lundi 9 février 2015

Flash ! Une usine chimique explose à Donetsk


Dans la nuit du 8 au 9 février, l'Usine chimique de Petrov'skyi a été touchée par un tir de l'armée ukrainienne, vraisemblablement un missile balistique Tochka U. Lors de l'impact, une explosion importante repérable à des kilomètres a ravagé le site.

Actuellement aucune information précise et confirmée ne circule sur les dégâts et les victimes. L'Usine contenait des matières chimiques et explosives et des déchets toxiques. Certaines sources évoquent également la présence possible d'un dépôt de matières radioactives (attesté en 2010)...

Les premières vidéos de l'explosion :

video


video

video


A CONFIRMER : Voici le site qui aurait été touché par le tir et a explosé :





C'EST UNE NOUVELLE PROVOCATION OCCIDENTALE !

A chaque fois que des chefs d'Etat européens prennent l'initiative de tenter une résolution diplomatique à la crise, le lendemain une action menée par Kiev, les USA ou l'UE fait avorter leurs efforts : les tués du Maïdan pour les accords de Kiev, les bombardements sur Slaviansk, pour les accords de Genève, Odessa pour les négociations sur le référendum, les nouvelles sanctions économiques pour les accords de Minsk etc... 
Il faut rajouter à ces tentatives d'envenimer la crise les provocations de dimension internationale lorsque l'armée ukrainienne est en difficulté : le crash du Boeing MH17, les accusations d'invasion russe, les tués de Volnokhava ou le bombardement de Mariupol etc..

Cette fois, les 2 facteurs sont réunis : initiative pour désamorcer la crise par les présidents Hollande et Merkel et nouvel effondrement de l'armée ukrainienne reculant dans le secteur de Donetsk et Debaltcevo notamment. Mais les "néocons" étasuniens veulent une guerre totale...

Kiev et les USA, qui veulent la guerre contre la Russie, pour sauver le régime des premiers et l'économie des seconds, cherchent à tout prix un "casus belli" qui légitimerait aux yeux de l'opinion internationale une intervention massive de l'OTAN en Ukraine, voire une confrontation directe avec les Forces de la Fédération de Russie.

Ainsi, les autorités de Kiev ont annoncé immédiatement après leur bombardement avoir détecté un tir nucléaire (voir le lien : ICI). C'est la deuxième fois qu'ils pratiquent ce type d'annonce catastrophique pour effrayer et soumettre l'opinion, dans un stratagème visant comme d'habitude à accuser ou soupçonner la Russie à travers des annonces collatérales subjectives comme celle de Cameron ou Porochenko qui dénoncent le risque nucléaire...


Erwan Castel

Sources de l'article 
- Vidéos YouTube, les liens ici : 01 - 02 - 03
- Site "INTERNET CHRONICLE", le lien : ICI
- Site "HUNTER NEWS", le lien : ICI
- Site "RT", le lien : ICI


MISES A JOUR

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.