jeudi 20 septembre 2018

Accrochage nocturne

222

Explosion d'une roquette antichar d'un RPG7 ukrainien sur le parapet de la route Donetsk-Gorlovka où se trouvent des bunkers républicains

A peine arrivé sur notre position, dès la fin d'après midi les ukrainiens ont opéré des tirs de harcèlement d'une intensité croissante, rappelant que ce secteur malgré le cessez le feu de Minsk, renforcé par la trêve de rentrée scolaire reste un des secteurs les plus chauds du front du Donbass.


Jeudi 20 septembre 2018

19h30 locale, alors qu'un halo ceinturant la lune l'empêche de réanimer les ombres évanouies dans l'encre de la nuit, des tirs ukrainiens surgissant par dessus les tranchées allument de leurs étincelles plusieurs de nos positions.

Comme chaque soir quasiment, des tirs ukrainiens plus ou moins vifs tombent avec la nuit sur nos positions. Mais ce soir en plus des habituelles rafales d'armes automatiques et grenades à fusil, les ukrops nous ont gratifié d'une bonne vingtaine de roquettes antichars de type RPG7, distribuées généreusement dans tout le secteur... pour ne faire aucun jaloux.

2 tirs de RPG 7 ukrainiens

Il s'en est suivi des ripostes de notre part et un échange de tirs aux armes d'infanterie a prolongé le vacarme pendant de longues minutes.

Échange de tirs avec une explosion de grenade à fusil ukrainienne.

Peu après 20h00 les détonations se sont calmées redonnant au chant des batraciens la primeur du concert nocturne.

21h00 des déflagrations sourdes de mortier lourd et de mitrailleuses lourdes animent encore les lisières Nord à proximité de l'usine de filtration d'eau.

Erwan Castel

Les autres extraits de ce journal du front peuvent être retrouvés ici : Journal du front

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.