vendredi 12 avril 2019

Hubert Fayard arrêté !


Hubert Fayard rencontré il y a 3 ans sur le front de soutien à la cause du Donbass et à qui je renouvelle ici mon amitié, et qui est devenu depuis le représentant honoraire de la République Populaire de Donetsk en France, se retrouve aujourd'hui accusé de proxénétisme et incarcéré par une justice dont on sait les procédures aux ordres du Politique. 


Dernière Minute ...

Via des amis proches d'Hubert Fayard nous avons aujourd'hui des informations concernant cette accusation de proxénatisme et qui confirment bien qu'il s'agit d'une arrestation arbitraire et politique réalisée sur des diffamations rocambolesques :

Hubert Fayard qui consécutivement à la perte de son emploi connaît les difficultés financières habituelles à ce genre de situation, s'est fait aidé par plusieurs amis dont 2 soeurs vivant dans leur pays de l'Est europén et qu'il avait lui-même secouru il y a quelques années, en leur prétant de l'argent pour des soins dentaires. A leur tour, les deux soeurs lui ont donc envoyé de l'argent, correspondant au rembouresement de l'aide reçue. Mais il n'en fallait pas plus pour les flics épiant comme des vautours affamés  les appels téléphoniques, mails, réseaux sociaux du sympathisant au Donbass pour l'arrêter au lendemain du transfert d'argent en l'accusant de proxénétisme et ce, sans même entendre les 2 femmes concernées qui sont aujourd'hui recherchées pour être auditionnées. L'objectif était donc de faire un buzz médiatique, et de saboter le travail d'information de Fayard, et en le diffamant de tanter de discréditer la cause du Donbass...

Une diffamation sans fondement pour cacher un délit d'opinon honteux et indigne d'un pays qui se prétend "patrie des Droits de l'Homme" et prétexter une arrestation arbitraire, et dans une France où des pédophiles notoires se pavanent sur les plateaux de télévision....

Et tout ce ramdam médiatique intervient au moment précis de la visite en France du "Piètr" Porochenko auprès du pitre Macron qui a pu ainsi lui offrir en le gage d'une collaboration fructueuse à venir la tête du représentant français des "terroristes du Donbass". Il y a des domaines où le hasard n'existe pas....


_________________________________



La nouvelle est tombée comme un coup de tonnerre cette semaine ,mais sous un orage qui déjà menacait le Centre de Représentation de la République Populaire de Donetsk en France et donc Hubert Fayard en particulier.

A l'issue du procès qu'il avait gagné contre le procureur de la République voulant fermer la Représentation de la RPD en France, j'avais prévenu Hubert Fayard que les "coyotes ne lâcheraient pas l'affaire et chercheraient par tous les moyens à le faire tomber". En effet la représentation de la RPD étant protégée par la Loi 1901 des associations, cette belle forteresse républicaine qui résiste encore et toujours aux assauts de la dictature de la pensée unique régnante, le système allait devoir passer par les égouts pour atteindre "l'empêcheur de penser en rond". Et les égouts qui semblent être même leur matrice, les Tartuffe et les Torquemada les connaissent bien !

Voilà donc le deuxième round opposant les policiers de la pensée unique avec le porte parole français du peuple du Donbass et qui vient d'être engagé par un coup bas et tordu dans la mentalité infame et diffamante qui caractérise les inquisiteurs du Nouvel Ordre Mondial qui, de peu de s'engager dans un débat d'idées défendant la liberté d'expression cherchent à le dénigrer par des accusations ad personam aussi ridicules que lâches.

Et l'événement intervient au bon moment pour les pro-ukrops dont le lobbying est important en France et de plus soutenu par les laquais du gouvernement et les BHL and Co sans oublier leurs meutes de journalopes tel que Volochine ou Vitkine dont je publie ici le dernier torchon traitant de "l'affaire Fayard". 

Car évidemment la nouvelle s'est répandue comme une trainée de poudre, autant dans les réseaux de soutien que chez les chiens de garde atlantistes qui depuis font gorge chaude et nous ressortent tous les poncifs habituels d'une propagande occidentale cherchant à déniger et diaboliser ceux qui soutiennent et défendent le droit des peuples à disposer d'eux mêmes. 

L'arrestation de Hubert Fayard intervient juste avant l'ouverture prévue d'un deuxième bureau, à Strasbourg, de la représentation francaise de la RPD, et avant son départ vers le forum de Yalta et un nouveau voyage dans le Donbass. Et pour le maintenir derrière les barreaux il fallait trouver quelque chose de plus grave qu'une contravention impayée et surtout un chef d'accusation qui le salisse moralement et tente à travers lui de discréditer la Républiqiue Populaire de Donetsk et ses soutiens en France.

Et "plus le mensonge est gros, disait Joseph Goebbels, plus il passe"

Mais soyons sérieux un instant, car Hubert Fayard s'il a la faiblesse de tomber trop vite sous le charme des jolies slaves (comme beaucoup y compris et surtout parmi les supporters francais des nationalistes ukrops, comme Bernard Grua par exemple), il n'a cependant rien d'un proxénète et ce sentiment est confirmé par toutes les personnes honorables qui le connaissent, certaines depuis 40 ans, et même celles qui ne partagent pas toujours ses idées. 

En fait et en étant vulgaire, Hubert présente aujourd'hui plus le profil d'un "baisé" que d'un "mac".

Même si "comparaison n'est pas raison", je ne peux m'empécher de faire le parrallèle avec l'arrestation dans cette même période de Julian Assange, le fondateur de Wikileaks et dénonciateur de la politique criminelle des USA, qui lui aussi est accusé de crimes odieux et pervers (viol etc...).

