jeudi 10 novembre 2016

Attaque terroriste déjouée en Crimée

Une deuxième opération des services spéciaux ukrainiens interceptée en Crimée


« Le Service fédéral de sécurité a arrêté le 9 novembre un groupe de saboteurs rattaché 
au service du renseignement du ministère ukrainien de la Défense, qui planifiait des attaques 
contre des sites militaires et l'infrastructure vitale dans la péninsule de Crimée »

Pendant la campagne présidentielle et au moment d'une nouvelle réunion du groupe de contact de Minsk, Kiev a marqué à sa manière habituelle son positionnement par des provocations et des attaques importantes sur le front du Donbass (plus de 1000 tirs pour la seule journée du 8 novembre) mais aussi une nouvelle tentative d'opération terroriste menée sur le territoire de la Crimée et qui a été interceptée une nouvelle fois par le FSB russe.

Le 8 août dernier, sans surprise, la junte de Porochenko qui bombarde quotidiennement la population civile du Donbass de puis plus de 2 ans avait franchi une nouvelle étape dans sa stratégie terroriste contre les populations russophones de la région en lançant contre la Crimée une opération spéciale destinée à faire sauter des infrastructures de transport ferroviaire à Simferopol. Les commandos de Kiev avaient été fort heureusement interceptés à la frontière et neutralisés après de vifs accrochages avec les forces de sécurité russes qui avaient perdu 2 hommes au cours de la neutralisation des agents ukrainiens.

Hier 9 novembre Kiev, en continuant à s'engager sur ce que Vladimir Poutine décrit comme "la voie de la terreur", a donc récidivé tout comme les services de sécurité russes qui ont à nouveau intercepté à Sébastopol un groupe d'agents ukrainiens qui s’apprêtait à commettre une série d'attentats  
Lors de l'arrestation des terroristes ukrainiens, une quantité importante d'explosifs a été saisie par le FSB ainsi que des armes, des moyens de transmissions spéciaux et des cartes renseignées localisant les objectifs du commando, qui visait des infrastructures militaires dans la région de Sébastopol.


Vraisemblablement l'infiltration de ces nouveaux agents des services spéciaux ukrainiens n'a pu se faire à travers la frontière étroite de Crimée et particulièrement surveillée depuis août dernier, que grâce à la complicité d'éléments subversifs appartenant au groupe tatar pro-Kiev et qui s'est promis en déstabiliser la péninsule au profit de Kiev, par n'importe quel moyen, y compris des attentats terroristes.

Malgré les dénégations premières de ses autorités à l'annonce de ce nouvel échec, la main de Kiev est visible, tant au niveau du mode opératoire, des objectifs désignés que du matériel saisis. Depuis cette année, les ukrainiens semblent donc s'être engagés dans des attentas terroristes donc le plus spectaculaire est celui réalisé au coeur de Donetsk le 16 octobre dernier et qui a coûté la vie au Colonel Arseni Pavlov dit "Motorola" et son garde du corps. 

Le 19 octobre 2016, 3 jours après l'assassinat de "Motorola" les députés du Conseil d'Etat de la Crimée avaient adopté une résolution déclarant que  "l' Ukraine est devenue une menace terroriste pour ses voisins et son propre peuple. Il y a à Kiev un régime criminel dont la volonté et l'apathie criminelles transforment le pays en une base pour les terroristes, et située au cœur de l' Europe" 

Cette résolution des parlementaires de Crimée qui alertaient la communauté internationale des dérives terroristes de Kiev, à défaut d'être entendue par les occidentaux a donc reçu hier une réponse en forme de confirmation de la part de ce régime halluciné qui à l'image de ses mentors étasuniens ne semble reculer devant aucun immoralité criminelle.

Avec le changement de pouvoir qui va s'opérer aux Etats Unis dans quelques mois, Si Kiev ne parvient pas à engager Trump sur la voie incendiaire ouverte par Obama, il est fort probable que ce type d'opérations terroristes qui reste l'arme des faibles et des lâches se multiplient contre la Crimée et le Donbass et qui devient "la marque familière de la politique ukrainienne"

La vigilance est donc de rigueur et l'affaire de tous en Crimée, dans le Donbass mais aussi dans les autres pays Européens qui risquent d'être menacés à leur tour par ce nouveau Golem terroriste créé par Washington sur le Maïdan....

Erwan Castel, volontaire en Novorossiya

Sources de l'article : 


 *
*   *

S'il vous plaît, pour m'aider dans ce travail de réinformation

Si l'argent est le nerf de la guerre il est malheureusement également aussi celui de la réinformation pour laquelle j'ai décidé de me consacrer seul et à plein temps malgré une absence actuelle de revenus et une censure de mon travail par les agences de presse occidentales collabos ... et locales, obsédées par la recherche du monopole de l'information.

Merci d'envoyer vos contributions de soutien sur le compte référencé ci après à partir duquel sont envoyés des virements vers le Donbass

Observation : la plus petite somme (équivalent à celle d'un paquet de cigarette) est la bienvenue et vitale ici.

En vous remerciant par avance de votre soutien moral et matériel 

Bien à vous 
Erwan







Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.