mercredi 20 mai 2020

La milice mise en état d'alerte maximum !


Dans la soirée du 19 mai 2020, tandis que les bombardements et les tirs ukrainiens continuent sur l'ensemble du front du Donbass, Leonid Pasechnik, le président de la République Populaire de Lugansk a mis ses forces armées en état d'alerte maximum, en adressant un message sévère à son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky :

"Je voudrais exhorter le président ukrainien Volodymyr Zelensky de prendre des mesures pour arrêter mettre fin aux bombardements non provoqués de notre territoire, tout en fournissant des garanties de sécurité appropriées pour les réparations des infrastructures civiles sur les secteurs critiques. En cas de poursuite de telles actions par les forces armées ukrainiennes, vous, Vladimir Alexandrovitch, ne nous laisserez pas d'autre choix que de prendre des mesures efficaces et décisives pour éloigner la ligne de contact de ce qui est indiqué. De même, nous serons obligés d'agir si les bombardements de civils et d'autres installations essentielles de survie continuent. À cette fin, j'ai déjà donné les instructions appropriées concernant la mise en état d'alerte des unités de la milice populaire.". 
Le chef de la LNR, Leonid Pasechnik

Ces mesures et déclaration de la République Populaire de Lugansk sont la conséquence des croissantes campagnes de bombardements opérées par les forces armées ukrainiennes depuis avril sur la ligne de front du Donbass. Car ces bombardements ukrainiens ne constituent pas seulement des violations quotidiennes du cessez le feu que Kiev a signé à Minsk en février 2015 et renouvelé depuis lors des réunions de Minsk, mais également des crimes de guerre intentionnels et répétés à l'encontre des populations civiles du Donbass dont les zones résidentielles sont intentionnellement visées par l'armée ukrainienne. Et il est probable que des réactions similaires soient engagées en République Populaire de Donetsk si les agressions ukrainiennes continuent.
_________________________________

Dernière minute : 

Le lendemain 20 mai, Denis Pushilin, président de la République Populaire de Donetsk a également pris des mesures similaires à celles de son homologue de Lugansk :

  • «En tant que chef de la République populaire de Donetsk, j'ai décidé d'augmenter la préparation au combat des unités de la police populaire en cas de nouveaux comportements agressifs à Kiev. Toutes les instructions nécessaires ont déjà été données" 
_________________________________

Sur le front de Donetsk, fortement bombardé depuis plusieurs jours, Kiev poursuit ses pressions offensives comme par exemple à Staromikhailovka, dans l'Ouest de la cité, où, le 19 mai vers 01h00, l'artillerie ukrainienne a pilonné le village de Staromikhaylovka avec des mortiers de 120 mm, endommageant 13 habitations, ainsi que le village d'Ozyeryanovka, où les bombardements, ont coupé une ligne et endommagé 4 transformateurs électriques, mettant sont hors tension, 250 foyers.

Le 19 mai, l'artillerie ukrainienne bombarde dans l'Ouest de Donetsk
des quartiers civils habités de Staromikhaylovka et Ozeryanovka.

Encore une femme civile victime des tirs ukrainiens

Ce même 19 mai, les ukrainiens bombardent ou mitraillent d'autres secteurs du front, comme par exemple le secteur au Nord de Debalsevo, charnière entre les deux républiques de Donetsk et Lugansk appelée "arc Svetlodarsk", où de violents échanges de tirs ont eu lieu jusque tard dans la soirée.

Plus au Sud les "ukrops" appliquent également leur terrorisme contre la population civile, bombardement ou mitraillant "au hasard" les zones résidentielles où (sur) vivent toujours des familles et des personnes âgées :

Dans le village d'Elenovka, entre Donetsk et Dokuchaievsk, les forces ukrainiennes ont mitraillé le village depuis leurs positions de Taramchuk blessant une femme de 59 ans. Touché à l'épaule par une balle, la victime a été évacuée en Chirurgie d'urgence de l'Institut Gusak à Donetsk.

Radio de la femme blessée le 19 mai par un tir ukrainien, alors qu'elle attendait à un arrêt de bus du village d'Elenovka. On distingue, entrée par le haut du bras la balle de calibre 7.62mm logée en haut de son poumon droit.
Cette femme du village d'Elenovka (où il y a eu plusieurs autres tués ou blessés cette année) est la dix huitième personne civile qui depuis de début de ce mois de mai est victime des tirs ukrainiens.

Il reste maintenant a observer quelle va être l'attitude de Zelensky devant ce risque d'escalade annoncée. Vu l'absence de commandement politique du personnage, pour ne pas dire son manque de personnalité, entièrement soumis aux directives de l'OTAN et aux pressions des excités du parti de la guerre ukrainien, je doute fort que les bouches à feu de  l'armée ukrainienne se taisent pour offrir aux enfants, femmes et hommes du Donbass un moment de répit.

Erwan Castel

En fin d'après midi, sur le front de Yakovlevka entre Donetsk et Yasinovataya, une colonne de fumée d'un entrepôt bombardé par les ukrainiens anticipait le crépuscule du 19 mai 2020

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.