mercredi 21 avril 2021

La menace se confirme... pour tous

Aucun indicateur concernant une désescalade des tensions politico-militaires n'apparait dans cette région pontique en ébullition du détroit du Bosphore aux côtes russes de Krasnodar et à l'horizon des républiques populaires de Donetsk et Lugansk des nuées ukrainiennes menacent chaque jour un peu plus les populations de nouveaux orages d'acier.

Sur le front du Donbass...

Parmi les informations confirmées : 

❗️ Selon le rapport de la mission spéciale de surveillance de l'OSCE du 20 avril, 
l'armée ukrainienne a transféré deux divisions d'artillerie dans le Donbass,
sur le front de la République Populaire de Donetsk, soit par exemple: 
    • 17 unités d'obusiers automoteurs de 122mm 2S1 «Gvozdika» (122 mm) 
    • 11 unités d'obusiers automoteurs de 152mm 2S3 «acacia» (152 mm).

❗️ Environ 500 combattants des forces ukrainiennes, avec des chars de combat, 
et des véhicules de combat d'infanterie BMP-1, BMP-2 sont arrivés dans le
secteur de Novoselovka-1 sur le front de Yasinovataya (Nord de Donetsk).
Selon plusieurs témoignages, ces combattants sont très bien équipés et 
entrainés et rejoignent les premières lignes par petits groupes discrets . 


19 avril 21, sur le front de Yasinovataya (Nord de Donetsk) 
bombardement ukrainien au mortier de 120 mm

💥 20 avril 21, 17h37 : bombardement ukrainien au mortier des villages miniers "Gagarine" et "6/7" depuis Leninskoe au Nord Ouest de Gorlovka (Nord de la Rép. Pop. de Donetsk). 16 obus de 120mm tirés


Au cours de ces bombardements et tirs ukrainiens sur la banlieue de Gorlovka, 2 miliciens de la République Populaire de Donetsk ont été tués.  

💥 21 avril 21, 09h30 : bombardement ukrainien de Zhelznaïa Balka ( au Nord de Donetsk), depuis Novgorod. 6 obus de BMP 1 (73mm).

💥 21 avril 21, 10h30 : bombardement ukrainien au mortier du village minier 6/7 (Ouest de Gorlovka) depuis Shumy. 5 obus de 82mm.

💥 21 avril 21, 18h10 : bombardement ukrainien au mortier du village minier de Gagarine (Ouest Gorlovka) depuis Leninskoe.: 4 obus de120 mm ainsi qu'un missile antichar tirés.

 

Du côté de l'Ukraine... 

Cette infographie ukrainienne est intéressante et révélatrice, car elle représente
les déploiements militaires russes et ukrainiens, en incluant aux côtés de ces derniers ceux des forces de l'OTAN engagées dans les exercices interalliés "Defender 21" (40 000 hommes dont 20 000 GI's).
Projection d'un fantasme kiévien (entretenu par les soutiens politiques, logistiques
 et techniques) sur une activité de l'OTAN mais qui vraisemblablement se
contentera juste d'observer de loin un éventuel conflit russo-ukrainien.

  • Le 20 avril 21, le SBU, service de sécurité de l'Ukraine a introduit un régime d'alerte pour toutes ses unités sur le territoire du pays.
  • Le 21 avril 21, le président ukrainien Zelensky a signé la loi votée le 30 mars à la Rada autorisant la mobilisation des aux réservistes en 24heures.
Dans une vidéo diffusée sur le réseau Tik Tok, on peut voir un déchargement de missiles antichars étasuniens "Javelin" avec des soldats ukrainiens localisé "sur la ligne de front du Donbass". Si cette information est confirmée, cela signifie que l'accord initial concernant la livraison des poste de tir étasunien "Javelin" à l'Ukraine a vu sa restriction concernant leur emploi dans le Donbass levée.

Des renforts ukrainiens commencent à se diriger aussi vers les frontières de Prednestrovya (Transnisstrie), à l'Ouest de l'Ukraine.

20 avril 21, vers la Transnisstrie, une colonne 
ukrainienne avec des transports de troupe BTR, 
des canons antichars de 100mm tractés "Rapira" et
des Lances Roquettes Multiples de 122mm BM 21 "Grad"

Dans cette même région u Sud Ouest de l'Ukraine, d'autres convois ukrainiens se dirigent vers Odessa sous couverts "d'exercices anti terroristes" (cela rappelle la sémantique fallacieuse de 2014 pour l'attaque du Donbass). 

