jeudi 30 janvier 2020

Coup de coeur !


Ils sont jeunes, ils sont beaux, ils sont les futurs cadres de la République Populaire de Donetsk...

Ils sont le "Corps des cadets", les élèves de l'école Alexandre Zakharchenko de Donetsk et qui ont donné leur bal de prestige ce 25 janvier 2020 au Centre pour le développement des initiatives jeunesse de la République, à l'occasion des festivités de Noël. 

Ne vous y trompez pas, ces jeunes ne sont pas des enfants éduqués et enfermés dans une nostalgie du passé, et vous pouvez les croisez aussi en ville dans des sweat-shirts colorés "chattant" sur les écrans tactiles de leurs smartphones ou dansant sur des rythmes modernes à la mode...

Leur école est à leur image, une fusion de tradition et de modernisme où les enseignements classiques côtoient les technologies modernes, illustrant avec excellence cette devise que j'affectionne : "Fidélité au passé, exemple pour l'avenir".


A l'heure où en Occident les traditions européennes sont noyées sous l'avalanche de modes commerciales éphémères et exogènes, que la mémoire collective ne se limite qu'à ses manipulations électoralistes politiciennes et crispées, que toutes les identités sociétales intermédiaires jusqu'aux identités sexuelles des personnes sont attaquées au profit d'un individualisme nominaliste déshumanisé, que les gens ne savent plus le nom des arbres et que désormais des tractoristes épandent du chimique sur la terre en nommant leurs bêtes par des numéros, le monde russe apparaît bien comme un navire invincible cinglant vers un avenir meilleur au milieu de la décadence d'un monde moderne où tant ont fait naufrage.

Bien sûr cette république du Donbass, comme toute  société humaine, n'est pas parfaite et ce serait une idiotie propagandiste contre-productive que de le prétendre haut et fort Car ici aussi, malgré l'effort de guerre protégeant nos valeurs nous ressentons aussi les coups de boutoir du libéralisme notamment via les mirages d'une société de consommation et du spectacle qui tente d'imposer aux peuples l'aliénation à sa marchandise.

Mais la différence entre les masses occidentales atomisées dans un individualisme consumériste et les populations de Russie et particulièrement celles du Donbass, c'est que ces dernières ne sont pas amnésiques et ont su conserver vivants leurs liens à la terre et à l'Histoire où sont cultivées les valeurs culturelles qui les définissent en tant que peuples. 

A Donetsk et Lugansk, les traditions vivent quotidiennement dans les coeurs car elles n'ont pas été détruites, ostracisées méprisées ou vidées de leur éthique par une folklorisation commerciale sans âme qui tend à les réduire uniquement à des expressions esthétiques, vidées de leur sens ontologique comme de leurs fonctions identitaires sociétales et politiques.

Un grand bravo donc aux cadets de Donetsk qui représentent avec panache ce peuple du Donbass, gardien de "la Tradition, ce murmure des temps anciens et du futur" (D.Venner).

Erwan Castel



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.