jeudi 1 avril 2021

La dissuasion russe

 

Aujourd'hui, 1er avril 21, les forces ukrainiennes ont salué à leur manière le premier jour ensoleillé de l'année en bombardant la périphérie de Donetsk comme par exemple:

  • A 6h30 du matin, les forces ukrainiennes ont tiré sur le village d'Aleksandrovka (Sud de Donetsk) avec des lance grenades automatiques et un canon de 73 mm (BMP 1 ou SPG9) qui a tiré 6 obus dont 1 a frappé le toit d'une maison habitée au 58 rue Gorki par une famille (dont un enfant de 10 ans) qui était dans la cuisine au moment du bombardement. Dans ce village plus de 700 habitations civiles ont été endommagés ou détruits par l'armée ukrainienne depuis le début de la guerre.
  • A 15h00, l'artillerie ukrainienne a bombardé Zaitsevo (Nord de Gorlovka) touchant dans le centre du village loin du front, des bâtiments résidentiels de la rue Bagritsky et qui ont pris feu.
  • A 16h36, depuis leurs positions de Peski l'artillerie de la 58e Brigade ukrainienne ont bombardé le quartier de Zhabunki avec 20 obus mortier de 120 mm. Auparavant, lors de travaux d'ingénierie, 2 soldats ukrainiens ont été blessés lors de l'explosion d'une mine.
  • etc.

IMPORTANT !!

Ce 1er avril 21, un drone d'attaque Bayraktar TB 2 (fabrication turque) en ordre de combat a survolé le secteur républicain du front de Yasinovataya (15 km au Nord de Donetsk). 

Il s'agit du premier vol de Bayraktar dans le ciel du Donbass.

Par ailleurs, et paradoxalement à un silence radio quasi total des unités ukrainiennes des dizaines de petits drones d'observations ont été lancé vers les positions républicaines pour des missions de renseignement.

Dans le cadre de leur préparation pour une offensive militaire dans le Donbass, les forces ukrainiennes continuent d'acheminer vers le front des brigades d'assaut et d'artillerie, mais aussi des convois logistiques importants constituant notamment des stocks importants de munitions et de carburant. 

1er avril 21. Convoi logistique ukrainien en route pour
le Donbass filmé sur la route de Kiev à Lugansk.

1er avril 21, un convoi de camions-citerne de l'armée ukrainienne
filmé à Slaviansk (100 km au Nord de Donetsk) se dirigeant vers
Artemovsk et la ligne de front. Chaque citerne peut en moyenne 
approvisionner entre 8 et 10 chars (à raison de 1000 l / char).

Du côté de l'OTAN...

Parallèlement à des tentatives pour restaurer un dialogue impulsif des garants français et allemand des accords de Minsk afin de ramener à la raison le chien fou bandériste de Washington, la Russie a choisi de communiquer indirectement ses déploiements militaires vers ses frontières avec l'Ukraine (Crimée et Rostov) lesquels ont atteint une telle proportion que l'OTAN et les USA, dans une partialité sans vergogne oubliant les déploiements ukrainiens initiaux, s'en sont émus jusqu'à l'alarme (car, selon la doxa occidentale, des centaines de véhicules blindés ukrainiens se dirigeant vers une ligne de front aux accords fragiles ne sont pas une provocation, tandis que le déploiement d'unités russes à l'intérieur de leur territoire national devrait l'être!).

1er avril 21, 16h45, un avion de surveillance maritime et sous marine de type Boeing
 P-8A Poseidon, de la marine américaine ( basé à Sigonella en Sicile) effectue une
 mission d'observation du Pont de Crimée par où transite une partie des renforts
 russes blindés et d'artillerie à destination de la péninsule.


Du côté de la Russie...

Ainsi le district militaire Sud de la Fédération de Russie a-t-il poursuivi le déploiement sur les frontières avec l'Ukraine de brigades d'assaut et d'artillerie dans des effectifs qui n'avaient jamais été atteints au moment du plus fort de la guerre sur les frontières russes en 2014:

28 mars 21, Renforts russes vers les frontières ukrainiennes


Unité d'artillerie russe en mouvement ferroviaire vers
le Donbass. Ici des Lance-Roquettes Multiples BM 27
"Uragan" sauf le premier véhicule de tête qui est, soit 
un engin chargeur ravitailleur soit un BM30 "Smerch".

Brigade d'infanterie motorisée russe en route vers la frontière
ukrainienne, ici équipée avec des BTR modernes de type 82A.

Convois ferroviaires russes vers les frontières ukrainiennes 
transportant des brigades d'infanterie mécanisée et de chars.

Des dizaines d'hélicoptères militaires russes arrivent 
dans la région frontalière de Rostov sur le Don.


Ces renforts russes qui interviennent ostensiblement 2 semaines après les gesticulations blindées ukrainiennes sont d'abord dissuasifs pour:
  • signifier qu'elles ne sont qu'une réaction défensive face au dispositif offensif de Kiev.
  • dissuader Kiev de tenter une aventure militaire, par l'ampleur de la puissance de feu déplacée
Nous verrons probablement dans les prochains jours si la France et l'Allemagne vont choisir de défendre la paix en Europe à tout prix et si l'Ukraine va continuer sa fuite en avant suicidaire pour satisfaire Washington malgré les signaux diplomatiques et militaires lancés par Moscou.

Erwan Castel

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.