21 avril 21, région d'Odessa, à Gribovka,
un convoi ukrainien identique, avec BTR, lances roquettes multiples
de 122mm "Grad" et canons antichars de 100mm "Rapira"



Du côté de l'OTAN...

Pour commencer ce paragraphe sur les actions de l'OTAN observées ces dernière heures dans la région, je réponds par une carte aux questions concernant les capacités des drones RQ-4 "Global Hawk", et qui concernent la nature des menaces de ce type de missions de renseignement militaire étasunien dont il ne faut oublier qu'elles sont réalisées au profit des forces ukrainiennes qui sont prêtes pour un assaut sur le Donbass.

Le RQ-4 est un drone dit HALE (High-Altitude, Long-Endurance)
d'un coût unitaire d'environ 130 millions de dollars
 
et d'un coût opérationnel par heure de 24 000 dollars.

Le RQ-4 Global Hawk Block 10a un poids brut au décollage de 14,6 tonnes, soit la masse d'un petit chasseur, malgré ses dimensions, notamment son envergure de près de 40 mètres comparable à celle d'un avion de ligne, grâce à l’utilisation de matériaux composites (les ailes sont en graphite et 50 % du volume de l’avion utilise des matériaux composites).
Il met quatre heures pour atteindre son altitude maximale de 60 000 pieds. La version Block 30 a une endurance de 32 heures et emporte trois capteurs électro-optiques.

Depuis sa 1ère mise en service en 2003, le "Global Hawk" a été amélioré plusieurs fois notamment pour ces 2 variantes principales.

RQ-4B Block 20/30 Version améliorée avec une envergure de 39,8 m et une longueur augmentée à 14,5 m. Poids brut au décollage: 14 628 kg. La nouvelle charge utile est de 1 360 kg. Le rayon d'action a été porté à 22 780 km, pour une endurance maximale de 36 heures et une altitude de 18,3 km15.

RQ-4 Block 40  Il se distingue par l'intégration d'un radar à antenne active AESA (active electronic scanned array) : le MP-Rtip (multi-platform radar technology insertion program). Ce radar modulaire à architecture ouverte permet de couvrir en continu le terrain dans les deux modes d'imagerie SAR et de détection de cibles mobiles MTI. 

Depuis le conflit du Donbass, les RQ-4 de l'US Air Force sont le fer de lance du renseignement militaire aéroporté de l'OTAN déployé dans la région, pour des vols dont le rythme mensuel initial est devenu aujourd'hui quotidien réalisant des missions d'observation en continu et de plus en plus longues et étendues.

Portée des moyens d'observation électroniques du drone stratégique "Global Hawk".
Sur cette carte on peut observer la zone réelle observée en latéral lors d'un
vol de reconnaissance d'un RQ-4 "Global Hawk" qui, bien que restant
toujours dans l'espace aérien soit international soit allié de l'Ukraine et la
Géorgie peut fouiller dans leurs détails les territoires russes et bélarusses
limitrophes ainsi que les républiques du Donbass, d'Abkhazie, d'Ossétie
du Sud ou de Transnisstrie. 

Exemple de renseignement photographique fourni par le Global Hawk


Le soutien du commandement de l'OTAN continue également a être observé en Ukraine, dans une augmentation de ses activités parallèle à l'escalade en cours. Dans des articles précédents nous avions vu arriver:
Ce 20 avril, c'est un avion du Ministère britannique de la défense qui a conduit un "staff" auprès de l'Etat major ukrainien. cette visite n'étant certainement pas sans rapport avec l'arrivée ces derniers jours de forces spéciales britanniques dans le Donbass.

20 avril 21, L'avion BAE 146 du ministère britannique de la défense est arrivé à Kiev.

 
20 avril 21, un transporteur militaire Lockheed C130J "Hercules" de l'US Air Force
apporte à Kiev un nouvel approvisionnement logistique pour l'armée ukrainienne.

20 avril 21, d'autres avions cargos de l'OTAN sont arrivés en Ukraine: 1 Lockheed C-130J-30 Hercules de l'US Air Force à Lvov (Ouest Ukraine) et 2 autres à Kiev - Zhulyany.

