samedi 29 avril 2017

"Nous avons besoin d'une victoire"

Nous attendons un incendie mortel, et pourtant impuissant

"Le régiment des immortels", certainement une des expressions les plus intenses du patriotisme des peuples de Russie et de cette mémoire éternelle qui anime la foi et l'amour pour cette terre invaincue  

Inévitablement, à l'approche des cérémonies du 9 mai (8 mai en Occident) le parallèle entre le passé et le présent s'impose dans les esprits conscients de la menace d'un nouveau cataclysme militaire mondial...

video


Il y a 75 ans les peuples de Russie après ceux d'Espagne, de France, d'Angleterre... ont subi le choc des armées allemandes lancées contre leurs libertés par un régime totalitaire ayant basculé dans la folie hégémonique...
Plus de 23 millions de morts ont conduit l'URSS vers la victoire contre le nazisme, mais aujourd'hui soviétisme et nazisme résonnent à nouveau comme des échos du passé qu'un nouveau combat de titans réveille brutalement.

Car le Monde est redevenu fou, soumis autant à la nouvelle dictature d'une pensée unique mondialiste qu'à l'aveuglement servile des peuples d'Europe qui semblent atteints d'une amnésie historique suicidaire.

Nous sommes entrés définitivement dans un nouveau paradigme post-moderne signalant une fin de cycle inévitable, et la course électorale française, où les partis "classiques " d'une gauche et d'une droite dégénérées ont disparu des radars, le prouve : il s'agit aujourd'hui d'un affrontement mondial entre une vision globaliste transformant l'Homme en esclave consumériste et une vision multipolaire respectant la diversité des identités humaines...

Les peuples d'Europe, fidèles à leurs trahisons et leurs individualismes égocentriques, sont entrés depuis 40 ans dans une servitude volontaire, refusant d'écouter les vraies voix européennes comme celle par exemple celle du Général De Gaulle qui toute sa vie durant protégea la souveraineté de son pays contre le totalitarisme nazi puis l'hégémonie mondialiste.
Cette dernière, par l'intermédiaire des USA, s'est imposée en Europe via ses chevaux de Troie, l'UE et ses traités esclavagistes, l'OTAN et ses bases agressives, les révolutions colorées et leurs coups d'Etats déguisés (mai 68 fut certainement une), son universalisme culturel agressif et sa société du spectacle...

Aujourd'hui cet impérialisme sans racines est arrivé sous les murailles d'un empire russe qui refuse de lui ouvrir les portes de son sanctuaire en négociant la liberté de ses peuples contre des intérêts militaro-industriels apatrides et amoraux.
La corde des libertés individuelles et collectives sur laquelle tire un Nouvel Ordre Mondial hystérique est sur le point de rompre, et il lui faut aujourd'hui lâcher prise ou rompre définitivement l'équilibre du Monde.

Dans le Donbass, un peuple européen s'est dressé contre l'agression militaire insensée et disproportionnée lancée par les valets atlantistes de cette ploutocratie mondialiste qui veut transformer l'Ukraine en base militaire et provoquer Moscou sur ses frontières. 
Contre toute attente, les ouvriers mineurs, les étudiants, les mères et les fils du Donbass ont stoppé cette offensive à caractère génocidaire et ont fondé des Républiques populaires libres, soutenues par leur mère patrie russe... 

Mais la guerre aujourd'hui menace d'être relancée par l'Ukraine par choix mais surtout par obligation d'un pays exsangue dont la seule carte qui lui reste à jouer, comme tous les régimes totalitaires en fin de cycle, est celle de la guerre totale...

La ploutocratie mondialiste, comme un marathonien fatigué cherche un deuxième souffle, en achevant la mise au pas du trublion Trump et en renforçant en Europe la soumission du pilier français en imposant un homme de paille sorti des alcôves complotistes de la banque Rothschild...
Lorsque cette stabilisation sera réalisée, le système militaro-industriel mondialiste nous entraînera alors vers le dernier acte de sa fuite en avant, à savoir une guerre mondiale inévitable.

Sauf, si aux USA, en Ukraine, en France, en Syrie une victoire décisive intervenait contre les forces mondialistes, provoquant l'effondrement d'une stratégie suicidaire avant le chaos final...

Il s'agit pour les français abêtis par un cirque électoral misérable de se débarrasser enfin des orgueils partisans morts et des lieux communs trompeurs et désuets pour ne considérer que le danger mondialiste veut atomiser (au propre comme au figuré) les peuples en consommateurs individualistes soumis sacrifiant leur bonheur et leurs libertés contre des plaisirs et des appétits insatisfaits.
Aujourd'hui Marine Le Pen est (malheureusement) le seul barrage existant au suicide français. S'il doit exister, au delà des identités idéologiques, un front républicain au deuxième tour c'est bien contre Macron qu'il doit se dresser, car la menace que fait peser une victoire de ce succube de la ploutocratie mondialiste dépasse largement le cadre économique d'une France décadente mais concerne la sécurité de tous les peuples d'Europe.

