samedi 17 octobre 2015

La voix (et la voie) de son maître !

Publié initialement sur Facebook le 16 octobre 2015



Piètre Porochenko, est bien un pantin mis en place par la Maison Blanche aux commandes du naufrage de l'Ukraine, et ce pitoyable criminel de guerre le prouve chaque jour !

Ainsi le satrape de Kiev, oubliant qu'il emploie lui-même le russe pour s'adresser à ses soldats, a-t-il proposé "à juste titre l'anglais" comme deuxième langue de travail en Ukraine. 
En Juin,  Porochenko avait annoncé que la maîtrise de la langue anglaise devrait être une priorité pour les politiciens de l'État. À compter du 1er Octobre, connaissance de l'anglais est devenue une condition préalable à l'emploi dans l'administration du président de l'Ukraine.

Par ailleurs Porochenko a annoncé la mis en place d'un programme d'éducation patriotique obligatoire auprès des ukrainiens, en particulier des scolarisés... 
Ce programme prétend enseigner la permanence de l'Identité ukrainienne mais surtout effacer de son Histoire toutes trace venant du monde russe...

Bref, rien de nouveau sous le Soleil, car 'originalité d'un peuple a toujours été soutenue par les 2 piliers fondamentaux de l'Histoire et la Culture, et la seule disparition de leurs vecteurs charnels que sont la mémoire et la langue condamne de facto leur Identité nationale à disparaître, et ceci d'autant plus vite qu'ils sont remplacés par de nouvelles historiographie et  langue imposées par le pouvoir...

LA LANGUE 

Depuis l'Antiquité l'importance de la langue est reconnue par tous, comme par exemple lors de la révolte de la reine celte Bodicae en 30 ap JC, ou de la politique d'éradication des langues régionales entreprise par la 3ème République française et jusqu'à  l'ostracisation du russe par le nouveau pouvoir de Kiev. 
L'importance de la langue est crucial dans la conquête et la soumission d'un peuple à une autorité étrangère ou centralisatrice, et à ce titre il ne faut pas oublier le décret d'interdiction de la langue russe fin février 214 qui va être le détonateur poussant les populations russophones de l'Est vers le chemin de la Rébellion.

L'HISTOIRE

Certes l'Histoire est souvent écrite par les vainqueurs. Il fut un temps où le politique restait discret dans son influence dans les programmes d'Histoire imposés à l'école, en faisant surtout l'éloge de la nation et, ici et là en cachant certaines causes ou modifiant  certaines conséquences des faits... L'Histoire restait encore le domaine de l'historien.

Mais, subissant l'influence des propagandes modernes de guerre nées au XX° siècle, les historiographes des nations se sont attachées à réécrire l'Histoire, avec la même partialité violente, et à transformer l'école en outil de conditionnement populaire asservissant les citoyens aux intérêts de l'Etat...  L'Histoire est devenue l'otage du politicien.

Et on peut observer alors la fragilité de cette science pourtant primordiale, lorsque son révisionnisme, qui est pourtant  la base du travail de l'historien, est soumis au Politique qui détourne la haute pensée d'Hérodote pour servir de vils intérêts esclavagistes.

Ainsi, si les outils ont évolué, en revanche l'âme humaine et les principes de la géopolitique restent quant à eux universels et intemporels, et cette pauvre Ukraine asservie est aujourd'hui bien en passe de devenir factuellement le 51ème état des Etats Unis !

Erwan Castel, volontaire en Novorossiya

Source de l'article :

- Site Sputnik news, le lien ici : Porochenko adopte l'anglais comme 2ème langue du pays

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.