Quant aux missions de reconnaissance de l'OTAN, elles continuent toujours H24:
 
20 avril 21, Boeing P-8A "Poseidon" au large des côtes de Crimée

... et toujours les drones de reconnaissance RQ-4 "Global Hawk" de l'US Air Force
sur leur hippodrome d'observation au large des côtes russes puis de la ligne de front.

21 avril 21, nouvelles missions d'observation de l'OTAN, avec un drone de 
l'USAF Northrop Grumman RQ-4B "Global Hawk"(reg. 11-2049 – indicatif FORTE
10) parti de la base de Sigonella en Sicile à 2h00 du matin, et d'un avion 
de reconnaissance de la RAF Boeing RC-135W (reg. ZZ664 – indicatif RRR7245).


A noter également que, sous couvert des exercices "Defender 21" l'US Air Force a transféré en Pologne un important groupe aérien supplémentaire composé de F16 et F18 et F35 (avions furtifs), ces derniers étant peut-être des livraisons des F35 achetés par la Pologne en 2020 (32). 
20 avril 21, F35 arrivant en Pologne

20 avril 21, avec le groupe de combat de l'US Air Force arrivé en Pologne on 
note également des avions cargos logistiques C-130J-30 Super Hercules 
et 1 avion de reconnaissance P8-A "Poseidon" 

Du côté de l'US Navy, et contrairement à ce qu'affirme le prétentieux Xavier Moreau dans son dernier SITREP qui par exemple lorsqu'il parle de la Turquie évite comme d'habitude d'égratigner l'OTAN (et pour cause !), les destroyers lance missiles USS Donald Cook (DDG-75) et USS Roosevelt (DDG-80) sont bien ressortis de la base navale de Chypre en direction de la Mer Noire et qu'il n'ont pas même pas besoin de pénétrer pour mettre la péninsule de Crimée dans la portée de leurs missiles Tomahawk (850km).

20 avril 21, position actuelle des destroyers lance missiles étasuniens en Mer Egée 
et la trajectoire potentielle de leurs missiles "Tomahawk"


Du côté de la Russie...

Observation, si je partages ici des photos de satellites de l'OTAN publiées dans le Wall Street Journal ce 20 avril 2021, ce n'est pas tant pour l'intérêt qu'elles représentent dans ces déploiements militaires russes qui de toute manière se veulent démonstratifs que pour montrer la qualité technique des satellites militaires étasuniens MAIS qui n'ont pas trouvé en 7 années d'observation continue une seule unité de blindés russes dans le Donbass... et pour la simple raison qu'il n'y en a pas !

 Concentrations de forces militaires russes arrivées en Crimée

Géolocalisation des bases russes photographiées

Des renforts russes continuent d'affluer vers les frontières ukrainiennes ainsi que celles des républiques du Donbass. Voici quelques unes des nombreuses vidéos amateurs publiées ces dernières heures:

21 avril 21, Russie, région de Tchouvachie, à  Alatyr
un des immenses convois militaires russes qui depuis
quelques jours viennent de régions centrales de Russie
vers les frontières ukrainiennes et celles du Donbass.

19 avril 21  région de Krasnodar 

20 avril 21, péninsule de Crimée 

20 avril 21  région de Krasnodar 

20 avril 21  région de Krasnodar 

20 avril 21, Russie

Et toujours publiées sur le Wall Street journal, des photographies de base militaire russes formées avec ces renforts, comme ici dans la région de Voronej, sur les frontières nord de l'Ukraine.



En conclusion...

L'Ukraine ne tient absolument pas compte de la réaction démonstrative des forces russes sur ses frontières, poursuivant inlassablement ses bombardements provocateurs et meurtriers ainsi que les renforcements de son dispositif d'assaut, convaincu d'obtenir un soutien militaire de l'OTAN en cas de conflit avec Moscou qui aille jusqu'à un engagement de combat. 

Je ne pense pas que les occidentaux cherchent immédiatement la 3ème guerre mondiale qui parait de plus en plus inévitable, mais plutôt veulent tester la Russie dans un conflit symétrique par proxy ukrainien interposé.... une répétition avant le "matin du grand soir" .

Mais avec les fous qui gouvernent les USA et leurs laquais inconscients occidentaux, le pire reste possible !

Erwan Castel

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.