mardi 14 mars 2017

Entre la peur et la rage !

Oktyabrsky à nouveau bombardé !


Alors que le blocus organisé par les ultra-nationalistes amplifient l'anarchie politique ukrainienne et coupe définitivement les derniers liens économiques qui survivaient à la guerre entre Kiev et les Républiques, les bombardements contre la population du Donbass ont connu une nouvelle escalade hier, principalement dans le Nord de Donetsk où 4 civils ont été blessés.

Les tirs ukrainiens ont repris dès le milieu de l'après midi gagnant en intensité vers 17h00 dans le quartier d'Oktyabrsky où plusieurs obus sont tombés dans des quartiers résidentiels déjà durement touchés depuis 2 ans et demi.


Vers 17h00, un immeuble de 10 étages rue Kozholnaya dans le secteur de Volvo Center a été touché par une salve qui a blessé 2 ouvriers qui réparaient sur le toit de précédents dommages dus aux bombardements.

Vers 20h30, une maison plus au Sud du quartier sur le boulevard Joukov a été touché par un obus qui a détruit toutes ses fenêtres et endommagé le mur ainsi que le réseau de gaz et d'électricité...

Présent au moment de ce deuxième bombardement, je me suis rendu immédiatement vers ces voisins de quartier qui étaient encore sous le choc de ce terrible coup qui à 1 mètre près aurait crevé le toit détruit la maison et probablement causé leur mort. 


Dans cette modeste demeure vit un couple qui a déjà tout perdu à Peski dans leur première maison qui a été détruite et pillée par l'armée ukrainienne. Deux ans plus tard la guerre les rattrape, s'acharne en pulvérisant portes et fenêtres et crevant la toiture et les murs de dizaines d'éclats de schrapnels qui par miracle n'ont touché personne.

Voir ce couple de retraités, qui vit dans cette modeste demeure, pleurant de colère et de peur, au milieu de débris de verres et de souvenirs renversés par la haine est un quotidien qui devient de plus en plus insupportable, sachant que dans ce quartier détruit ne survivent que quelques familles loin de tout objectif militaire. 

video

Dans cet extrait, Lina nous explique comment le sort s'acharne sur elle et son mari, qui après avoir tout perdu une première fois à Peski viennent d'être à nouveau frappés par la haine aveugle et mortelle de cette "opération spéciale antiterroriste"

Sérieusement, trouvez-vous que cette femme ressemble à une "terroriste" ?


Quelques minutes plus tard, alors que je partais vers un autre secteur bombardé, des planches occultaient déjà les plaies ouvertes de la maison...

Car ici dans le Donbass, la vie continue même au milieu des ruines !

Erwan Castel, volontaire en Novorossiya

Oktyabrsky, un quartier martyrisé depuis 3 ans mais où la vie résiste toujours et encore ! 


*
*   *

S'il vous plaît, pour m'aider dans ce travail de réinformation

Si l'argent est le nerf de la guerre il est malheureusement également aussi celui de la réinformation pour laquelle j'ai décidé de me consacrer seul et à plein temps malgré une absence actuelle de revenus et une censure de mon travail par les agences de presse occidentales collabos ... et locales, obsédées par la recherche du monopole de l'information.

Merci d'envoyer vos contributions de soutien sur le compte référencé ci après à partir duquel sont envoyés des virements vers le Donbass

Observation : la plus petite somme (équivalent à celle d'un paquet de cigarette) est la bienvenue et vitale ici.

En vous remerciant par avance de votre soutien moral et matériel 

Bien à vous 

Erwan





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.