vendredi 17 mai 2019

"La victoire en chantant"

328


A l'occasion de ces journées des 1er, 6, 9 et 11 mai le début cinquième mai de la jeune République Populaire de Donetsk a été l'occasion de célébrer avec enthousiasme cette première étape historique d'une liberté retrouvée et pour laquelle tant de sacrifices n'ont pas seulement été réalisés en vain mais ont renforcé par les larmes et le sang le mortier d'un édifice sociétal audacieux s'échappant des tourbillons sombres d'un irréversoble effondrement occidental. 

Des cérémonies et spectacles officiels aux petites réunions festives des fraternités militaires, les femmes et les hommes du Donbass, volontaires ayant rejoint le front, ou délégations venues visiter à l'occasion la jeune République (160 invités de 18 pays), se sont baignés dans un flot de chansons patriotiques et circonstancielles exprimant la joie de ce rêve réalisé mais également la volonté de le poursuivre et l'emmener sur un chemin conduisant vers sa mère patrie russe...


Lundi 13 mai 2019

"A tout seigneur tout honneur" je commencerai donc par la singulière et symbolique prestation du nouveau Président de la République Populaire de Donetsk, Denis Pushilin à l'occasion des célébrations du 11 mai, anniversaire du référendum qui en 2014 a donné l'indépendance à ce territoire refusant de se soumettre aux putschistes du Maïdan.

Le président Denis Pouchiline chantant la chanson "Russie, la mère-patrie" 
sur la place Lénine le 11 mai 2019 devant des milliers de petrsonnes 

D'autres concerts intéressants ont égréné ces manifestations de mai organisées dans un centre ville pavoisé aux couleurs de la République, mais j'ai quand même préféré pour ma part m'éloigner de cette euphorie, certes magnifique mais où il m'est difficile de supporter comme toujours la cohue du public et surtout ces courtisans à breloques et autres larbins cupides venus à l'occasion se montrer et se pavaner dans les salons ouverts du pouvoir pour y glaner quelques selfies et cartes de visite leur permettant ensuite de rebondir vers d'autres horizons plus lucratifs.

C'est donc dans des rassemblements plus modestes et intimes que j'ai rapidement rejoint mes anciens camarades du bataillon cosaque, de la garde Républicaine et du Corpus encore présents à Donetsk, ou ceux de la Brigade Piatnashka où je sers deuis octobre 2017 et qui accueillaient Oleg Reka et quelques uns de ses amis venus féter ce 5ème anniversaire de la République avec ses défenseurs.


Erwan Castel

A cette occasion les membres de notre compagnie non pris par les services ont quitté le centre ville de Donetsk et revoir leur ancienne caserne "Sarmat" où restent basées 2  autres compganies du bataillon
Les autres extraits de ce journal du front peuvent être retrouvés ici : Journal du front

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.