vendredi 10 mai 2019

"C'est notre hémisphère"



Là il fallait oser le faire, et John Bolton semble vouloir donner raison au dialoguiste Audiard quand il affirmait "les cons ça ose tout et c'est même à ça qu'on les reconnait". 

En effet, Ce conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche, John Bolton , qui avec Mike Pompéo forme le tandem de chien néocons et fous qui, entraîne un Trump, aussi paralysé dans ses actes qu'il est fanfaron dans ses tweets, vers des guerres tous azimuts en tirant sur la laisse de la politique internationale étasunienne.

Renforcement de l'aide militaire étasunienne à l'Ukraine en guerre contre le Donbass, déploiement de l'OTAN sur les frontières russes, soutien inconditionnel à la politque de répression israélienne en Palestine, augmentation de la présence militaire en Syrie et autour d'un Iran de plus en plus diabolisé (comme la Russie) etc...

Mais le "pompon" de la semaine c'est lorsque Bolton, dans une conférence de presse au sujet de la crise vénézuélienne et de l'action de la diplomatie russe contrant leur tentative de coup d'Etat et d'i,tervention militaire contre le gouvernement de Nicola Maduro, ose jeter toute honte bue à la face du monde :

«C'est notre hémisphère, ce n'est pas là que la Russie devrait intervenir. 
C'est une erreur de leur part. Cela ne mènera pas à une meilleure relation »

Soit... mais alors que font les USA en Corée du Sud (hémisphère chinoise et russe), dans les pays baltes, en Afghanistan... (hémisphère russe), en Irak, en Syrie (Hémisphère iranienne) etc. etc.

Et pour rester aux frontières du Donbass... et de la Russie, il faudra que ce Bolton nous explique ce que font les milliers de conseillers militaires occidentaux, USA et Canada en têtes dans les administrations ukrainiennes, les camps d'entrainement et les centres de formations d'une armée qui n'est même pas dans l'OTAN, lui qui fait un caca nerveux quand une compagnie russe débarque à Caracas sur demande du gouverenement vénézuélien. De même j'attends ses explications concernant les mercenaires de la société "Academi" ou de ses consoeurs baltes, polonaises ou géorgiennes par exemple qui agissent en Ukraine depuis la tuerie du Maïdan jusqu'aux bataillons spéciaux déployés sur le front du Donbass, lui qui hurle dans il y a la société privée russe "Wagner" travaille en Syrie en collaboration avec les forces gouvernementales anti-terroristes. Et que peut t'il nous dire sans fraire trembler sa moustache concernant les drones stratégiques et les aéronefs de surveillance de la Navy qui viennent plusieurs fois par mois renifler les frontières russes et le Donbass en guerre, lui qui appele à une croisade contre la Russie quand un avion russe survole les eaux internationale au large de la Norvège 

Je pense que ce moustachu halluciné aurait du préalablement définir ce qu'il entend par "nôtre" car de toute évidence il ne s'agit pas du peuple étasunien mais pluôt de cette haute finance internationale auquel il est fanatiquement affidé (à l'image de tout son gouvernement, Trump compris) et qui veut étendre sa zone d'influence à tous les pays du Monde encore "non alignés" et qui disposent de ressources alimentant les intérêts d'une ploutocratie internationale et esclavagiste.

Ce qui est sûr c'est que ce bouffon étasunien aveuglé par son arrogance et entrainé par sa haine a de sérieux problèmes au niveau de ses hémisphères cérébraux !

Erwan Castel



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.