mercredi 15 juillet 2020

2 autres civils blessés

Dans le Donbass, pour survivre aux bombardements ukrainiens quotidiens,
des milliers de familles vivent depuis 6 ans dans leurs caves.
Le 14 juillet 2020 au matin, dans le Nord de la République de Donetsk, un groupe de reconnaissance du 137ème bataillon de la 35e brigade. ukrainienne a été piégé dans un champ de mines lors d'un mission d'infiltration vers les défenses républicaines protégeant Zaitsevo (Nord Gorlovka), perdant dans un premier temps 1 tué et 2 blessés dans l'explosion de 2 mines. Immédiatement après cet échec l'artillerie ukrainienne a bombardé le village appuyée par un drone de type "Phantom" jusqu'à ce que ce dernier soit abattu par la défense antiaérienne.

Sous couvert d'une opération d'évacuation sanitaire de leurs soldats, les forces ukrainiennes ont envoyé de nouveaux groupes de combat au milieu desquels se trouvaient les sauveteurs. Le cessez le feu qui avait été négocié a donc été perturbé et, selon Kiev, un médecin a été tué lors des échanges de tirs.

Plus tard ce sont finalement les soldats républicains qui sont allés sous le feu ennemi récupérer le corps du soldat ukrainien explosé, pour le restituer à l'Ukraine.

Le soir, hurlant au crime de guerre suite à la mort d'un médecin sur le front, Kiev promettait des "représailles très dures" contre le territoire de la RPD (je rappelle ici que chaque année plusieurs personnels médicaux républicains, infirmières et médecins, sont également malheureusement tués sur le front par des tirs ukrainiens qui souvent sont intentionnellement dirigés sur des véhicules pourtant marqués de la croix rouge) 


Le 14 juillet, des soldats de la 79ème brigade ukrainienne, commandé par le colonel Lutsenko, ont bombardé sur la lisière Sud de Donetsk les zones résidentielles des villages d'Aleksandrovka où 2 civils ont été encore blessés par des obus de bitube de 23mm (ZSU 23/2) 
  • 1 femme de 41 ans blessée par éclat d'obus au bas de la jambe,
  • 1 jeune homme de 19 ans blessé par un éclat d'obus à la poitrine.
En outre sous le feu des artilleurs ukrainiens, 2 maisons ont été détruites et plusieurs autres endommagées. 
En riposte à ces tirs criminels contre des civils, les forces de défense républicaines du secteur ont détruit un des points de tir ennemis, tuant un soldat ukrainien et blessant 2 autres.

Plus tôt, c'était les village de Staromikhaylovka et Trudovsky, à l'Ouest de Donetsk qui avaient été bombardés par des mortiers ukrainiens de 120 mm et des véhicules de combat d'infanterie BMP2.

Ces bombardements sur les zones résidentielles civiles de la région de Donetsk, qui ne sont probablement pas en rapport avec les menaces ukrainiennes proférées sur le secteur de Zaitsevo, sont redevenues coutumières et quasi quotidiennes depuis plusieurs mois, forçant les familles à se réfugier jour et nuit au profond de leurs caves.

Et les résidents de ces villages situés sur la périphérie de Donetsk auxquels il convient de rajouter ceux de Spartak et Oktyabrsky observent une fois encore une coïncidence entre l'exacerbation des tirs ukrainiens et la réunion du groupe de travail des accords de Minsk du moment. Et cette "coïncidence" est quasi systématique depuis 5 ans. 

Comprenne qui voudra...

Erwan Castel



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.