samedi 14 mars 2020

Flash : Civils sous le feu de Kiev !


Aujourd'hui 14 mars 2020 un citoyen civil de la République Populaire de Donetsk a été tué par des tirs ukrainiens visant en pleine journée le village de Signalnoye. Cette nouvelle victime civile de la guerre qui saigne quotidiennement le Donbass depuis 6 ans est à replacer dans le contexte récent d'une nouvelle aggravation brutale du front initiée depuis un mois environ par les forces ukrainiennes sur l'ensemble des 460 kilomètres de la ligne de front assiégeant au Nord et à l'Ouest les républiques de Lugansk et Donetsk. (voir les précédents SITREP par exemple : 12/03, 09/03, 28/02, 28/02, 25/02, 23/02...)


Ainsi, pour les seules dernières 24 heures, l'artillerie lourde de Kiev a pilonné les lisières Nord de Gorlovka et de Donetsk, les principales villes de la République Populaire de Donetsk mais aussi des localités secondaires et villages avoisinant la ligne de front, comme Signalnoye un petit village agricole près de Elenovka, à 25 km environ au Sud de Donetsk. Au cours de la seule dernière journée, plus de 30 bombardements signalés par les observateurs internationaux déployés sur le front, au cours desquels plus de 300 obus ont été tirés sur le territoire de la RPD.

Lorsque fin 2015, dans les rangs de la compagnie de reconnaissance de la 5ème brigade, j'étais déployé sur ce secteur du front, le village de Signalnoye était relativement tranquille, ne souffrant que de rares tirs erratiques venant de positions ukrainiennes situées à plus d'un kilomètre à l'Ouest. Mais depuis 3 ans comme dans de nombreux autres secteurs de ce front du Donbass, la zone grise qui selon les accords de Minsk doit séparer les belligérants d'au minimum 2 kilomètres a rétréci comme une peau de chagrin sous les avancées des ukrainiens organisant sans cesse de nouvelles positions dans cette zone neutre jusqu'à être au contact des lignes de défense protégeant le village.

Désormais des maisons de cette petite communauté agricole sont désormais à portée de tir même des armes légères d'infanterie des soudards ukrainiens, comme le montre cette vidéo amateur du mitraillage ukrainien de Signalnoye au cours duquel Vladimir Ilitch Sidinev, un résident âgé de 85 ans a été mortellement blessé à la cavité abdominale (décédé 2 heures après des suites de ses blessures à l’hôpital de Dokuchaevsk (10 km au Sud) où il avait été évacué). 5 maisons d'habitation ont également été endommagées.


Vladimir Ilitch Sidinev 1935-2020

Ce paisible grand père du village de Signalnoye, "un dangereux terroriste" pour les tarés de Kiev, et qui avait survécu aux bombardements nazis de la seconde guerre mondiale a finalement été assassiné par l'armée ukrainienne, en 2020 au coeur de l'Europe !

Paix à son âme et honte à l'Ukraine !!!!



Il faut relever que ce bombardement (mortier de 82mm et lance grenades automatique AGS) et mitraillage de cette petite communauté agricole de Signale par une unité ukrainienne positionnée dans le hameau de Slavnoye est intervenu à  partir 11 heures du matin au moment où l'activité extérieure des résidents est l'une des plus fortes. 

Cette vidéo atteste de la proximité des avants postes ukrainiens avec les villages républicains et de la terreur qu'ils y font régner en plus des bombardements qui sont eux aussi redevenus quotidiens. 

Mitraillage ukrainien de Signalnoye, le 14 mars 2020
On y voit les tirs ukrainiens continuer, même au moment
de l'arrivée de l'ambulance pour évacuer les blessés

Ailleurs, d'autres communautés civiles ont été sous le feu des ukrainiens au cours des dernières heures, comme sur le front de Gorlovka où 3 autres civils, dont un adolescent de 13 ans, ont été blessés par des bombardements de Kiev.

Bombardement ukrainien de Gorlovka, 14 mars 2020. Une des maisons endommagées...

Loin des réunions masturbatoires de Minsk, des concerts féeriques de Donetsk ou des mondanités artificielles où se pressent des courtisans à breloques, voilà quelle est la réalité vécue par les femmes, les enfants et les hommes d'un Donbass assiégé et bombardé depuis 2000 jours et 2000 nuits par une haine meurtrière...

Erwan Castel


Conséquence également recherchée par les forces ukrainiennes 
lors de leurs bombardements des villages républicains du Donbass :
incendier les zones habitées et agricoles de la population civile.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.