vendredi 17 novembre 2017

Donbass e(s)t matrie européenne


Souvent on me demande, concernant mon engagement anargyre pour et dans le Donbass pourquoi je suis venu, breton de Guyane prendre les armes (et le stylo) pour défendre cette rébellion entre Occident et Eurasie...

La question est d'autant plus complexe que la réponse est en partie intuitive je vais essayer d'aborder ici ma motivation métaphysique .

Je suis un fervent partisan de la subsidiarité ascendante (défendue par Althusiuss Johannes au XVème siècle) qui est une vision sociétale présidant dans l'Histoire à la vie des empires (au sens antique de la notion) et des fédérations qui en sont les héritières. Je ne reviendrai pas sur cette opposition entre Empire (fédéralisme) et Nation (centralisme) déjà évoquée plusieurs fois dans des posts précédents.

Mais, cette vision ascendante qui s'exprime autant dans les domaines politiques, culturels ou spirituels a considérablement modifié les limites de mes identités. Ces dernières se sont trouvées élargies à l'aune d'une Histoire reçue, d'une expérience vécue, d'un héritage de plus en plus initiatique et que je veux assumer contre les vents et les marées des intérêts et divisions géopolitiques temporaires du moment...

Ainsi, suis-je breton de cœur et conscient d'appartenir à ce peuple celtique aventurier qui a su toujours garder "sur chaque lames de la mer et chaque motte de la terre" ( E.Renan) et malgré les totalitarismes subis, une identité ouverte au Monde et forte de son rôle fondateur.
Ensuite, je suis français de raison, conscient d'appartenir aussi à ce grand pays dont les vents de l'Histoire sont venus faire claquer le drapeau tricolore sur la terre de mes ancêtres et dans un héritage temporel.
Enfin je suis européen d'esprit, conscient de sortir de cette glèbe païenne multi-millénaire qui est le socle civilisationnel commun sur lequel les "arbres-peuples" européens sont nés et se sont développés en partageant des "fruits-valeurs" cultivés à travers les âges et les cycles.


Les peuples d'Europe sont en effet comme les arbres de cette forêt amazonienne que je connais : en apparence tous différents, mais toutefois entremêlés et unis dans leurs origines (racines) comme dans leurs devenirs (branches). Si un arbre tombe, il entraîne dans sa chute comme dans un effet domino les autres arbres qui lui sont liés (chablis). Je pourrais prolonger cette métaphore arbres/ peuple à la souplesse des troncs (adaptation) et leur densité (héritage) par exemple.

Mais je terminerai par les lianes, ces végétaux extraordinaires (les plus longs de leur règne) qui, enracinés dans cette même glèbe matricielle s'élancent vers le ciel comme des haubans qui s'accrochent mais aussi solidarisent entre eux les différents arbres jusqu'à l'ultime canopée, tournée vers l'inconnu et le Soleil...

C'est la "liane-conscience" qui garde vivante (dans le coeurs des hommes libres) cette identité européenne protéiforme, des origines au futur de la civilisation. ..

Lorsque le Donbass est attaqué dans son corps et ses traditions, dans son identité et son Histoire, je subis alors en conscience cette agression comme une attaque contre des valeurs communes pour lesquelles je suis debout et qui définissent cette Europe des peuples frères et libres que je suis venu défendre ici...

Car, si la Bretagne est ma "patrie" au sens étymologique du terme, l'Europe est quant à elle ma "matrie", au sens d'un héritage civilisationnel fondateur et d'une conscience supra identitaire intuitive.

Voilà pourquoi, par delà les combats anti-mondialistes, antifascistes, fédéralistes et humanitaires que mène aussi ici, je suis venu défendre le Donbass, et une Europe des peuples, du mieux que je peux, armé de mon caractère breton, mon histoire française et ma foi païenne.

Erwan Castel, 
de nationalité bretonne 
citoyenneté française et i
dentité européenne !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.