vendredi 30 septembre 2016

La fin des mensonges

L'analyse de Xavier Moreau


Xavier Moreau est un politologue français qui analyse depuis plus de  ans la crise ukrainienne. Venu plusieurs fois dans le Donbass, il témoigne également de la réalité de la situation sur le terrain autant que sur les évolutions politiques et économiques observées.

Ici il dresse un bilan de la situation politique en Ukraine à travers la propagande occidentale qui s'effondre sur ses mensonges et ses atteintes à la liberté d'expression et le dossier brûlant des accords de Minsk qui est enlisé par les radicaux qui monopolisent et bloquent le débat au parlement ukrainien.

L'Ukraine qui se retrouve de plus en plus isolée face à ses contradictions et prise en otage par une politique nationale-radicale semble résignée à subir cette fuite en avant  suicidaire  décidée par une poignée de fanatiques qui cherchent à conditionner sa population etr la conditionner pour une guerre imaginaire contre la Russie.

Source de la vidéo, le lien ici : Katehon

"L'analyste russophone Xavier Moreau nous explique les changements de perception de la crise ukrainienne en Ukraine même.
Il nous expose comment les narratifs portés à bout de bras par les oligarchies locales et les intérêts étrangers à l'Ukraine sont en train de s'effondrer les uns après les autres.
Enfin il dresse un état des lieux général de la situation politique et militaire en Ukraine.
Il répond aux questions de Pierre-Antoine Plaquevent, journaliste politique indépendant."

4 commentaires:

  1. M. MOREAU ?
    Katehon fait feu de tout bois.
    Encore une fois, la propagande russe n'est pas claire pour moi.
    Les grands signaux sont mauvais donc je me moque des petits signaux.
    Question de logique. Donc finalement, c'est un immobilisme très long que cette guerre de tranchées du Rimland.
    Rien n'en sort de positif. Absolument rien.
    Je pense du coup espacer ma surveillance de cette non-évolution...

    Bon courage

    ERIC BASILLAIS

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eric,

      Nous sommes actuellement dans un "grand jeu" géopolitique qui s'apparente à une torsion de plusieurs cordes ensemble. Or sur ce grand échiquier les pièces sont multiples et les enjeux divers. Cette "non évolution" que vous dénoncez avec une certaine justesse n'est qu'apparence car en réalité les tensions souterraines des plaques géopolitiques sont à l'oeuvre et plus l'attente sera longue plus le séisme risque d'être énorme.
      L'exemple de la Syrie est à ce titre significatif car après chaque échec provoqué d'une tentative de paix, la situation s'aggrave de façon exacerbée. La corde même la plus solide finit toujours par céder lorsque les forces ne veulent (ou ne peuvent cesser leurs actions)

      Je pense quant à moi qu'il est plus que nécessaire de maintenir une veille attentive dans cette période de calme qui précède la tempête.

      Bien à vous
      Erwan Castel

      Supprimer
  2. Erwan,
    Vous avez encore raison.
    Je poursuivrai.
    ken a vo
    ERIC BASILLAIS

    RépondreSupprimer

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.