samedi 13 avril 2019

Civils sous les tirs ukrainiens !


A 05h35, les forces armées ukrainiennes positionnées sur le front de Marinka ont ouvert le feu sur les quartiers résidentiels d'Aleksandrovka, un village situé sur les lisières Sud de la ville de Donetsk (c'est anciennement le village cosaque à partir duquel va se développer vers le Nord la ville minière de Donetsk (à l'époque "Iouzovska") pendant la deuxième moitié du XIXème siècle).

Sous les tirs des mortiers et des grenades automatiques, un immeuble résidentiel de ce quartier a pris feu mais les pompiers de Donetsk sont intervenus malgré la persistance des tirs ukrainiens pour le juguler.

Puis à 07h00, les forces ukraniennes ont à nouveau mitraillé les quartiers résidentiels d'Aleksandrovka avec des mitrailleuses lourdes et des fusils de snipers de gros calibre. Le moment choisi, corresondant à un pic de l'activité sociétale extérieure, ainsi que la zone résidentielle civile visée prouvent ici que les ukrops ont délibérèment cherché à tuer des civils du Donbass pendant cette nouvelle violation criminelle du cessez le feu.

Pendant les tirs ukrainiens, plusieurs maisons de la rue Chelyuskintsev ont été touchées par les tirs de mitrailleuses lourdes et de grenades et une femme de 53 ans, Tatiana qui est infirmière à Donetsk et réside au n°8 a été grièvement blessée par balle à l'abdomen et évacuée d'urgence à l'hôpital N°14 de Donetsk où depuis les chirurgiens tentent de la sauver. 

A 11h50 les observateurs de l'OSCE sont venus sur place pour constater et confirmer le bombardement réalisé.

A 16h00, la femme blessée par balle, toujours dans un état critique, subissait sa troisième opération de la journée.



A cette victime civile il faut rajouter les pertes militaires quotidiennes comme ces 2 volontaires qui ont été tués hier 12 avril par des bombardements ukrainiens sur le front Nord de Donetsk.

Et cela risque de continuer car à quelques jours du 2ème tour des élections présidentielles ukrainiennes, et même nous risquons de vivre une augmentation sensible des attaques de l'armée ukrainienne sur le front du Donbass, ainsi que des actions de sabotages et attentats terroristes derrière les lignes qui ne sont pas n'ont plus à exclure des menaces de KIev.

Erwan Castel

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.