dimanche 13 mars 2016

La police de la pensée s'énerve !

Le soutien au Donbass condamné au bûcher 
par les Torquemada de la pensée unique !



Cela était prévisible dans les "pays des droits de l'Homme" et de la "liberté d'expression" : les sites et réseaux sociaux de réinformation concernant la crise ukrainienne et le Donbass sont désormais la cible de la nouvelle inquisition au service de la bien pensance !

Depuis 2 ans j'anime une réinformation à partir du groupe FB "Soutien à la rébellion du Donbass" qui enregistre un succès certain avec près de 10 500 membres et des dizaines de publications quotidiennes commentées et partagées sur plus de 200 autres groupes...
Ce travail quotidien réalisé avec d'autres administrateurs de plus en plus nombreux commence modestement à porter ses fruits dans le jardin de la conscience de l'opinion publique, non sans déplaire à la dictature de la pensée unique qui ne supporte aucune contradiction et critique...


En l'espace des deux derniers mois, j'ai été personnellement l'objet de 3 "blocages" "temporaires" mais renouvelés, dont les deux derniers sont d'une durée de 2 semaines. Ces blocages dont la durée est très supérieure au 3 jours habituellement appliqués ont été réalisés sans les avertissements ou les contrôles habituels protégeant les réseaux des virus automatisés de type spam par exemple. 


Surpris par ces blocages abusifs, j'ai donc envoyés plusieurs réclamations polies signalant qu'il s'agissait d'une erreur. Evidemment ces messages sont restés sans réponse...

J'ai donc ouvert via un autre mail un second "profil" Facebook pour continuer directement le travail de réinformation sur les différents groupes. Autre mail, autre nom etc... pour subir la même sanction dès la première tentative de partage d'un article commentant une déclaration du Président de la Commission européenne Jean Claude Juncker concernant l'Ukraine !


Dans le même temps, 3 autres administrateurs actifs du réseau ont été bloqués également.

Cette censure n'est donc pas le résultat d'une infraction au protocole  de fonctionnement ou à l'éthique du réseau social utilisé mais bien une condamnation ad hominen d'un système qui veut me bâillonner en visant mon identité informatique (adresse IP par exemple) ! 

Les Torquemadas du système qui surveillent ceux qui n'ont pas de collier se sont donc énervés au point de tenter une censure certes contraignante, mais dont l'exercice même est une reconnaissance des effets de notre action !

Nous sommes donc dans la bonne direction et il faut donc redoubler d'efforts car nous savons désormais que notre doigt pointant la politique abjecte menée par les USA et leurs larbins européens à travers le Monde dérange les maîtres et réveille les esclaves...

Le blocus de la pensée unique n'est plus qu'une utopie entretenue par les chiens de garde d'une ploutocratie aux abois et dont les chapelles médiatiques sont de plus en plus désertées par une opinion publique dont la conscience se réveille lentement et surement grâce aux réseaux d'informations alternatifs.

Cette dissidence de la pensée doit maintenir le cap vers ce qui est son unique raison d'être : éveiller les consciences, non pas en leur offrant à travers des réponses toutes faites un nouveau paradigme sociétal, mais en les amenant à se poser les bonnes questions et se réapproprier un sens critique libre et constructif...

"EXISTER, C'EST COMBATTRE CE QUI ME NIE !" rappelait l'historien Dominique Venner, voilà pourquoi nous devons plus que jamais continuer ce combat de l'information, car la liberté de penser et d'expression est bien le fondement structurel et sociétal de l'humanité sans lequel nous ne sommes que des esclaves n'ayant même pas la liberté du loup... 

"Sursum corda !"

Erwan Castel, volontaire en Novorossiya

"A une époque de supercherie universelle,
 dire la vérité est un acte révolutionnaire."

Georges Orwell, "1984"

video
La police de la pensée (extrait de l'adaptation cinématographique de "1984")

1 commentaire:

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.