jeudi 24 février 2022

La vidange de l'Ukraine a commencé !


MISES A JOUR RÉGULIÈRES 

La Russie est entrée en guerre finalement contre cette Ukraine devenue le kamikaze de l'OTAN en Europe. Evidemment j'entends déjà les hurlements manichéistes des officines occidentales qui vont décrire la situation comme une offensive russe voulant restaurer l'empire soviétique alors qu'n réalité elle ne fait que réagir à l'impérialisme occidental...

Mais pour le moment restons aux faits du jour qui tombent en avalanche depuis cette nuit:

L'objectif evident des forces russes est de paralyser les forces ukrainiennes en détruisant leur maillage logistique, leurs forces aériennes et réseaux de commandement et communication pour obtenir une capitulation rapide avant que se généralisent des combats au sol qui risquent d'être meurtriers pour les militaires et les civils.

Dans tous les cas le régime atlantiste russophobe de Kiev est condamné à mort. 

Mise à jour antéchronologique 
(les heures indiquées sont celles des infos reçues)


Carte des frappes russes sur les infrastructures militaires ukrainiennes

Les opérations militaires en cours se déroulent en 4 actes : 

Acte 1 : Le suicide ukrainien 
Acte 2 : Le feu russe 
Acte 3 : La libération de la Novorossiya 
Acte 4 : La fin du Bandéristan

Sirènes d'alerte hurlantes à Kiev

Depuis le début de l'opération militaire, les pertes de l'aviation de combat ukrainienne s'élève à 2 Su-27, 2 Su-24, un hélicoptère et 4 drones d'attaque Bayraktar abattus (sans compter ceux qui ont été détruits au sol).

Véhicule de blocage d'obstacles d'ingénierie 
détruit des forces russes près de la ville de 
Snovsk, dans la région de Tchernihiv.
  • L'armée russe s'est emparé de Melitopol et se dirige vers Zaporodje
Un système de missiles antiaérien ukrainien S300
détruit près de l'aéroport de Kherson
  • Les forces russes ont pris le contrôle de le centrale nucléaire de Tchernobyl
Tchernobyl


Prisonniers ce la 53ème Brigade ukrainienne
avant leur évacuation vers Donetsk


  • En République Populaire de Donetsk, Nikolaevka et Novognatovka ont été libérés par les forces républicaines

Une base militaire ukrainienne brûle près de Brovary près de Kiev

Forces spéciales russes à l'assaut de l'aéroport de Kiev

Sur les secteurs des combats, de nombreux soldats ukrainiens abandonnent leurs positions et souvent leurs armes, d'autres encerclés demandent un corridor humanitaire vers la Russie, 

Groupe de prisonniers ukrainiens à Donetsk

Parmi les missions prioritaires des troupes russes venant de Crimée était la remise en service du canal d'approvisionnement en eau douce de la péninsule russe qui subissait un blocus humanitaire depuis 2015.

Troupes russes prenant le contrôle du 
barrage du canal de Crimée

Le canal de Crimée remis immédiatement en eau

Hélicoptères d'assaut russes arrivant à Mezhyhirya près de Kiev



Colonne de chars ukrainiens détruite près de Kherson 

17h00 bombardement ukrainien à l'artillerie lourde 
sur le Nord de Donetsk District de Kievsky

  • Soumy, la ville ukrainienne à l'Ouest de Kharkov est tombée sans combat
Colonne de blindés russes entrant dans Soumy

Ukraine - Combat sur le pont de Kherson
(Nord de la Crimée)


Significatif : quelques heures après le début du grand nettoyage russe 
des médias ukrainiens ont commencé a publier leurs informations en 
langue russe comme "Ykraina 24" la chaîne d'information de Akhmetov.

Dans quelques poches de résistance, des combats ont lieu entre forces ukrainiennes et forces russes qui subissent quelques pertes mais sans ralentir une guerre éclair qui risque d'être la plus rapide de l'Histoire.

Stations radars ukrainiennes près de Mariupol 
DETRUITES

Depuis la région frontalière russe de Briansk, tir de 
LRM sur positions ukrainiennes

Ka 52 russe abattu par un missile antiaérien 
Stinger de fabrication étasunienne
  • 14H55, les forces russes se rapprochent de Kiev
  • 14h40, 438 soldats ukrainiens ont demandé un corridor humanitaire vers la Russie et les gardes frontières de l'Ukraine ont déserté de leurs positions
14h37, L'entrée de Kiev est fermée
 
A Brovary, une colonne russe fonce vers Kiev

Les forces aériennes russes ont le contrôle du ciel 
au dessus de Kiev, leurs hélicoptères antichars et 
chasseurs traquent les véhicules blindés ukrainiens
  • 14h30 Dans la région de Kharkov des combats violent entre forces russes et forces ukrainiennes,
  • 14h00 Au Nord de la péninsule de Crimée, les forces ukrainiennes se sont effondrées
13h30, Les hélicoptères de combat russes ne sont plus qu'à 
20 km de Kiev, appuyant la progression des troupes au sol

