dimanche 17 janvier 2016

La terre brûlée fécondée par le chant...

Des maisons et des vies à reconstruire...

Déjà évoqués ici dans des précédents articles, le sort des enfants du Donbass est terrible, car depuis deux ans ils vivent dans la peur, entourés d'un danger mortel et banalisé... Nombre d'entre eux ont été tués ou ont perdu des parents et des proches, d'autres ont vu leur environnement ravagé par les bombardements ukrainiens. 

Sur la ligne de front, des enfants vivent depuis plus d'un an dans des caves
Dans ce pays où le moindre jardin et parc urbain est fleuri par des toboggans et des balançoires multicolores, les enfants occupent une place importante dans la vie de tous les jours. Ces "enfants-rois" mais éduqués sont l'objet d'attentions particulières permanentes de la part de parents qui souvent sacrifient tout pour essayer d'effacer de leur environnement cette guerre abjecte.

Ainsi ce concert donné ce samedi 16 janvier à la maison des Syndicats de Donetsk aux enfants ayant perdu leurs maisons dans les bombardements ukrainiens.
Des groupes folkloriques mais aussi des jeunes de Donetsk et Makeevka ont enchaîné danses et chants pour offrir un peu de rêve et faire oublier en ce début d'année les cendres noircissant la neige à seulement 25 minutes de la salle de spectacle...

La jeune République de Donetsk a su, malgré les conditions difficiles imposées par les bombardements et le blocus ukrainien, se donner les moyens de ses ambitions, et n'attendant pas la fin de la guerre les différents ministères ont entamé des programmes de reconstruction des habitas détruits, des programmes sociaux et sanitaires d'aides aux victimes de guerre etc...

Le dynamisme, la rigueur et l'intelligence de coeur animent chaque décision et réalisation décidées par les jeunes gouvernements, soucieux d'améliorer en permanence le bien-être de la population et protéger son avenir et notamment celui de sa jeunesse...

Après la Victoire sur les soudards de Kiev, le miracle républicain du Donbass pourra rayonner à sa juste valeur et au delà de son territoire libéré, porté n'en doutons pas un seul instant par ces enfants incarnant l'espérance des peuples d'Europe...

Erwan Castel, volontaire en Novorossiya


Enfants de Donetsk
"Tu trouveras le soleil dans le coeur de enfants..." (Calogero)


Extraits du spectacle 


Lors de ce spectacle qui leur est dédié, les enfants du Donbass nous ont offert un spectacle de haute qualité et surtout une belle leçon de vie comme car comme me l'a fait remarquer Lionel un camarade en Guyane "ils ont un pouvoir d'adaptation supérieur aux adultes ! les enfants ne veulent voir la vie que du bon coté, jouer, rire, ils font le choix inconscient d’être heureux en toute circonstances .Il ne réclame que de l'amour !"

Un public tour à tour spectateur et acteur du spectacle
video
Des groupes folkloriques du Donbass

Tonio sous le charme des sons et des couleurs de la vie dansante
video

Les enfants bombardés ont tenu aussi a participer au spectacle
video




Un concert pour les enfants ayant perdu leurs maisons
bombardées par les ukrainiens

"Ce samedi à la maison des syndicats de Donetsk se tenait un concert caritatif au profit des enfants et des familles ayant des enfants qui ont perdu leurs maisons bombardées par les Ukrainiens. De manière bénévole un ensemble de collectifs, d’ensembles de danses, de chanteurs et musiciens auxquels se sont joints les Français Erwan Castel au chant et Laurent Brayard à la danse ont proposé à l’assemblée pendant plus de deux heures un spectacle. La plupart des groupes étaient d’ailleurs eux-mêmes constitués d’autres enfants plus chanceux du Donbass. L’événement était organisé par un syndicat gouvernemental de la ville de Donetsk qui avec l’aide de la Fédération de Russie a pu offrir aux participants des petits cadeaux et aux victimes également d’autres cadeaux.

Les petits et les grands avaient préparé différents spectacles, de musique et de chant, la surprise est venue des Français, Erwan Castel poussant la chansonnette, notamment tirées du répertoire traditionnel français et breton et modestement accompagné par Laurent Brayard à la danse entraînant une partie des enfants dans une danse bretonne et une simple scottish. Le moment fut très émouvant lorsque que les enfants victimes des bombardements ukrainiens se sont présentés à leur tour pour présenter des petits spectacles, en chanson et poésie, de la plus petite seulement âgée de 3 ans aux plus grands âgés de 14 ans. L’événement était suivi par une partie des volontaires étrangers de la République populaire de Donetsk, quelques Français accompagné par Russell « Texas » Bentley membre du bataillon et de l’organisation Cout Vremeni s’occupant aussi d’humanitaire et de ré-informations.

Les enfants dans une discipline parfaite se sont prêtés au jeu de la représentation comme s’ils étaient des professionnels du spectacle et toute l’assemblée ne pouvait qu’être émue du drame qui frappe la plupart d’entre eux. La famille la plus touchée était composée de quatre enfants accompagnés de leur papa, la dignité et la réserve de ces gens a été admirable dans ce moment dramatique et tragique, alors que sans logis, leurs maisons éventrées et détruites par les criminels ukrainiens, ils doivent vivre de la charité et de l’aide notamment de la Fédération de Russie sans qu’ils ne reçoivent aucune aide de l’Occident, prompt à inventer des contes justement pour enfants sur le Donbass, mais jamais pressé de communiquer sur les crimes sans fin commis dans la région par l’Armée ukrainienne"

Laurent Brayard, volontaire français, journaliste pour DONi.Press

Des photos prises par Laurent Brayard :






Sources de l'article

- Site DONi press, le lien : ICI


1 commentaire:

  1. bravo erwan pour l'information que tu nous donne,je suis heureux qu'il y ai des polonais avec vous,bien qu'ils n'aiment pas trop les russes en general;on peux le comprendre

    RépondreSupprimer

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.