vendredi 1 mai 2020

Les regards éternels d'avril

Bombardement ukrainien d'une position républicaine sur le front Nord de Donetsk, fin mai 2020 - obus de 122mm

Sur le front du Donbass, les combats et bombardements continuent entre les forces de défense républicaines de Donetsk et Lugansk et les forces ukrainiennes massées le long des 460 kilomètres d'une ligne de front où chaque jour des hommes tombent pour leur liberté et dans le silence terrifiant d'une opinion occidentale internationale muselée par les commanditaires de cette guerre abjecte déclenchée sur les frontières de la Russie pour servir les intérêts de l'OTAN.

Lorsque l'épidémie du Covid 19 a débarqué en Ukraine avec son cortège de peurs et de mesures préventives, le front du Donbass a vécu une décroissance des bombardements ukrainiens contre les territoires des républiques du Donbass, mais depuis 1 semaine environ le front connaît une nouvelle intensification des provocations meurtrières des forces de Kiev qui désormais utilisent depuis leur deuxième ligne leur artillerie lourde en toute impunité tant en journée qu'en nuitée contre les défenseurs mais aussi les populations civiles du Donbass.

En voici quelques exemples autorisés :

Le 29 avril en journée, bombardement ukrainien 
du village de Yasnoye avec des mortiers de 120 mm.
Dans la nuit du 30 avril au 1er mai 2020, un 
bombardement de l'artillerie lourde ukrainienne, 
audible jusqu'au centre ville, frappe le Nord de Donetsk

En première ligne, les belligérants sont également engagés dans des échanges de tirs divers et meurtriers, réalisés avec les armes d'infanterie de 1er échelon et principalement des missiles antichars utilisés contre les véhicules et les casemates et des tireurs d'élite qui maintiennent une pression offensive permanente dans un perpétuel enchaînement d'actions-réactions... 

Le 29 avril, sur le front de la République Populaire de Lugansk
dans le secteur de Zolotoye, un tir de missile antichar 
filoguidé ukrainien sur un véhicule de liaison républicain.
De leur côté les forces de défense républicaines 
ripostent sur les avant postes ukrainiens qui se 
rapprochent et provoquent leur ligne de défense,
comme ici avec un tir au missile antichar. 

Depuis 6 ans, c'est un paysage apocalyptique qui sépare les belligérants de la guerre du Donbass, un ruban de 460 kilomètres de long et 5 à 10 kilomètres de large au milieu duquel des dizaines de milliers de combattants enterrés, plus d'un siècle après Verdun, s'épient et s'affrontent au milieu des ruines et des fantômes..

Photo réseau VK
Je pourrais, à l'instar des propagandistes statisticiens ou autres "journalistes" autoproclamés de salon, égrainer comme eux encore et toujours la froide et sempiternelle litanie quotidienne du nombre de tirs ukrainiens et des calibres utilisés pour bombarder les défenses, quartiers et villages des républiques du Donbass, et qui range la guerre dans les faits divers des activités déshumanisées. Même s'il m'arrive parfois dans des rapports de situation d'étaler quelques chiffres et graphiques, je préfère offrir à la réflexion les regards aujourd'hui éteints de celles et ceux qui sont tombés en défendant sur cette terre noire du Donbass leurs traditions et leurs libertés....

Mes pensées, en terminant ses lignes, vont à mes camarades "Rex" et "Karel" grièvement blessés cette semaine par des tirs de snipers ukrainiens. Je leur souhaite un prompt rétablissement en attendant de nous retrouver ensemble à nouveau aux avant-postes de l'empire russe (empire faisant ici référence non à un système politique particulier mais à un principe métapolitique relationnel entre les différents peuples respectés et leur grand ensemble civilisationnel supra-communautaire)

Erwan Castel

Voici quelques uns des regards qui ont servi jusqu'à la mort les républiques populaires de Donetsk et Lugansk. Certains n'avaient pas vu vingt printemps comme Dmitry Markov, et tandis qu'approche à grand pas dans le souvenir de la victoire de 1945 le régiment immortel dans une rumeur profonde leur ouvre ses rangs infinis. Je souhaite que leur souvenir reste lourd dans nos mémoires et nous aide à poursuivre ici et à réveiller ailleurs le combat des peuples pour leur Liberté !


2 avr.,  Anton  Nikolaievitch Mordasov, 45 ans.



3 avr.,  Dmitry Sergeyevich Moskalik. 26 ans.



3 avr., Vyacheslav Konstantinovich Rizin , 23 ans.


4 avr., Andrey Vladimirovitch Osipenko, 34 ans.

4 avr., Alexandre Ijoukovski, 56 ans.



4 avr., Vladislav Alexandrovitch Brushnevsky, 40 ans.





4 avr., Dmitry Fomenko, 31 ans.


4 avr., Roman Isaev, 36 ans.


5 avr., Vladimir Sverzhin, 55 ans.



7 avr., Alexander Vladimirovich Garakh, 45 ans.




9 avr., Oleg Klyushnichenko, 43 ans.



11 avr., Dmitry Markov, 19 ans.





15 avr., Alexander Sidorenko, 22 ans.



15 avr., Vadim Spassky, 31 ans.




16 avr.,Vladimir Kim, 46 ans.


22 avr., Olga Livenets, 44 ans. Infirmière.






24 avr.. Igor Babaed, 42 ans.


24 avr., Mikhail Chistokletov, 31 ans.






25 avr., Pavel Molchanov, 39 ans.


27 avr., Dmitry Aksyonov, 29 ans.




Mises à jour : 



4 avr Yevgeny Viktorovich Tolkuchin, 35 ans.


13 avr, Vasily Kolosovsky, 34 ans.




22 avr, Ivan Gura, 22 ans.



26 avr, Eugene Babich, 27 ans.






27 avr. Valery Vertikov, 49 ans.





Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.