mercredi 15 mars 2017

Aggravation de la situation en Ukraine

Le blocus ukrainien devient officiel et se durcit 

Turtchinov, le "pasteur sanguinaire"
Jusqu'au 27 février, les autorités ukrainiennes ont regardé ailleurs et en souriant les blocages organisés par les vétérans radicaux de l'ATO (Opération Spéciale Antiterroriste), protestant mollement et faisant des déclarations de principes pour ne pas porter la responsabilité de ce qui constitue une violation flagrante et grave des accords de Minsk qui bien qu'enlisés depuis 2 ans restent d'actualité...

Fin février, les autorités des Républiques populaires de Donetsk et Lugansk ont décidé de réagir à ce blocus sauvage du Donbass en déclenchant une vague de nationalisations des sociétés ukrainiennes, mettant définitivement un terme aux dernières relations qui avaient survécu à la guerre dans le domaine économique. 

A partir de là, comme les oligarques (notamment Akhmetov) qui ont été frappés de plein fouet par le blocus et les nationalisations, le gouvernement de Kiev est entré sur scène en hurlant contre les républiques qui pourtant n'ont eu qu'une réaction logique pour éviter tout simplement une fermeture des entreprises concernées et une catastrophe socio-économique locale (Une usine de métallurgie avait déjà cessé son activité à Enakievo)

Le résultat concret de cette opération est que les ultra-nationalistes, soutenus par les personnalités du "parti de la guerre" ukrainien (Avakov, Turtchinov, Timochenko, Paruiby) ont poussé plus encore les "séparatistes" du Donbass vers la Russie qui les soutient. J'ai avancé dans un précédent article l'hypothèse que ce blocus économique qui vise le Donbass, est en réalité la première étape d'un coup d'état indirect et qui en réalité tire politiquement sur Porochenko que les néo-nazis peuvent légitimement remplacer par Pariuby le co-fondateur du parti nazi ukrainien et qui est aujourd'hui de par sa fonction de président de la Verkhona Rada, (l'assemblée nationale) le remplaçant constitutionnel du Président ukrainien.

Tandis que les actions des radicaux s'étendent aujourd'hui aux banques russes et aux voies ferrées vers la Russie qui elles aussi bloquées, le gouvernement de Kiev qui est pris en otage par ses échecs et la menace d'un coup d'état direct se couchent devant la poignée d'extrémistes (ils n'ont pas fait 10% au dernières élections ukrainiennes) et non seulement valide le blocus illégal mais le renforce :
  1. Le Président Porochenko donne les pleins pouvoirs au "pasteur sanguinaire" Turtchinov (déclencheur de la guerre dans le Donbass en 2014) actuellement le Secrétaire du Comité de Défense et Sécurité nationale qui supervise l'ATO.
  2. Turtchinov décide immédiatement de suspendre le trafic de toutes les marchandises à travers la ligne de front à compter du 15 mars 2017 après midi.
Vétérans de l'ATO bloquant une voie ferrée entre Donbass et Ukraine 
Là encore on ne peut que souligner l'incohérence et même le caractère suicidaire de cette politique ukrainienne qui avant-hier pleurnichait devant l'action des radicaux, hier hurlait devant les nationalisations républicaines et leurs conséquences économiques pour Kiev mais qui aujourd'hui valide ce même blocus et même le renforce, alors que les Républiques elles, n'avaient pas interdit la circulation des produits à travers la ligne de front.

Cette nouvelle radicalisation de la situation dans le Donbass, est également accompagnée d'opérations de bombardements, mais aussi de sabotage et coupures des réseaux électriques et d'eau potable aussi bien à Donetsk que Lugansk.


Destruction d'une station électrique près de Lugansk

Kiev en donnant un coup de grâce définitif à son économie déjà moribonde, vient donc de s'engager dans une phase d'auto-destruction hallucinante, coupant jour après jour les derniers fils qui faisaient encore bouger les accords de Minsk 

Porochenko n'est donc plus qu'un pantin désarticulé, abandonné par les USA et écrasé par ses radicaux, et il ne s'accroche cupidement au pouvoir qu'en cédant à tous les caprices des chiens fous et idiots utiles des néo-conservateurs tous prêts à entraîner l'Ukraine vers lle chaos pour tenter de récupérer un pouvoir ou une influence quelconque...

Erwan Castel, volontaire en Novorossiya 


*
*   *

S'il vous plaît, pour m'aider dans ce travail de réinformation

Si l'argent est le nerf de la guerre il est malheureusement également aussi celui de la réinformation pour laquelle j'ai décidé de me consacrer seul et à plein temps malgré une absence actuelle de revenus et une censure de mon travail par les agences de presse occidentales collabos ... et locales, obsédées par la recherche du monopole de l'information.

Merci d'envoyer vos contributions de soutien sur le compte référencé ci après à partir duquel sont envoyés des virements vers le Donbass

Observation : la plus petite somme (équivalent à celle d'un paquet de cigarette) est la bienvenue et vitale ici.

En vous remerciant par avance de votre soutien moral et matériel 

Bien à vous 

Erwan





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.