dimanche 7 janvier 2018

Les chats de Promka

046

 "Mourka" repue de souris imprudentes et de restes de touchonka.
Parfois, on a l'impression que plus les hommes s'entretuent, plus ils ressentent le besoin de s'attacher affectivement à des animaux de compagnie sur les lieux mêmes du naufrage d'une humanité compassionnelle. 

Sur le front du Donbass comme sur les autres fronts de l'Histoire on les retrouve, dans les iconographies ou les récits, ces compagnons fidèles qui offrent à l'Homme ce réconfort et cette joie chaleureuse perdus dans les combats...


Dimanche 7 janvier 2018

Sur les positions tenues par notre unité entre Yasinovataya et Avdeevka, des chats restés au milieu des ruines partagent la vie quotidienne des soldats ... et leurs gamelles !

Voici en photo "Mourka" la mascotte de notre "forteruine" que je ne vous présente plus et "Ukrop" un matou qui traverse régulièrement les 70 mètres de décombres qui nous séparent des avants postes ukrainiens.

Ce dernier après avoir fait le plein de caresses et touchonka est régulièrement sollicité pour porter des messages à nos voisins sur son chemin de retour. La bienséance m'interdit de traduire ici la teneur des billets d'humeur adressés à nos ennemis.

Ces chats font certainement partie des derniers survivants de cette zone industrielle et résidentielle complètement détruite par la guerre. Ils y sont restés malgré les bombardements quotidiens, fidèles à leur terrain de chasse ou aux pans de murs calcinés de leur datcha abandonnée.

Et lorsque des hommes en vert sont revenus dans le secteur pour s'y battre, la plupart de ces chats les ont rejoint trouvant au milieu des caisses de munitions et des sacs de conserves un nouveau foyer et de nouvelles mains peignant leurs fourrures ébouriffées.

Ici les hommes sont respectueux et souvent attentionnés avec ces petits compagnons d'infortune, peut être parce qu'ils leurs rappellent ces autres chats, lovés sur les genoux d'une femme ou d'un enfant guettant par la fenêtre le retour du soldat.

Ces chats, pendant les rares moments de repos nous font oublier les orages d'acier et le chaos régnant sur cette ligne de front de Promka. Ils semblent presque être là pour cela, ces compagnons de Freyja, et j'aime à évoquer au fil des jours leur paisible et chaleureuse présence.

Car ils incarnent dans leurs regards et leurs ronronnements cette Paix que nous espérons tous voir revenir dans un Donbass libéré des soudards qui, depuis bientôt 4 ans, l'assiègent ou l''occupent.

Erwan Castel

"Ukrop" qui déserte sa position pour venir chercher pitance et porter message.
Les autres extraits de ce journal du front peuvent être retrouvés ici : Journal du Front

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.