Concernant Fayard, l'article de Vitkine paru dans "l'immonde" (voi ci-après) est à ce titre symptomatique de cette politique diffamatoire du système et confirme dans le filigrane de ses accusations grossières qu'il s'agit bien d'un piège vengeur des collabos français au régime de Kiev et que la seule culpabilité de Hubert Fayard qui était dans leur collimateur, est de s'y être laissé entrainé bien imprudemment.

Et comme dans tous les réquisitoires contre les dissidences occidentales, on voit remonter à la surface cette "reductio ad hitlerum" cherchant à diaboliser ceux qui luttent pour la liberté des peuples (on a d'ailleurs un autre exemple avec les accusations d'extrémisme de droite du mouvement actuel des Gilets Jaunes). Je connais bien cette accusation simpliste et débile de ceux qui n'ont ni connaissance ni argument dans les sujets abordés, et qui tentent juste de clôturer un débat qu'il sont en train de perdre par une sentence dogmatique qu'ils croient imparable car indiscutable.

Oui, Hubert Fayard est un ancien élu du Front National et moi qui suis très loin du centralisme doctrinal de l'extrème droite je réponds : "et alors ?", et j'invite même Vitkine a creuser plus loin dans l'idéologie sociétale des Républiques Populaires du Donbass qui soutiennent un projet socialiste et régionaliste et de chercher où sont-elles compatibles avec l'idéologie politique d'une extrème droite française jacobine prônant un étatisme absolutiste. 
D'une part, le passé d'un homme n'est pas son présent et il suffit de regarder certains de ces gauchistes révolutionnaires de mai 68 qui sont devenus aujourd'hui les larbins du grand capitalisme pour s'en convaincre, et d'autre part les motivations idéologiques qui font se converger dans le soutien du Donbass des bolchéviques mais aussi des monarchistes, nationalistes, anarchistes, communistes, orthodoxes, musulmans, asiates, européens, caucasiens etc. et prouve que la cause défendue est bien celle d'une "common decency" orwelienne et anti mondilaliste qui s'inscrit au delà de toute forme de doxa politicienne critiquable.

Et qu'il soit bien compris qu'ici, je ne cherche nullement "à me faire l'avocat du Diable" tout simplement parce que de diable il n'en est pas, à part dans les cerveaux abscons d'imbéciles qui veulent imposer aux autres l'escalavagisme d'une pensée incapable, et pour cause, de convaincre honnètement.

De fait, même si son sort n'est pas enviable et que je souhaite sincérement voir s'achever rapidement son calvaire moral, du fond de sa cellule, Hubert Fayard est plus que jamais le représentant du peuple du Donbass qu'une dictature idéoologique et policière veut baillonner, diffamer et exécuter. Et en attendant que cette farce diffamatoire et lugubre prenne fin, et pour ne pas tomber à notre tour dans les objectifs de ce piège grossier, nous devons resserrer les rangs et soutenir Hubert Fayard avec confiance.
   
Erwan Castel



Source de l'article : Le Monde 


«L’ambassadeur» des séparatistes ukrainiens en France 
mis en examen pour proxénétisme

"Hubert Fayard a été interpellé le 2 avril. Il fait face à des accusations de proxénétisme et est actuellement incarcéré à la maison d’arrêt d’Aix-Luynes (Bouches-du-Rhône).

Il y a un an et demi, Hubert Fayard ouvrait en grande pompe, à Marseille, la «représentation officielle» de la «République populaire de Donetsk» en Fance – en réalité en une simple association de loi 1901 occupant un petit bureau, avenue du Prado.

Cet ancien responsable du Front national était devenu un sympathisant de la cause des rebelles prorusses du Donbass après un voyage dans cette région de l’est de l’Ukraine. La mission que s’était fixée Hubert Fayard : « Réinformer » sur la situation de cette région dont le contrôle échappe à Kiev, et défendre en France les intérêts de ses amis de Donetsk. Une gageure : une procédure judiciaire est toujours en cours, en vue de la dissolution de l’association.

Un homme connu sur la scène d’extrême droite

Hubert Fayard doit désormais affronter une bourrasque d’un tout autre genre. Selon une information de l’agence russe RIA-Novosti, confirmée par Le Monde, le responsable d’extrême droite fait face à des accusations de proxénétisme et est actuellement incarcéré à la maison d’arrêt d’Aix-Luynes (Bouches-du-Rhône). Selon le parquet d’Aix-en-Provence, l’homme a été interpellé le 2 avril, mis en examen le 4 avril et placé le même jour en détention provisoire. Une autre source judiciaire évoque sans plus de détails « des filles des pays de l’Est qui travailleraient pour lui ».

RIA-Novosti, quant à elle, cite l’un de ses proches qui avance une autre explication : « Hubert [Fayard] se trouvait dans une situation financière difficile. (…) Il a rencontré une femme, une Ukrainienne. Je ne peux pas dire quelle était leur relation, mais elle a proposé de lui prêter une certaine somme d’argent. »

Hubert Fayard est bien connu sur la scène d’extrême droite des Bouches-du-Rhône. Ancien du Front national, il avait été le premier adjoint de Catherine Mégret lorsque celle-ci était maire de Vitrolles. Il est aujourd’hui encarté chez Debout la France. En 2007, il avait ouvert une agence de rencontres, Amour de Russie, enregistrée à la même adresse que la « représentation » de la République populaire de Donetsk.

Après une traversée du désert politique, il était réapparu dans le paysage après son voyage à Donetsk, au mois de juin 2017. Sa rencontre avec la « ministre des affaires étrangères » de la République populaire l’aurait alors convaincu de « faire quelque chose pour aider », avait-il expliqué au Monde, multipliant les approximations sur la situation en Ukraine."


Benoît Vitkine et Luc Leroux

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.