pas aux projets de l'Empire seraient tôt ou tard, détruits. Les Anglo-saxons ont pour objectif la colonisation du monde entier par eux-mêmes et l'affirment depuis longtemps. C'est inscrit au plus profond de leur inconscient. Ce qui n'est pas anglo-saxon est gâché ! Dans cette optique la liberté et les droits des autres peuples sont au mieux un moyen au pire une gêne. Exemple : dans un épisode d'une série américaine des années 90, un des personnage principaux dit au téléphone "... depuis que Pékin est américaine...". Un auteur britannique déplore que l'Asie du sud-est, ne soit pas peuplée par la race britannique...

    RépondreSupprimer
  22. Solucetomnibus15 mars 2022 à 22:56

    Merci Erwan. La beauté de votre texte est aussi écrasante que l'est, mais dans la direction exactement opposée, la rouerie sordide de cette effroyable machinerie. Lumière rayonnante d'une part, obscure laideur du mensonge arrogant de l'autre. Que pouvons-nous faire d'autre que de partager cette lumière afin que jamais les ténèbres ne soient victorieuse. Paix et gratitude. ����

    RépondreSupprimer

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.