L'Homme cesse d'être un esclave lorsque son rêve devient volonté et fait de lui le surhomme maître de sa destinée et de sa victoire...

Erwan Castel, volontaire en Novorossiya



Нам нужна одна победа

Здесь птицы не поют,
Деревья не растут.
И только мы к плечу плечо
Врастаем в землю тут.
Горит и кружится планета,
Над нашей Родиною дым.
И, значит, нам нужна одна победа,
Одна на всех. Мы за ценой не постоим!

Припев:
Нас ждет огонь смертельный,
И все ж бессилен он.
Сомненья прочь:
Уходит в ночь
Отдельный
Десятый наш
Десантный батальон.


Лишь только бой угас,
Звучит другой приказ.
И почтальон сойдет с ума,
Разыскивая нас.
Взлетает красная ракета,
Бьет пулемет, неутомим.
И, значит, нам нужна одна победа,
Одна на всех. Мы за ценой не постоим!


От Курска и Орла
Война нас довела
До самых вражеских ворот.
Такие, брат, дела...

Когда-нибудь мы вспомним это,
И не поверится самим,
А нынче нам нужна одна победа,
Одна на всех. Мы за ценой не постоим!


Припев:
Нас ждет огонь смертельный,
И все ж бессилен он.
Сомненья прочь:
Уходит в ночь
Отдельный
Десятый наш
Десантный батальон.

Cette chanson d’Akoudjava a été rendue célèbre par le film soviétique d’Andrei Smirnov, 
"La gare de Biélorussie", (1970) où elle est interprétée par Nina Urgant

Traduction française :

Nous avons besoin d'une victoire 

Ici, les oiseaux ne chantent pas,
Les arbres ne poussent pas
Il n’y a que nous épaule contre épaule
Ici on prends racine.
La planète tourne et brûle,
Au dessus de notre patrie il y a de la fumée.
Et cela signifie que nous avons besoin d’une victoire!
Une pour tous, nous ne regarderons pas au prix.
Une pour tous, nous ne regarderons pas au prix.


Refrain:
Le feu mortel nous attend,
Et pourtant, il est impuissant.
Dissipons les doutes, 
sortir de nuit 
un par un
Notre dixième bataillon de parachutistes,
Notre dixième bataillon de parachutistes


Seulement à la fin des combats –
On entend un ordre différent.
Et le facteur devient fou
Nous recherchant de partout .
Une fusée rouge monte dans le ciel,
L’infatigable mitrailleuse fait feu.
Et cela signifie que nous avons besoin d’une victoire!
Une pour tous, nous ne regarderons pas au prix.
Une pour tous, nous ne regarderons pas au prix.


De Koursk et Orel
La guerre nous a trimbalé
Jusqu’aux portes de l’ennemi,
Voilà, frère, comment c’était.
Un jour, nous nous souviendrons de cela

Et on le croira pas soi-même.
Mais maintenant nous avons besoin d’une victoire!
Une pour tous, nous ne regarderons pas au prix.
Une pour tous, nous ne regarderons pas au prix.


Refrain:
Le feu mortel nous attend,
Et pourtant, il est impuissant.
Dissipons les doutes, 
sortir de nuit 
un par un
Notre dixième bataillon de parachutistes,
Notre dixième bataillon de parachutistes


*
*   *

S'il vous plaît, pour m'aider dans le travail de réinformation et l'aide engagée auprès des pauvres de mon quartier 

Si l'argent est le nerf de la guerre il est malheureusement également aussi celui de la réinformation pour laquelle j'ai décidé de me consacrer seul et à plein temps malgré une absence actuelle de revenus et une censure de mon travail par les agences de presse occidentales collabos ... et locales, obsédées par la recherche du monopole de l'information.

J'ai encore réduits mes besoins de subsistance à leur portion congrue (8 000 roubles par mois (150 euros au taux de change local) pour pouvoir aider plus encore des personnes isolées et des familles de mon quartier. 

Merci d'envoyer vos contributions de soutien sur le compte référencé ci après à partir duquel sont envoyés des virements vers le Donbass

Observation : la plus petite somme (équivalent à celle d'un paquet de cigarette) est la bienvenue et vitale ici.

En vous remerciant par avance de votre soutien moral et matériel 

Bien à vous 
Erwan




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.