vendredi 19 janvier 2018

La guerre à nos portes


La plupart des européens, décérébrés par une société de consommation formatée par la propagande de la marchandise, ne savent même pas situer le Donbass sur une carte de l'Europe.

Après 4 années d'une guerre meurtrière qui s'est enlisée dans les tranchées d'accords de Minsk inefficaces, le régime de Kiev se prépare pour une nouvelle offensive contre le peuple du Donbass.

Si la France, qui avec l'Allemagne est garante du processus de paix signé à Minsk, ne s'oppose pas à cette "loi pour la réintégration du Donbass" par la force votée à Kiev cette semaine, elle sera complice d'un nouveau génocide européen 70 ans après la seconde guerre mondiale. Cette indépendance gaullienne de la France qui pourrait peut être sauver la paix en Europe, et dont le dernier chant du cygne est le discours de Dominique de Villepin refusant sa participation à l'invasion de l'Irak, tient aujourd'hui du miracle !

Et ce n'est pas une surprise au vu du positionnement français en Serbie, Syrie, Libye ou en Afrique qui témoignent de l’allégeance de Paris au colonialisme étasunien qui aujourd'hui envoie toutes ses meutes à l'assaut de la Russie et ses alliés.

Cette guerre du Donbass, qui a fait entre 10 000 et 20 000 tués, dans la foulée du coup d'Etat russophobe du Maïdan a été allumée par les USA aux portes de la Russie et cachée par les médias propagandistes occidentaux. Mais aujourd'hui elle risque, en étant relancée par Kiev, de s'inviter bientôt dans les cités d'un Occident perdu dans un suicide civilisationnel avancé et un asservissement à la thalassocratie anglo-américaine accompli.

Regardez bien ces images car elles risquent d'être l'avenir proche de cet Occident dont la décadence est en phase terminale.

Erwan Castel


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.