Mig 29 russe au dessus de Kiev

Dans le secteur de Kharkov les forces russes rencontrent une vive résistance ukrainienne leur occasionnant des pertes :

A l'entrée de Kharkov BMP2 russe détruit

Sur le front du Donbass, les forces républicaines ont engagé des attaques avec l'appui feu russe pour reprendre les territoires occupés par les forces ukrainiennes :

BMP2 ukrainien détruit dans le secteur de Bogdanovka dans 
l'attaque républicaine vers Volnovakha 50 km Sud de Donetsk
  • 14h40  Le district de Markovsky dans la république de Lugansk, déserté par les occupants ukrainiens a rallié volontairement les républicains
  • Front de Lugansk, attaque républicaine en direction de Schiastsia.
  • Front de Donetsk, attaque républicaine en direction de Volnovakha.  Déjà 3km de récupérés
  • 10h50, Dans Kharkov les drapeaux russes sont hissés dans les districts conquis sous les applaudissements des habitants tandis qu'ailleurs se déroulent de violents combats
  • 10h00 Des colonnes de blindés russes arrivent à Tcherkassy
10h30, des colonnes russes arrivent près de Kharkov après avoir rencontré aucune résistance lors de leur traversée de la frontière. Par contre aux entrées de la ville des combats commencent avec les forces ukrainiennes.


En coordination avec les opérations militaires russes, les forces républicaines ont engagé à leur tour des tirs d'artillerie sur les positions ukrainiennes afin de les forcer à quitter leurs positions. 

Dokuchaïevsk avant l'aube, tir de 
LRM bm 21 "Grad " de 122 mm




Unité militaire ukrainienne  "Brovary"
à Kiev (Centre des Opérations Spéciales)
DÉTRUITE...

Dépôt de munitions ukrainiens de Kalinovo  (Nord Est Gorlovka)
DÉTRUIT 
  • 9h50, Zelensky a ordonné de riposter et d'infliger un "maximum de dégâts aux envahisseurs."
Colonne de BMP ukrainiens dans 
Odessa, allant à l'abattoir. 

  • 09h00, le centre de commandement des forces ukrainiennes dans le Donbass, situé à Kramatorsk (100km Nord Donetsk) DÉTRUIT !.
  • 08h35, Opérations militaires en provenance du Belarus 

La base navale de Ochakov, construite
pour accueillir des navires de l'OTAN 
et qui était centre des forces spéciales 
navales encadrées par des instructeurs 
britanniques..... DÉTRUITE !

L'ensemble des aéroports militaires ukrainiens sont en feu frappes par des missiles Iskander et Kalibr russes.

Ukraine - Aéroport de Pevtsy à Tchernigov en feu

Ukraine - Aéroport d'Ivano-Frankivsk en feu

Ukraine - Aéroport de Kherson en feu

Ukraine - Aéroport de Sumy en feu

Ukraine, région de Kharkov, Chugev, 

Tirs des missiles russes pour détruire 
des positions ukrainiennes 


Kalibr

  • 8h25 - Ukraine - Dans la région de Tchernihiv, une attaque au missile a été lancée contre le centre d'entraînement des Forces armées ukrainiennes "Desna",
  • 8h20 - Donbass - L'Ukraine annonce l'évacuation de la région de Lugansk.
Tirs de missiles vers l'Ukraine 



J'avais nommé ainsi le rapport de situation du jour où malgré les avertissements de la Russie, les forces ukrainiennes avaient choisi cette fuite en avant suicidaire en intensifiant leurs bombardements militaires et attaques terroristes contres les Républiques Populaires de Donetsk et Lugansk.

Ces dernières 48 heures Kiev a confirmé sa folie meurtrière en multipliant les bombardements et les attentats et jusqu'à lancer une attaque terrestre sur le front de Lugansk:


A 00h40, après une violente préparation d'artillerie, étendue à l'ensemble du front de Lugansk, les forces ukrainiennes ont tenté une percée du front au Nord Est de Lugansk, sans le secteur de Nikolaievka. 

Après une percée initiale pour s'emparer d'une colline, les forces de Kiev ont été battues par une contre attaque républicaine, laissant 9 morts sur le terrain.


Un drone d'attaque ukrainien Bayraktar abattu par 
les forces de défense antiaérienne russes


7 commentaires:

  1. Plein de force et de courage à vous, soyez endurants et résistants face à ces démons sans compassion pour les peuples 🙏🙏🙏❤️❤️❤️

    RépondreSupprimer
  2. Ils ne voulaient pas y croire. Comme les petites racailles de banlieue qui croient à leur impunité totale, à force de commettre des actes délinquants sans subir de répression, les Ukrops se déchaînaient depuis 2014 avec une ivresse criminelle sur les populations du Donbass qui avaient les bras liés par les accords de Minsk.
    Aujourd'hui l'ouragan de la justice et de la colère semble s'abattre sur les fous furieux qui ont commis des crimes de guerre et des crimes humanitaires depuis 8 ans, les poursuivant jusqu'aux tréfonds de leurs terriers ou ils se croyaient en sécurité et en impunité.
    L'ours les avait pourtant prévenus à de nombreuses reprises par ses grognements prémonitoires ; mais les hyènes se croyaient invincibles et ricanaient en s'acharnant sur leurs proies innocentes,tandis que les charognards tournoyaient en nuages compacts.
    Dura lex, sed lex !
    (ils - les oligarco-ukro-nazis - avaient négligé le fait que V. Poutine est un juriste...)

