jeudi 19 février 2015

Quelque chose ne toune pas rond en Europe !

L'ambassadeur ukrainien en Allemagne
 avoue la présence de nazis à Kiev !

Les peuples d'Europe seraient-ils frappés d'amnésie psychotique ?

70 ans après la fin officielle du nazisme et de l'hécatombe de la seconde guerre mondiale, des nazis, armés par le système financier occidental opèrent en toute impunité sur les lieux des crimes commis par leurs ainés !

Et tandis que la communauté politico-médiatique, par une politique mémorielle nous assène régulièrement des messes de repentance sur la shoah et les collaborations au régime nazi réalisées par les européens, cette même clique soutient et finance la résurgence de cette idéologie criminelle.

Cherchez l'erreur !

video

Invité sur un plateau de télévision allemand, l'ambassadeur d'Ukraine, répondant à une question illustrée d'un journaliste, avoue que des bataillons néo-nazis sont bien déployés dans la guerre en Ukraine !

Pour justifier leur présence et minimiser leur influence, il déclare que c'est suite à l'agression de la Russie que Kiev a été obligé d'accepter tous les volontaires et que les bataillons du type Azov sont sous le contrôle total de l'Etat Major ukrainien...

Primo, je ne vois pas en quoi ces deux points minimiseraient-ils le fait avoué, à savoir la présence de bataillons nazis en opération de guerre sur le sol européen 70 ans après la fin de la seconde guerre mondiale !

Secundo, les arguties du diplomate ukrainien ne sont que des mensonges, car :

- Nous attendons toujours que les satellites high tec étasuniens nous fournissent les preuves d'une "invasion russe". La seule ingérence politique économique et armée prouvée est celle des USA depuis le Maïdan ainsi que des centaines mercenaires déployées, soit au sein des bataillons spéciaux soit avec des Sociétés Militaires Privées.

- Les bataillons néo nazis, s'ils participent à l'opération spéciale déclenchée par Kiev contre les populations du Donbass, ne sont absolument pas contrôlés par l'Etat major ukrainien. Disposant d'un financement privé important (via l'oligarque Kolomoisky) ces combattants ne reconnaissent que le Prayvi Sector et son leader Dmitry Iarosh, comme seul organe de commandement, la preuve : ce dernier refusant de reconnaitre les accords de Minsk a donné l'ordre à ces bataillons néo-nazis de désobéir et continuer le combat, ce qu'ils ont fait immédiatement.

- De nombreux bataillons néo-nazis (Dniepr, Aidar, Azov etc...) dont le recrutement est réalisé dans les milieu du hooliganisme, des partis nazis et des prisons, ont été "épinglés" par des organisations internationales et non gouvernementales pour avoir commis des crimes de guerre sur le front... Non seulement ils continuent d'opérer mais le régime de Kiev qui en est responsable n'a jamais été inquiété et continue à être financé et soutenu par les puissances occidentales, soit-disant parangons des Droits de l'Homme et de la lutte anti-fasciste ! Et lorsqu'on apprend de surcroit que ces néo-nazis sont financés par un certain Kolomoisky, oligarde sioniste ukrainien fondateur du Congrès juif européen  on est en droit de se poser de sérieuses questions ! 

Tertio, non seulement les nazis sont présents, hors de contrôle, mais ils sont en nombre suffisamment important pour menacer le gouvernement Porochenko qu'ils estiment trahir l'unité de l'Ukraine. Dans les mois précédents, le parlement et le palais présidentiel ont été encerclés à de nombreuses reprises par ces chiens de guerre sortis de l'ombre nauséeuse du passé, et aujourd'hui l'effondrement de l'Ukraine (économique, militaire, social et politique) la met à la portée hautement probable d'un coup d'état néo-nazi, conséquence directe de la stratégie du chaos mené par le système financier international étasunien...

Le seul point positif est de constater qu'en Allemagne résiste encore des médias et des journalistes indépendants qui peuvent poser sans risquer leur tête les questions qui dérangent et révèlent la Vérité. Ce type d'interview est maleheureusement impossible en France ou en Belgique par exempe théâtre d'une merdiacratie complice du Nouvel Ordre Mondial criminel.

Erwan Castel​

Autre vidéo sur le sujet :

En juillet 2014, Victoria Nuland elle même admettait la présence de néo nazis lors de la "révolution" du Maïdan...




2 commentaires:

  1. Merci de nous donner les liens "youtube", ces 2 vidéos sont inaccessibles en l'état, je télécharge tout car beaucoup d'entre elles vont disparaître.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La première vidéo a été supprimée à priori mais reste visionable ici
      pour la deuxième :
      https://www.youtube.com/watch?v=yxYnZNIUoDg

      Supprimer

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.