mardi 21 mai 2019

Pour l'Eternité

329

Le buste du commandeur "Mamaï", dévoilé par Larisa sa veuve et leur fils Zaur, est la première stèle ouvrant l'allée des héros au coeur de Donestk et dans les champs de le mémoire éternelle.
Dans le coeur historique et symbolique de Donetsk, dans une allée du parc du "Leninsky Komsomol" menant au monument-musée de la guerre, un buste en bronze de Oleg Mamaïev dit "Mamaï", commandeur de la Brigade Piatnashka tué au combat il y a un an, a été inauguré en présence des présidents des Républiques de Donetk et d'Ossétie du Sud.

Pour cette nouvelle cérémonie d'hommage à ce chef de notre bataillon, paternel et exemplaire, nos coeurs dans lesquels il n'a pas disparu étaient serrés mais aussi fiers de voir notre commandeur entrer ainsi et légitimement dans la légende et la postérité.


Mardi 21 mai 2019

Nous sommes au "Leninsky Komsomol Park" au coeur de la ville de Donetsk

Au dessus de nos têtes immobiles, accompagnant la foule qui arrive au pied du monument de la Grande guerre patriotique, un vent attenuant les brûlures du soleil fait chanter les drapeaux de la République Populaire de Donetsk brandis par des volontairesdu mouvement de la jeunesse républicaine.

Pour cette cérémonie clôturant la série de celles de mai (1er, 6, 9, 11, 17), les femmes et les hommes de Donetsk sont venus en grand nombre saluer la mémoire de ce frère ossète venu défendre leur liberté et devenu fils du Donbass par son sang versé le 17 mai 2019 sur le front de Promka, entre Yasinovata et Avdeeka. 
Et dans ses uniformes chamarrés d'or et d'argent, une garde d'honneur formée par les cadets, accueille en silence le public puis les autorités...


Notre bataillon quant à lui est également rassemblé et sa garde aux drapeaux porte près de la stèle de son commandeur les couleurs des républiques de Donetsk et d'Ossétie du Sud, de la Russie et de la Brigade internationale Piatnashka.


Pour cet hommage, de nombreuses personnalités ont fait le déplacement jusqu'à Donetsk pour saluer la mémoire de ce volontaire ossète : Denis Pushilin, Président de la République Populaire de Donetsk, mais aussi Anatoly Bibilov, président de la République d'Ossétie du Sud, Alexander Boroday, chef de l'Union des volontaires du Donbass, Ahra Avidzboî "Abkaz" fondateur de Piatnashka ainsi que des ministres et députés d'aujourd'hui ou d'hier...




Après que la stèle ait été dévoilée, à l'issue des discours, par la veuve d'Oleg Mamaïev Larisa tenant dans ses bras Zaur leur fils, nous sommes allés saluer le buste du commandeur avant de partir vers la base de la brigade pour un second rassemblement autour de l'inauguration d'une plaque commémorative à l'entrée de son Etat major.


"Mamaî" par son engagement international, ses faits d'armes et sa personalité incarne ce "Printemps russe" qui traduit le réveil identitaire russe, au sein des populations russes et russophones d'Ukraine, mais aussi d'Ossétie, d'Abkhazie, de Transnisstrie etc pour qui cette relation avec le monde russe n'est pas seulement historique mais charnelle. Et les volontaires venus de tous horizons pour se battre sur ce front du Donbass contre la dictature criminelle de la marchandise sont de ces hommes désintéressés, sont aux antipodes de ces courtisans à breloques et affairistes attirés par les lumières du pouvoir: leur chemin est celui de l'Honneur et non des honneurs. Mamaï était l'un d'eux, et par son sacrifice il est devenu leur exemple vivant éternellemnt dans les coeurs .

Le 9ème épisode de la série documentaire sur le Donbass, 
écrit par Semen Pegov reporter de guerre pour WarGonzo,  
a été diffusé le 17 mai, 1 an après la disparition de Oleg 
Anatolyevich Mamaiev , "Mamaï", et lui est consacré.


Arrivés à la base "Sarmat" de la Brigade, nous avons retrouvé nos camarades rentrant des serrvices du front ou des casernes pour inaugurer ensemble la plaque commémorative en l'honneur de "Mamaï" et toujours en présence de sa famille et du Président de l'Ossétie du Sud qui ne manque jamais de venir nous saluer à chacun de ses déplacements à Donetsk.

Au cours des différents discours entendus au fil de la journée, le ton a été unanimement donné par tous les intervenants, parlant du "Monde Russe" et de la Fédération de Russie comme seule et unique mère patrie des enfants d'Ossétie ou du Donbass. Il est évident que cet hommage rendu à un héros mort pour le Donbass est l'occasion d'affirmer avec la force de son sacrifice cette volonté commune d'intégrer la Russie qui est écrite aujourd'hui avec le sang de tous ces volontaires qui depuis 5 ans défendent à la fois sa terre historique, mais aussi ses valeurs civilisationnelles.


Oleg Mamaïev a désormais achevé son chemin vers la postérité et il restera dans les mémoires de l'Histoire du Donbass aussi longtemps que durera son bronze dans les vents impuissants du temps. 

Et pour nous qui l'avons connu et cotoyé sur le front, "Mamaï" restera dans nos coeurs cet homme simple et généreux, fondant son commandement exemplaire et naturel sur la force de son exemple et un charisme tant physique que mental et qui n'avait d'égale que son humilité.

Pour rappel, voici un reportage de guerre signé Sladkov sur
Mamaï au front de Yasinovataya. On y voit dans le montage
les dernières minutes de la vie du commandeur, ce 17 mai 2018

Les autres articles sur Mamaï parus dans ce blog ici : "Mamaï"
Erwan Castel


Les autres extraits de ce journal du front peuvent être retrouvés ici : Journal du front





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.