vendredi 31 janvier 2020

Lugansk sous le feu


Ces derniers jours, les provocations meurtrières des forces ukrainiennes sur le front du Donbass  ont continué, aussi bien sur les lignes de défense de la République Populaire de Donetsk que sur celles de sa sœur jumelle, la République Populaire de Lugansk. Et c'est dans ce dernier secteur Nord du Donbass, pourtant habituellement moins bombardé que le front étiré de Donetsk que nous sont parvenues les nouvelles les plus inquiétantes du moment :
  • Tout d'abord les bombardements ukrainiens ont intensifié depuis une dizaine de jours leurs fréquence et violence, notamment sur le secteur de Berezovskoy, avec des mortiers de 82 et 120 mm. 
  • Le 29 janvier, des tirs de 120mm ont provoqué à nouveau la mort d'un défenseur républicain âgé de 24 ans, blessant plusieurs autres.1 civil âgé de 80 ans blessé la veille a dû être également hospitalisé. 
  • Le 30 janvier, les bombardements ukrainiens se poursuivent dans ce même secteur du front de Lugansk, dans les villages de Donetskyi, Golubovskoye, Berezovskoy, notamment avec des mortiers et véhicules de combat d'infanterie BMP2 provoquant de nouvelles pertes humaines ainsi que des destructions sur des maisons résidentielles et infrastructures civiles.
  • Au cours de ces nouveaux bombardements, un autre défenseur de ce front de Kirovsk a été tué, plusieurs autres blessés ainsi que 2 civils grièvement blessés par des éclats d'obus de mortier ukrainien, un homme de 55 ans du village de Donetskyi, et une femme de 69 ans  du village Golubovskoye, touchée à la tête..

Sur le front de la République Populaire voisine de Donetsk, la situation n'est pas meilleure, car les forces ukrainiennes ont également bombardé des positions et des quartiers résidentiels à Trudovsky, Aleksandrovka, (Sud Ouest de Donetsk) ansi qu'à Sakhanka et Leninskoe (Sud de la RPD) près de la mer d'Azov. Les bombardements ukrainiens ont  été effectués à partir de mortiers de 120 mm, de lance-grenades automatiques AGS, et de mitrailleuses lourdes, en plus des armes légères d'infanterie.


Aux lisières des cités du Donbass comme ici à Donetsk ce 31 janvier 2020, les volutes de la guerre assombrissent à nouveau l'horizon et l'avenir du Donbass
Non content de bombarder à nouveau le Donbass, les forces armées ukrainiennes ont procédé à proximité de la ligne de front de Lugansk à des tirs d'exercices de leurs lance roquettes multiples Smerch (12 tubes de 300 mm par lanceur) qui sont des armes de saturation de zone autant que des armes de terreur pour les populations civiles. Et ces tirs sur un terrain d'exercice ukrainien situé près du front ont été bien sûr été réalisés en direction de la République de Lugansk, pour bien signifier le scénario de leur entrainement.



Kiev poursuit donc sa guerre d’attrition sur les positions défensives républicaines et son terrorisme meurtrier contre les populations civiles du Donbass. A nouveau, après la courte accalmie observée pendant la traditionnelle "trêve du pâtissier" des fêtes de fin d'année et de Noël, les populations de Donetsk et Lugansk enterrent à nouveau quasi quotidiennement des hommes souvent très jeunes qui ont sacrifié leurs vies pour la défense du Donbass.

Zelensky, tout comme son prédécesseur Porochenko confirme donc chaque jour qu'il n'a aucunement l'intention d'honorer les accords de Minsk qu'il persiste à vouloir modifier à l'avantage de l'Ukraine. 

Erwan Castel

29 janvier, à Kirovsk,  la population et les autorités de la République Populaire de Lugansk sont venues faire leurs adieux à Vitaly Sorokin, 43 ans, tué sous les bombardements ukrainiens 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.