mardi 24 mars 2015

L'hécatombe de la honte et... de la justice

Les pertes de l'armée ukrainienne depuis 1 an 

Statistiques au 15 février 2015


La loi de la guerre est implacable et le bilan provisoire de l'opération spéciale cette guerre asymétrique déclenchée par les nouveaux maîtres de Kiev est sans appel !

Malgré une supériorité numérique écrasante et des moyens et services d'état mis à leur disposition dans le domaine logistique, financier ou du renseignement, l'armée de Kiev a subi des revers tactiques et des pertes de plus en plus importantes au fur et à mesure que les républiques autoproclamées du Donbass grandissaient en maturité, et organisation...

La seule "avancée" réalisée sur le terrain par les forces gouvernementales kiéviennes depuis le premier choc de l'opération spéciale a été de fait concéder par un repli tactique des milices républicaines des secteurs trop isolés de Slaviansk et Severodonetsk.

Les pertes enregistrées après bientôt 1 an d'opérations sont inversement proportionnelles aux forces en présence et plusieurs facteurs permettent d'expliquer cet incroyable résultat obtenu par les milices populaires improvisées localement, devenues au fil des combats les Forces Armées de Novorossiya coordonnées.


- MANQUE DE MOTIVATION DES FORCES KIÉVIENNES

Dès le début de l'opération en avril sur Kramatorsk et Slaviansk, on observe une réticence des soldats engagés, y compris au sein des unité parachutistes d'élite. Cette réticence à marcher contre leur propre population* s'exprime sous forme de refus d'obéissance, de mutineries, de désertions et même de ralliements avec armes et véhicules aux côtés des rebelles fédéralistes puis séparatistes...

Ces attitudes vont s'amplifier dès la radicalisation des combats et s'étendre aux coeur mêmes des populations frappées par les ordres de mobilisation successifs et de plus en plus impopulaires, tandis que les cercueils reviennent de plus en plus nombreux dans les familles.

* Les unités ukrainiennes ont souvent un recrutement régional ce qui fait que des bataillons complets sont formés en majorité de soldats issus  de la même région et positionnés dans leurs villes.


- INCOMPÉTENCE DU COMMANDEMENT UKRAINIEN

Dès le début le commandement de l'opération spéciale initialement confiée au ministre de la Défense est transféré au ministère de l'intérieur qui mène des actions offensives totalement disproportionnées contre les populations désarmées du Donbass, qui voient des chars et des avions de combats déployés contre des barricades de pneus et des fusils de chasse. 

Progressivement l'opération devient une guerre moderne basée sur des combats d'artillerie permanents et des assauts blindés ponctuels, qui réalisent des pénétrations importantes du dispositif républicain. Les ukrainiens non seulement révèlent un manque d'autorité et de coordination sur leurs effectifs hétéroclites, un manque d'adaptation au terrain, à la situation et surtout une incapacité à tirer un enseignement des revers subis. Par exemple, au lieu d'exploiter les saillants réalisés, le commandement ukrainien incapable d'assurer le cordon logistique et de protéger sa couverture aérienne voit des corps blindés encerclés tomber les uns après les autres, d'abord le long de la frontière russe, puis à Ilovaisk, et jusque récemment à Debaltcevo. Au total, plus de 10 000 ukrainiens  disparaîtront dans tous ces chaudrons répétés obstinément et stupidement à chaque évolution de la ligne de front... 


- MÉPRIS DES COMBATTANTS 

Dès le début, on observe une brutalité des troupes ukrainiennes vis à vis de la population du Donbass, et rapidement ces dernières semblent également subir des comportements de mépris de la part de leur commandement politique et militaire: sous équipement, abandon logistique, maintien forcé sur la ligne de front, coupure de communication et d'information avec les familles, sacrifice des unités encerclées etc...

Les pertes subies par Kiev sont toujours cachées à la population, à l'image de ces charniers hâtivement réalisés et découverts à l'arrière du front ou des incinérations nocturnes observées dans les morgues des hôpitaux surpeuplés de Dnipropetrovsk ou Karkhov. 

Ce comportement aussi incohérent que les erreurs stratégiques répétées semble ici motivé par une décision politique double, d'épurer l'armée de ses éléments non acquis à l'idéologie ethno-centrée et russophobe de Kiev et de provoquer par catastrophisme, une aide militaire américaine. Aujourd'hui, l'armée ukrainienne se repose de plus en plus sur les combattants politiques des bataillons spéciaux et les mercenaires de l'OTAN. 


