mercredi 2 novembre 2016

Le masochisme ukrainien

Le volcan du Maïdan menace d'une nouvelle éruption


Ce n'est pas la première fois que le gouvernement Porochenko voit son bateau à la dérive menacé par une nouvelle tempête que beaucoup appellent de leurs voeux et nomment déjà "Maïdan 3" (après la Révolution orange de 2004 et l'Euromaïdan de 2014)...

En septembre, un sondage a été réalisé auprès de la population ukrainienne et la température qu'il révèle est inversement proportionnelle à celle qui est attendue cet hiver par une population qui commence a être menacée par la famine :

Parmi les ukrainiens interrogés,
  • 74 % sont mécontents des actions du Président Porochenko (contre 47% en mars)
  • 79 % sont mécontents des actions du gouvernement (44% en mars)
  • 89 % sont mécontents des actions du parlement, la Verkhovna Rada (9% en mars)
Sur ce dernier point l'exaspération des ukrainiens devient souvent colère vis à vis de leur parlementaires, plus occupés à s'enrichir personnellement, se battre physiquement ou s'enivrer de délires russophobes. Ainsi cette réflexion acerbe d'un invité de l’émission TV Shuster Live à Kiev le 23 septembre dernier :

Ce ras le bol des ukrainiens a franchi ce mois ci une nouvelle étape, avec un appel a manifester ce 4 novembre dans les rues de Kiev (à 12h00) pour exiger la démission des parlementaires ukrainiens. A l'origine de cet appel, l'indignation générale d'une population ayant appris que les députés se sont octroyés une augmentation de salaire au milieu d'un effondrement économique total qui force les gens à se serrer chaque jour un peu plus la ceinture. En effet, dans le même sondage :
  • 74 % des personnes interrogées constatent que la situation économique de leur pays s'est fortement dégradée et 50 % pensent qu'elle va encore s'empirer...
  • 70 % déclarent devoir emprunter pour faire des achats ménagers
  • 20 % déclarent devoir économiser la nourriture
De quoi énerver les ukrainiens dont le salaire moyen mensuel en chute libre approche aujourd'hui les 60 euros, tandis que leurs "représentants" se vautrent dans le luxe et les privilèges de fonctionnaires corrompus d'un système national-oligarque dont le 1er d'entre eux, Porochenko lui-même, a vu sa fortune quadruplée en 2 ans de pouvoir (estimée aujourd'hui à 949 millions de dollars !)

Si le pouvoir est gravement remis en cause, la population ukrainienne n'en reste pas moins aveugle et manipulée, à tel point que l'on peut légitimement se demander si l'effondrement du pays ne fait pas partie de la stratégie occidentale post-Maïdan pour le faire basculer encore plus rapidement dans le camp occidental.

En effet, lobotomisés par la propagande de guerre russophobe, parmi les ukrainiens interrogés, dont 64 % déclarent avoir l'intention d'aller voter au prochain scrutin :
  • 53 % déclarent que le principal problème est la guerre dans le Donbass
  • 38 %  déclarent que c'est la corruption
  • 29 % déclarent que c'est le chômage 
Mais aucun bloc remettant en cause le coup d'état et l'aventure suicidaire du Maïdan n’apparaît ici... peur, inconscience, fatalisme ?

Au contraire, la majorité des ukrainiens interrogés, bien que lucides sur les compétences inexistantes de leurs dirigeants actuels semblent même atteints d'une sorte de "syndrome de Stockholm" collectif et suivent la voie imposée par les putschistes du Maïdan :
  • 51% pensent que l'Ukraine a besoin de se déplacer vers l'Union européenne. 
  • 68% sont favorable à une adhésion de l'OTAN par un référendum organisé !
En attendant, le gouvernement prend très au sérieux cet appel à manifester lancé à la population, et déjà 1300 policiers et soldats de la Garde Nationale ont été mobilisés à Kiev pour réagir en cas d'émeutes anti gouvernementales.

A quelques jours du 3ème anniversaire du Maïdan (26 novembre) la société ukrainienne vit une nouvelle et énième ébullition, cette fois plus authentique et légitime que cette "révolution de la dignité" téléguidée par le département d'Etat étasunien en 2014. La question cependant est de savoir si, dans leur contestation légitime, les ukrainiens sauront se libérer de la propagande de guerre russophobe et des mirages occidentaux pour analyser en conscience et profondeur les véritables raisons de l'éclatement de leur pays et leur effondrement sociétal. 

Sur ce dernier point, force est de constater que rien n'est moins sûr, car les ukrainiens semblent être entraînés dans une spirale infernale dans laquelle on comprend mieux l'intérêt pour Kiev d'entretenir une guerre insensée dans le Donbass afin de mieux détourner l'opinion des vrais responsables du naufrage ukrainien. 

La guerre permet donc pour le milliardaire Porochenko,  de faire des affaires, de mobiliser encore la population même en la faisant souffrir, de réduire le risque d'un coup d'état nationaliste et surtout d'éviter un éclatement définitif de l'Ukraine, car un véritable cessez le feu engagerait aussitôt l'étape politique du processus de Paix signé à Minsk, et de la fédéralisation demandée ce qui donnerait à coup sûr une victoire aux pro russes non seulement dans le Donbass mais aussi à Kharkov, Kerson, Odessa etc... 

Et quand bien même un troisième Maïdan surgirait cet hiver il y a de grandes chances qu'il ne fasse que précipiter l'Ukraine dans l'UE, l'OTAN, la guerre et sa disparition définitive...

En attendant, que le volcan explose ou n'explose pas, la coupe de l'exaspération ukrainienne quant à elle, déborde de déception, de colère et de peur tandis que le froid tombe sur Kiev et que des cercueils ne cessent de revenir du front du Donbass.

Erwan Castel, volontaire en Novorossiya


 *
*   *

S'il vous plaît, pour m'aider dans ce travail de réinformation

Si l'argent est le nerf de la guerre il est malheureusement également aussi celui de la réinformation pour laquelle j'ai décidé de me consacrer seul et à plein temps malgré une absence actuelle de revenus et une censure de mon travail par les agences de presse occidentales collabos ... et locales, obsédées par la recherche du monopole de l'information.

Merci d'envoyer vos contributions de soutien sur le compte référencé ci après à partir duquel sont envoyés des virements vers le Donbass

Observation : la plus petite somme (équivalent à celle d'un paquet de cigarette) est la bienvenue et vitale ici.

En vous remerciant par avance de votre soutien moral et matériel 

Bien à vous 
Erwan




Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.