mercredi 3 mars 2021

Sous le feu de la haine


DERNIÈRE MINUTE : 

Sur le front de Yasinovataya (Nord de Donetsk) un milicien républicain a été tué dans la zone industrielle de Promka par un sniper ukrainien, alors que son groupe procédait à l'évacuation de la zone d'un groupe d'enfants qui s'en était approché. Paix à son âme !


Ce 3 mars 2021, les bombardements sur le front du Donbass se sont intensifiée dès le milieu de la nuit, obligeant le commandement républicain à autoriser leurs milices à prendre l'initiative du feu pour neutraliser les positions dectirs ennemies.

Les principales attaques ukrainiennes de la journée:

  • 03h15, sur le Front de Novoazovsk (Sud ROD), le village de Leninskoye a subi.une première attaque au mortier de 82mm depuis les positions ukrainnes du secteur de Vodiane . 50 OBUS DE 82mm.
  • 03h45, 2ème bombardement ukrainien sur Leninskoye, 10 OBUS DE 82mm.
  • 03h56, 3ème bombardement de Leninskoye, 40 OBUS DE 82mm.
Soit 100 obus de mortier tirés en.moins d'une heure sur un.village !
  • 08:25 - Sur le front de Donetsk (Centre RPD) c'est le village de Veseloe dzns le quartie.d'Oktyabrsky qui est bombardé depuis les positions ukrainiennes du secteur d'Opytne  8 OBUS DE MORTIER DE 82mm,
Dans de nombreux autres secteurs du front les forces ukrainiennes maintiennent leur pression offensive sur les positions républicaines comme à Gorlovkz par exemple mais aussi continuent.de terroriser les populations civiles (sur)vivant à proximité.comme à Aleksandrovka où des tirs de snipers ukrainiens sur le réseau électrique ont coupé l'alimentation du village.

Et les renforts ukrainiens continuent d'arriver !

Par exemple:
  • Dans le secteur de Rubijnoe (Nord Ouest de Lugansk) Des observateurs internationaux de l'OSCE ont enregistré: 8 obusiers automoteurs de 152mm (2C19 Mba-C) (photo ci dessus) et 4 canons tractés de 85 mm (D-44).

Pour conclure du côté de ce néo nazisme ulrainien que les gouvernements occidentaux, qui soutiennent et arment la junte de Kiev, refusent de reconnaître, voici un autre exemple de ces ukropithéques pullulant sur le front et qu'excitent encore plus les attaques menées actuellement contre les républiques.

Ces nostalgiques du IIIème Reich qui rêvent de reprendre les torches des porte-flingues bandéristes de Himmler, ne sont certes pas la majorité des ukrainiens mais leur nombre est suffisamment important pour influencer à la fois les appareils militaire et politique ukrainiens avides des discours pouvant alimenter la propagande russophobe et motiver les troupes que l`OTAN aimerait voir foncer vers les frontières russes.

A partir de leurs avant-postes,  des radicaux 
nationalistes ukrainiens diffusent vers les
positions républicaines des enregistrements 
de vieux messages de la propagande nazie 
à destination des soldats de l`armée rouge.

Dans l`hypothèse d`une offensive ukrainienne contre le Donbass, il est certain que l`Etat major ukrainien utilisera ces soudards politiques fanatiques pour entrainer les autres unités vers le combat, terroriser les populations civiles, et alimenter la propagande de guerre occidentale.

Cette réalité nazie qui est loin d`être anecdotique est depuis le Maidan la marque de fabrique du régime ukrainien mais aussi le symptôme d`un Occident dont les domestications idéologiques ont fini par faire perdre la raison et le sens éthique à ses populations déculturées qui sombrent soiy dans une apathie servile soit dans une folie criminelle instrumentalisée par les mêmes maîtres.
Erwan Castel 


Nationalistes ukrainiens défilant derrière les symboles et photos 
des bandéristes, dont ils revendiquent la filiation politique,
et qui furent les auxiliaires ukrainiens des répressions
et massacres organisés en Europe de l`Est et sur le front russe.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.