    RépondreSupprimer
  3. FANTASTIQUE!!! ENFIN!!... J'espère que POUTINE et la RUSSIE vont leur en mettre plein la gueule! J'aimerai tant pouvoir être à vos côtés, en ces heures historiques entre toutes!... Je prie pour vous et pour tous vos camarades du DONBASS!

    RépondreSupprimer
  4. La mort, que ce soit de militaires ou de civils, est toujours un drame... Combien de familles vont pleurer aujourd'hui la mort d'un père, d'une mère, d'un frère, d'une sœur, d'un enfant ?
    Ce qui se passe aujourd'hui est un drame, drame qui n'aurait jamais dû arriver.
    Comment les européens ont-ils pu se laisser embarquer dans cette galère US ? Car il s'agit bien de ça. Les américains, au bord de la faillite n'ont pas trouver d'autres moyens que de sacrifier l'Europe sur l'autel du dollar roi... Nous, pauvres idiots suivistes que nous sommes, allons payer très cher le prix du libéralisme et du consumérisme effréné.
    La question du jour est :"où s'arrêteront les russes ?". En ce qui me concerne, vue la très grande détermination affichée par Vladimir Poutine, je persiste à croire qu'il ira au bout de ses exigences et combattra jusqu'aux limites de L'OTAN de 97. Tout le monde pense qu'il n'osera pas affronter L'OTAN... A mon humble avis on se trompe. L'Ukraine est probablement le step numéro 1.
    Je constate aussi que notre bon président s'était bien gardé d'annoncer sa candidature et que, probablement, il fera jouer l'article 16 de la constitution lui donnant les pleins pouvoirs. Question :"savait-il que cette guerre serait engagée avant le mois de mars ? ".
    On a vu que les américains ont trompetté partout que la guerre aurait lieu durant les JO de Pékin... L'objectif était double :
    1 pourrir les JO chinois dans une énième humiliation
    2 engager la guerre qui vient en Europe.
    L'alliance sino-russe a bien fonctionné.
    Les russes ont patiemment subi et ont attendu la fin des JO pour enfin se libérer d'un carcan pesant et humiliant.
    Le plan était bien préparé certes, mais il fallait être bien fou pour penser que les humiliations, les menaces et les sanctions allaient perdurer sans que Poutine et la Grande et Éternelle Russie ne bougent... Les américains et leur jouet OTAN ont fini par faire sortir l'ours russe de sa tanière et il est en colère...
    Le pantin Zelensky et les instructeurs de L'OTAN qui devaient faire de l'armée ukrainienne le fer de lance de L'OTAN ont été réveillés brutalement... Les infrastructures militaires balayees, on verra de quoi est capable l'armée ukrainienne au sol...
    Maintenant que vont faire l'Europe, L'OTAN et les USA ?
    Ils pensent peut-être encore une fois que l'argent va venir à leur secours et qu'il suffira d'autres terribles sanctions pour faire reculer les russes ?
    Vont ils faire face et se battre ?
    Les américains ont déjà affiché la couleur.. Ils vont renforcer leurs alliés (à doses homéopathiques) et ils vont probablement vite se barrer quand ce sera mal engagé... Probablement aussi, vont-ils avoir des problèmes dans le Pacifique et en Mer de Chine... En effet, on peut penser que Poutine ne s'est pas lancé dans cette guerre sans avoir l'assurance que la Chine le soutiendrait.
    Autant dire que la situation est grave et quasiment désespérée. Les européens vont bientôt être face à leurs fautes et il va falloir se battre contre ceux-là même qui nous avaient réellement sauvés du nazisme en 1944. Triste réalité... Peut-être nous sauveront-ils de cette peste américaine qui nous a tous contaminés ?
    Aujourd'hui la mort et la désolation sont à nos portes. Il va nous falloir apprendre à mourir comme des hommes pour avoir voulu vivre comme des chiens.

    RépondreSupprimer
  5. Voilà où mène l'infiltration d'agents étrangers qui volent le pouvoir (à Kiev) et divisent un peu plus un plus un peuple déjà partagé entre deux passeports.

    RépondreSupprimer
  6. Merci infiniment pour ce compte rendu précis.
    Je n'en peux plus des mensonges et de la haine des médias UE

    RépondreSupprimer
  7. Merci infiniment pour votre travail héroïque!

    RépondreSupprimer

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.