Chacun de ces 3 facteurs est d'autant plus accentué dans ces conséquences que du côté de la Novorossiya, au contraire, les jeunes Républiques de Donetsk et Lugansk sont hyper motivées et contre toute attente font preuve d'une capacité d'adaptation rapide et cohérente. En quelques mois, les Forces Armées de Novorossiya ont su capitaliser les victoires militaires en atouts politiques et réaliser une montée en puissance des unités de volontaires, tant sur le plan quantitatif que qualitatif. 


PERTES DE L'ARMÉE UKRAINIENNE DANS LE DONBASS 
DU 3 AVRIL 2014 AU 15 FÉVRIER 2015

Source, "Maxlinnik.livejournal, le lien : ICI 

TUÉS26 018 militairesmilitaires et paramilitaires ukrainiens.

DONT : 

- Environ 3829 militants du "Prayvi Sector", incorporés dans la Garde Nationale, ainsi que les 30 bataillons spéciaux de mercenaires de l'oligarque Igor Kolomoisky "Dnepr" et "Azov", "Aydar", selon les données opératoires les cadavres ont été transférés à Dnepropetrovsk et détruits dans crématorium local, ou enterrés dans sur le front et portés disparus.

- Environ 14 562 soldats des unités ukrainiennes régulières (surtout de Dnepropetrovsk 25ème brigade aéroportée et 95ème brigade aéromobile Jitomir, 24e brigade motorisée de la région de Lviv, 79ème brigade aéromobile, 51ème brigade mécanisée, 24ème-brigade mécanisée du Yavorov, 72ème brigade mécanisée séparée de l'Eglise Blanche , Brigade de renseignement de Krementchoug et d'autres unités de l'armée ukrainienne, principalement en provenance des lieux de dislocations de l'Ukraine occidentale).

- Environ 4923 membres du MUP du nombre m. N. "Garde nationale sous";

- Environ 381 employés de la SBU Ukraine;

- 249 personnes du Service national des gardes-frontières d'Ukraine;

- 88 employés des forces spéciales de la CIA, du FBI, DIA américains;

- 1 037 personnes de la SMP polonaise «ASBS Othago» (139 avec 22,04 sur 13,07 '14), de la SMP américaine Academi (jusqu'en 2009 était connu comme Blackwater) et sa «fille» la SMP Greystone limited (125 personnes avec 22,04 à. . 13,07 en '14), Canada, Allemagne, Grande-Bretagne, la Lituanie, l'Estonie, l'Italie, la Suède, la Turquie, la République tchèque, la Finlande, africain et arabe et autres pays;

1781 personnes d'autres catégories de forces armées de l'Ukraine - 



BLESSÉS54 804 personnes, y compris de l'APU, le ministère de l'Intérieur, de la Garde nationale, "terbatalonov", bataillons "Prayvi Sector", GPS, la police...



Exemple:

le 25 Février 2015

Le représentant de la République populaire de Donetsk Vladislav Brig donnait le nombre exact des matériels de la milices capturés dans le chaudron de  Debaltsevo :

Chars :  187;
BMP, BMD, BTR : 124;
SAU divers : 68; 
Véhicules radios : 52;
Lance Roquettes Multiples divers : 24;
Mortiers divers : 278;
Camions : 139; 
Véhicules de commandement : 43;
Station radar et de communication : 46;


5 février Debaltseve (communiqué de Barusin du Ministère de la Défense de Donetsk)

" Depuis le début de la reprise des hostilités actives (dans les 28 jours), l'ennemi a perdu 
3 avions, 
1 hélicoptère, 
196 chars, 
170 véhicules de combat d'infanterie, véhicules blindés et MTLB, 
192 canons, 
117 véhicules 
et 
2649 personnes tués;  60 soldats capturés "


12 000 tués, 19 000 blessés et près de 5000 disparus. 
Ce sont, selon des fuites de la réunion à huis clos SnBu, les pertes réelles des services de sécurité ukrainiens pour toute l'opération punitive dans le sud-est. Confirmer en partie cette pirates de l'information "CyberBerkut."

Capturés, abandonnés ou ont été portés disparus *:
(Voir. Un résumé des manquante)
SBU - 524 personnes.
La Garde nationale - 2009 personnes (de Juillet 2014)
Soldiers - 3572 personnes. (De Juillet 2014)
Des mercenaires étrangers - 537 personnes.
d'autres catégories - 1352 personnes.

