samedi 27 décembre 2014

Les feux nauséeux de l’inquisition kiévienne

Le "Prayvi Sector" a pris plusieurs temples 
de l'église orthodoxe ukrainienne


Dans la nuit du 26 décembre dans l'oblast de Rivne situé à 150 km à l'Ouest de Kiev, des commandos de radicaux du "Prayvi Sector" ont forcé 2 temples orthodoxes appartenant au Patriarcat de Moscou, à Badovka et Bird. Dans le village de Povcha en revanche les habitants, alertés ont pu intervenir pour défendre leur temple.

Ces attaques iconoclastes semblent être organisées par le patriarche de la Kiev directement, ne sont pas des actes isolées mais des actions punitives organisées sur le front comme dans les régions rétives aux mobilisations militaires pour l'opération spéciale. C'est ainsi que dans les régions ukrainiennes de  Kiev, Lviv, Ternopil, Volyn et Rivne, 14 paroisses orthodoxe moscovites ont été capturées. 

"L’orthodoxie est le principal ennemi de l’Amérique"

Il ne faut pas s'imaginer assister ici à une série de "faits divers" ukraino-ukrainiens, excès violents d'une stupidité libérée par un chaos sociétal, mais bien d'un objectif fixé par une stratégie russophobe agressive étasunienne et que décrivait Zbigniew Brzezinski, dans son essai « Le vrai choix » (2004) dont les affirmations prouvent qu'il s'agit bien de la dimension religieuse d'une guerre dirigée contre la Russie. 
En effet, le mentor de la théorie moderne de l'endiguement de la Russie qu'il juge comme étant "un Etat superflu", passe par une destruction du christianisme orthodoxe considérée comme le ciment de la nation russe : «L’orthodoxie est le principal ennemi de l’Amérique" affirme le vieux galicien polonais. qui pérore un plus loin «Nous avons détruit l’URSS et nous détruirons la Russie.» 

La guerre contre la Russie, que viennent de déclencher en Ukraine les Etats Unis, s'exprime ici par une véritable campagne de stigmatisation et d'éradication de l'identité culturelle russe dont le culte orthodoxe et la pierre angulaire. A l'image des idiots utiles allant exterminer leur frères au profit de l'étranger, le nouveau pouvoir de Kiev s'appuie aussi sur le clergé nationaliste ukrainien, comme les églises catholique uniate ou orthodoxe du patriarcat de Kiev, dont le "Primat", qui est vraisemblablement aussi l'initiateur des attaques contre les temples moscovites, déclarait cette année que "le Patriarcat de Moscou est la malédiction de l'Ukraine".

La dictature de Kiev utilise donc ici tous les moyens à sa disposition, et pervertissant les diversités culturelles, historiques et religieuses du pays, tente de dresser les communautés les unes contre les autres et instaurer un chaos général dominé par la peur et la haine...

Le bombardement ciblé du couvent de Saint Iver à Donetsk 
video

Le clergé orthodoxe du patriarcat de Moscou, ses lieux de culte et ses fidèles sont devenus depuis 8 mois, la cible privilégiée et désarmée des lâches soudards kiéviens. 

Le Synode de l'Eglise orthodoxe ukrainienne du Patriarcat de Moscou a exigé du Président Porochenko une enquête sur ces attaques qui, de la ligne de front jusqu'à Kiev, ont endommagé environ 80 églises dont une dizaines complètement détruites. Ces destructions pour la plupart sont délibérées comme à Gorlovka, Donetsk et Krasnodon par exemple où les églises ont subies des tirs directs et répétés, ou encore le monastère de Saint Yver bombardé au phosphore.

Liste des clercs et lieux de culte victimes des "punisseurs" ukrainiens

Observation : cette liste s'est depuis le mois de septembre malheureusement alourdie...

Clergé :
- L’archiprêtre Serge Piven et sa femme Lioudmila (Kirovskoie)
- Le prêtre Georges Nikichov (Pervomaïsk) clerc de l’église S / Pierre & Paul, suite à ses blessures
- L’archiprêtre Paul Zoutchenko (Droujkovka,)
- L’archiprêtre Igor Serguienko (Donetsk)
- L’archiprêtre eugène Podgorni (Donetsk)
- L’archiprêtre Vladimir Kreslianski (Lougansk), suite de ses blessures, il laisse cinq orphelins.

Eglises :
- L’église de l’Annonciation à Gorlovka
- L’église de l’icône de la Mère de Dieu de Tendresse à Lougansk
- L’église de la Résurrection à Slaviansk
- L’église saint Serge de Radonej à Slaviansk, bombardé pendant le service religieux, pas de victimes.
- L’église saint Séraphin de Sarov à Slaviansk
- L’église saint Alexandre Nevski à Slaviansk
- L’église de l’icône de la Mère de Dieu Souveraine à Slaviansk
- L’église saint Jean de Cronstadt à Kirovskoie
- L'église Arson Arson du Patriarcat de Moscou à Tchernigov

Couvents :
- Le couvent de l'Eglise orthodoxe ukrainienne de Gruzsko-Lomovke à Ilovaysk 
- Le couvent de l'Eglise orthodoxe ukrainienne de Saint Iver à Donetsk

Destruction du temple de Gorlovka au Nord de Donetsk
video

Lorsqu'un gouvernement, dans sa lâcheté et sa cruauté en arrive à bombarder des enfants, des femmes, des vieillards, et détruire avec sadisme leurs sépultures et lieux sacrés, c'est qu'il est le premier a être tourmenté par sa peur et sa haine... 
Une telle démence ne peut être soignée que par le fer aussi les "punisseurs" ukrainiens mais aussi leurs parrains occidentaux qui les ont libérés doivent s'attendre à subir l'impitoyable loi de la guerre et la colère des dieux !

Qu'à l'aube du XXIème siècle, une telle barbarie puisse revenir frapper la Vielle Europe est tout simplement hallucinant ! C'est même pire car ceux qu'on appelait les barbares eux, ne faisaient pas la guerre au nom de leurs dieux mais les intégraient au contraire dans leur panthéon...

Mais, rassurons-nous, car dans les spasmes psychotiques et criminels de ces hordes fanatiques de Tartuffe et Torquemada, nous assistons bien à l'agonie chaotique des dictatures occidentales et du pouvoir immoral de l'argent.

Erwan Castel
__________

Le 31 Juillet 2014, l'archiprêtre Vladimir Kreslyansky est tué par une bombe à fragmentation dans un quartier résidentiel de Lugansk. Vicaire de l'église de Saint-Georges de la ville. Ce prêtre, père de cinq enfants, bien que grièvement blessé a continuer de marcher en priant jusqu'à sa mort .
__________

Sources de l'article
-  Site "VESTI.RU", le lien : ICI   (Sur les attaques du Secteur Droit) 
-  Site "NOVORUS INFO", le lien : ICI  (Sur les victimes de l'armée ukrainienne) 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.