mercredi 25 février 2015

Qui s'y frotte s'y pique !

Les chars américains à 150 km de Saint Petersbourg

Cette info n'est pas extrait d'un film hollywoodien scénarisant un éventuelle 3ème guerre mondiale, c'est la réalité de l'hégémonie militaire agressive des Etats Unis en Europe. 

Alors que les présidents russe, allemand et français ont tenté de restaurer les accords de Minsk préférant protéger leurs intérêts nationaux (et éventuellemnt la paix) à une guerre suicidaire avec la Russie,  les Etats Unis et l'Angleterre (qui n'ont pas participé à la réunion de Minsk) viennent de réaliser des provocations agressives contre Moscou ce qui constitue, non seulement un sabordage des accords de paix, mais une démonstartion belliciste qui peut être interprétée comme une déclaration de guerre...

Gesticulation étasunienne à Narva en Estonie le 23 février 2015
video

Les forces spéciales de l'OTAN, principalement polonaises, baltes, georgiennes mais aussi étasuniennes sont présentes sur le sol ukrainien depuis des mois, soit en tant qu'employés de Sociétés militaires privées, soit en tant qu'instructeurs de l'armée ukrainienne. Ainsi le Premier ministre David Cameron, a lui même annoncé cette semaine, paralléllement à de nouvelles sanctions contre la Russie, l'envoi d'unités britanniques en Ukraine. 

Ainsi l'OTAN avance désormais ses pions à découvert et le déploiement de forces conventionnelles et stratégiques ne laisse palner aucun doute sur la strtégie jusque boutiste engagé par Washington, qui semble convaincu de remporter un quitte ou double avec Moscou.  
Ainsi, un détachement blindé important de l'OTAN avec drapeaux estoniens, hollandais et américains a réalisé une démonstration de force sur la frontière avec la Russie, dans la ville de Narva, distante de 150 km de Saint Petersbourg. "Des mouvements inquiétants de troupes estoniennes, hollandaises (infanterie mécanisée sur CV90) et américaines (Iran Troop du Captain James Gibbs, du 3ème squadron, du 2ème régiment de cavalerie monté sur strykers) sont signalés depuis quelques jours à seulement 150 km de Saint Pétersbourg" (info Jacques Frère, le lien : ICI)


Selon les américains eux mêmes, c'est un "casus belli" !

Souvenons-nous d'octobre 1962, le président Kroutchev, en réponse à l'installation de missiles étasuniens en Turquie, décide d'installer des bases strtatégiques soviétiques à Cuba, à 200 km des côtes américaines. Washington, qui ne tolère pas que les autres fassent ce qu'il se permet quoitidiennement fait un "caca nerveux" et hurle au casus belli, le monde est au bord d'un conflit mondial... 

Cette fois, si la stratégie de provocation est identique les négociations semblent quant à elles impossible pour la bonne raison que l'OTAN est arrivé sous les rempart de la Fédération de Russie et que cette dernière ne peut plus reculer et que sur sa facde occidentale elle ne dispose pas de profondeur stratégique. Le temps de la diplomatie touche à sa fin. 

L'hégémonie atlantiste en Europe, une dictature militaire dirigée contre la Russie !
Depuis des mois, les politiciens américano-sionistes dénoncent une invasion russe, et à chaque fois, non seulement leurs accusations se révèlent fondées sur des photos falsifiées (machines agricoles) ou provenant d'autres conflit (Georgie 2008), mais elles sont même désavouvées par les chefs d'Etat Major de l'OTAN qui reconnaissent eux mêmes ne détenir aucune preuve formelle d'une quenconque "invasion russe".

La seule intervention militaire agressive prouvée est celle de l'OTAN qui a soutenu et aidé depuis les émeutes du Maiïdan il y a 1 an le renversement du gouvernement légal de Ianoukovitch, supervisé l'opération spéciale, financé l'effort de guerre ukrainien, équipé son armée etc...

Aujourd'hui, les forces de l'OTAN devant les échecs de leurs inaptes alliés de Kiev s'apprètent donc à s'engager directement et officiellement dans le conflit, convaincues qu'une guerre avec la Russie sauvera leur économie, et vérouillera leur domination militaro industrielle de l'Europe asservie. Ils oublient que la Russie 

L'arrogance fait souvent perdre le sens des réalités et je ne retiendrai pour conclure que la devise des Ducs d'Orléans et de la ville de Nancy : Non inultus premor...

Qui s'y frotte s'y pique !



1 commentaire:

  1. Quelle sinistre démonstration de guerre ! Se comporteraient ils ainsi si dans les immeubles qui sont autour cette arrogante parade, habitaient leurs parents ou leurs enfants. Pourquoi c'est si facile de faire la guerre sur des sols étrangers et sur la tête des innocents ? Ces hommes politiques qui s'amusent sur l’échiquier du Monde, rendront des comptes devant l'histoire et nos enfants ne pardonneront pas !

    RépondreSupprimer

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.