mercredi 10 mars 2021

Gorlovka encore bombardé

(Initialement publié sur FB & VK)

Après des bombardements du 9 mars principalement concentrés sur le front Nord de Donetsk, les forces armées ukrainiennes ont poursuivi ce matin du 10 à poussé l'escalade militaire dans le Donbass avec de nouveaux bombardements sur le front de Gorlovka.

Aux premières lueurs du jour, c'est le secteur du village minier de Gagarine qui s'est retrouvé sous le feu de l'artillerie de Kiev.

Gorlovka est la deuxième ville de l'espace défendue par la République de Donetsk (Mariupol au Sud étant occupée par les forces ukrainiennes) mais surtout la pierre d'angle des 460 kilomètres du front du Donbass et qui subit une pression offensive permanente de la part de l'artillerie de Kiev et des groupes de snipers qui encerclent la ville au Nord et à l'Ouest.

Arrivant par la gare de Konstantinovka, d'importants renforts blindés ont été observés ces derniers jours faisant mouvement vers la première ligne de Gorlovka, comme le montre cette autre vidéo prise le 5 mars à

Rubijnoe une localité au Nord Ouest de Gorlovka ou.de nombreuses unités d'assaut ukrainiennes ont pris position dans les quartiers résidentiels pour utilisant ainsi les civils comme boucliers humains contre les potentiels tirs d'une milice républicaine autorisée à faire feu depuis le 3 mars dernier.

Sur la vidéo sont visibles, char de combat T64, canon antichar de 100mm
 "Rapira" et véhicules blindés MTLB, camions logistiques, porte char, etc.

Personnellement j'ai du mal à imaginer une offensive ukrainienne contre Gorlovka qui est une zone urbaine dense étendue et très bien défendue. Ce scénario d'attaque urbaine est beaucoup trop risqué pour Kiev. En revanche, l'importance stratégique de ce secteur et surtout de Debalsevo ce grand carrefour routier et ferroviaire situé à l'ouest de Gorlovka obligerait pourrait obliger les républicains à y envoyer des unités de réserve en cas d'attaques importantes de cette ligne de défense très éloignée des boulevards ouverts et proches des frontières russes qu'offre la steppe au Sud de la République.

Ceci n'étant que mon humble avis (Développé au lien suivant : Situation militaire dans le Donbass)

Cela dit, ces renforts blindés ukrainiens très importants s'approchant du front appuient l'hypothèse d'une offensive de printemps imminente de Kiev (d'aucuns parlent du 15 mars suite à des fuites de ministères kiéviens).

Ce qui est certain c'est que Zelensky a prévu autre chose que de forcer militairement une nouvelle version pourrie du processus de paix pour le Donbass, car pour cela les forces ukrainiennes déjà présentes suffisaient largement pour des provocations.

Quelques heures plus tard, sur le front Nord du Donbass, en République Populaire de Lugansk, c'est maintenant le village de Zolotoe 5 qui est sous le feu nourri des forces armées ukrainiennes ce 10 mars 21.

Sur ce village ou vit toujours une population civile (il y a même toujours une école active) les ukrops ont déclenché un bombardement multiple avec artillerie lourde, mortiers,.lance roquettes, mitrailleuse lourde et armes d'infanterie.

Début des tirs avant que l'artilletie ne précipite les gens vers leurs caves

Le bombardement ukrainien commencé vers 13h00 puis s'est intensifié provoquant un alerte du commandement demandant à la population de l'école aux maisons les plus éloignées de se réfugier urgemment dans les sous sols des bâtiments, tandis que des combats ont éclaté sur les premières lignes de défense (1 républicain blessé déjà signalé)

Les habitants envoient des messages d'alerte sur les réseaux sociaux décrivant des balles et des éclats qui ricochent continuellement sur leurs murs !

Erwan Castel

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.