Nombre total de déserteurs environ 13 900.

Du 2 mai au 5 Septembre la perte se élève à 47 103 personnes. 
C'est notamment des morts, blessés, capturés, disparus et déserteurs. 
L'augmentation de la perte des sociétés militaires privées au moment où ils font 560 personnes.


Références :

Ces facteurs ont été les principales raisons des échecs de l'action punitive dans son intégralité. 
Pendant les quatre mois de combats dans le Donbass, les troupes de la junte, selon la DNR ont perdu : 

43 000 personnes. 

Parmi ceux-ci, 
27 888 ont été tués ou blessés, 
au moins 13 500 ont déserté ou ont été portées disparues. 

Les plus grandes pertes subies sont pour "Prayvi Sector" : plus de 7000 morts et blessés. La plupart d'entre eux faisaient partie de la garde nationale ukrainienne. Bataillons "Dnepr", "Donbass", "Tchernihiv", "Aydar", "Azov", "Kherson" et d'autres. 

6168 personnes tués perdues et blessés : 
115 personnes du SBU
460 mercenaires étrangers. Plus que tous les autres soldats polonais manquait ASBS Othago (194) et le Asademi américain (160). 

14 889 pour les soldats de APU 

25 employés de renseignement américain - le FBI et la CIA. 

Pendant quatre mois, Kiev a perdu 
43 avions (y compris polonaise et croate Su-25), 
22 hélicoptères, 
6 drones. 

La Milice a réussi à détruire 
448 chars, 
827 véhicules blindés, véhicules de combat d'infanterie et la DMO, 
37 "Grad", 
19 "Hurricane" et environ 100 pièces d'artillerie de différents calibres, y compris 40 mortiers, ainsi que des centaines de voitures, selon la siège de la DNI.

données DNI de personnel (janvier 2015)
«pertes ukrainiennes générales dans la zone de l'aéroport et les zones environnantes à compter de midi aujourd'hui:. 597 morts responsables de la sécurité ukrainiens je parle de ceux dont les corps ont déjà été trouvés dans les environs de l'aéroport et le village de Sands. prisonniers cédées - 44 personnes, "- dit aux journalistes Basurin.
La plupart d'entre eux faisaient partie de la garde nationale ukrainienne. Bataillons "Dnepr", "Donbass", "Tchernihiv", "Aydar", "Azov", "Kherson" et d'autres. Perdu dans tués et blessés 6168 personnes. SBU - 115 personnes. Tués et blessés 460 mercenaires étrangers. Plus que tous les autres soldats polonais manquait ASBS Othago - 194 et pertes US 160. Asademi APU totalisé 14 889 soldats.
Tué 25 employés de renseignement américain - le FBI et la CIA. Pendant quatre mois, Kiev a perdu 43 avions (y compris polonaise et croate Su-25), 22 hélicoptères, six drones. Milice a réussi à détruire 448 chars, 827 véhicules blindés, véhicules de combat d'infanterie et la DMO, 37 "Grad", 19 "Hurricane" et environ 100 pièces d'artillerie de différents calibres, y compris 40 mortiers, ainsi que des centaines de voitures, selon la siège de la DNI.


Destruction de matériels (y compris capturé ou endommagé)

27 hélicoptères de combat ("Mi-24" et "Mi-8" MI-17); (Au 02.02.15 était):
- Mi-24: 6 + 8 détruites irrévocablement assommé / endommagé à la suite de = 14 pcs.
- Mi-8: 7 + 6 détruites irrévocablement assommé / endommagé à la suite de = 13 pcs.

Avions (MiG-29 à 2, Su-25 au 32 pcs, Su-24-3, AN-26 une unité AN-30 -3 pcs, IL-76 1 unité...) (À compter du 3 Février 2015):
- Su-25: 19 + 1 irrévocablement détruit LC capturé + 12 / abattu dans la fin = 32pcs.
- Su-27 - 1 unité.
- Su-24: 2 irrévocablement détruite + 1 hit / endommagé à la suite de trois = pcs.
- Mig-29: deux unités. détruits.
- Détruit l'AN-30 (reconnaissance) + 3, IL-76 (transporteurs) + AN-26 (cargo).

UAV - 16 pièces (en date du 02/04/2015 était).

Les véhicules à moteur (6 - Hammer, GAZ-66-11 pcs, Ural -. 69 pcs, KAMAZ -. 47 pcs, ZIL-131 - 4 pièces. KrAZ -. 1, manivelle - 2 pcs.). TOTAL 706 voitures (au 18/02/2015, le):

- Camion Tracteur (ATL MTLB) - 80 unités.
- Réservoirs - T-64 et d'autres types - 516 pcs. 10. 00 sur
- Réservoirs - "Bulat -. 2 pcs (Capturé)
- Char Leopard - 1 unité.
- APC - 385 unités;
- BTR "Bucéphale" - 7 unités.
- BTR-4E - 2 unités.
- BMP-1 et BMP-2 à 270 pièces.
- BMD - 52 pcs.
- BRDM - 18 pcs.
- LRM BM 21 "Grad" - 96 pcs. (Y compris entraîné)
- MLRS "Smerch" (9K58- 300 mm.) - 14 pcs.
- 240 mm automoteur mortier lourd "Tulip" - 9 pièces.
- MLRS lance-roquettes multiples (9P 140) "Hurricane" - 17 pcs.
- 152 mm canons automoteurs 2S3 "Acacia" - 11 pcs.
-SAU-152 "Elizabeth" - 1 pc.
- ACS-2S9 "NONA" - 26 pièces.
- ACS "Carnation" 2S1, etc. - 50 pcs. au 18.02. '15
- ACS "MSTA C - 9 pièces sur 1/8/15, le.
- 152 mm obusier remorqué 2A65 "MSTA-B" - 6 pièces.
- ACS - "Pivoine" - 21 pcs. au 18.02. 15.
- Mortiers, 120 mm - 111 pcs. au 15.02. '15
- Mortiers en calibre 82 mm - 45 unités.
- Obusier D-30-91 pcs.
- Canon anti-aérien (ZU-23-2) - 23 pcs.
- Installation ATGM "concurrence" - 3 pièces.
- Les canons anti-chars MT-12e (100 mmm) "Rapier" - 34 pcs.
- Bateaux militaires - deux unités.
- Automoteur de 152 mm Gun "jacinthe" -2 unités.
- Lourdement armés livraison à l'étranger - 2 unités.
- Missiles tactiques Point - "Y" - 2 pcs.

Les dépôts de munitions, des armes et de carburant - 17 sites.

APPAREILS capturés

Au total, du 20 Juin au 15 Août 2014, au cours de l'opération punitive, selon les rapports de l'armée elle-même, la milice capturés dans l'armée ukrainienne:

T-64-65 unités, BMP -. 69 unités, 
BTR -. 39 unités, 
BRDM -. 2 pcs, 
DMO -.. 9 unités, 
LRM BM-21 "Grad" - 24 unités, 
MLRS "Hurricane" - 2 u, 
SAU 2S4 «Tulip» - 2 pcs, 
ACS 2S9 "Nona" -. 6 unités, 
ACS 2S1 "Carnation" -. 25 unités, 
D-30 -. 10., 
mortiers de 82 mm -.32 unités, 
ZU-23 -2 à 18 unités, 
véhicules - 124 unités.

Non inclus dans la perte de (information non confirmée):

2 mai 2014 - Deux Mi-17 (Mi-8 MTV) a frappé mercenaires étrangers à bord. Vraisemblablement au moment de l'atterrissage sur la basse altitude de l'ATGM ou RPG. (La perte la plus mystérieuse parce que l'information divulguée à partir de sites étrangers).
22 juillet 2014 - Le Su-25 abattu par Perevalsk. Le pilote n'a pas survécu.
22 juillet 2014 - Le Su-25 succès (Zorinsk et Red Ray).
23 juillet 2014 - Le Su-25 abattu près du village. Pervomajskij.
30 juillet 2014 - information incompréhensible sur un avion abattu Khartsyzsky.
4 août 2014 - sous Vasilevka abattu l'hélicoptère.
9 août 2014 - Le Su-25 abattu par le Red Ray. Le pilote a été tué.
15 août 2014 - Message de la "Aydar" de l'hélicoptère abattu. Peut-être abattu le Mi-8.
17 août 2014 - abattu les Su-25 MANPADS sous Krasnodona.

Résumé des pertes 

Liste des soldats morts (que l'APU, sans la Garde nationale et les bataillons de destroyer) a été publié plus tôt au printemps russe.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.