lundi 25 juillet 2022

Vers une Fédération d'Europe

(Cette carte bien sûr n'est pas exhaustive)

Le conflit russo-ukrainien est la déclinaison paroxysmique de cette confrontation entre une pensée unique systémique, hégémonique au service d'une société anthropocentrique de l'Avoir et une vision multipolaire fondée sur le respect d'une diversité de communautés de l'Être, humaines et naturelles refusant d'être dissoutes dans un progressisme marchand artificiel et esclavagiste.

Selon moi, le problème majeur des résistances qui, sous le carcan occidental, s'organisent contre cette marchandisation mondialiste de la Terre, c'est que beaucoup d'entre elles ne sont que réactionnaires, ne proposant par fainéantise intellectuelle ou fanatisme idéologique qu'un simple retour en arrière sur le même chemin menant inexorablement à la situation actuelle. Ainsi par exemple des nationalistes ou des communautaristes qui, confondant les conséquences avec les causes des multiples crises actuelles, se recroquevillent dans leurs fantasmes étatiques, religieux ethniques ou politiques, sans comprendre qu'ils sont les terreaux de la pensée unique et du totalitarisme qui asservissent les peuples depuis des siècles dans une cinétique dont le Nouvel Ordre Mondial n'est que la phase terminale.

Certes, la Russie n'est pas parfaite, mais aujourd'hui c'est peut-être le seul pays qui non seulement propose une émancipation des peuples asservis par le totalitarisme militaro-industriel et intellectuel occidental mais qui dispose aussi d'une puissance militaire et économique, politique et culturelle pour la réaliser. 

Mais pour réussir on se dot d'entrer dans ce combat comme en chevalerie, et renoncer à ces certitudes, ses acquis et ses privilèges, ses ambitions et ses fantasmes car la vision multipolaire comme la chevalerie originelle est un concept consubstantiellement ouvert et égalitaire, contrairement à la caste aristocratique qui en est son hérésie, Entrer dans une résistance contre le Mondialisme en voulant y maintenir une hiérarchie communautariste, qu'elle soit religieuse, ethnique ou culturelle revient à sombrer dans une nouvelle société de castes qui consolide les pouvoirs élitistes quels qu'ils soient.

Car, entre le cosmopolitisme "wokiste" et le nationaliste sectaire il existe une autre vision du monde qui est conforme à l'Ordre de la Nature et son équilibre vital, c'est cette idée d'empire qui sémantiquement, est paradoxalement le meilleur anti système capable de combattre l'impérialisme de la marchandise. Mais pour aborder cette vision multipolaire, il est nécessaire pour un européen perverti par 2000 années de pensée unique protéiforme (religieuse, économique, politique, idéologique, culturelle...) de se dépouiller de des certitudes et vanités qui étouffent  ce bon sens commun qui seul permet de cheminer vers la Paix. 

Et lorsque des "pro-russes" occidentaux affirment dans un transfert fantasmé des névroses occidentales que Vladimir Poutine est le défenseur d'une civilisation chrétienne et blanche, j'hésite entre colère et pitié et je les invite à mieux découvrir la diversité de cet empire dont la diversité identitaire humaine n'a d'égale que l'unité de conscience d'une destinée commune.

Lors d'une réunion du Conseil de sécurité de la Fédération de Russie, le président russe Vladimir Poutine a rendu hommage le 3 mars 2022 aux soldats et officiers russes engagés dans les opérations militaires en Ukraine. 

"Je suis Russe, et comme on dit, il n’y a que des Russes dans ma famille. Mais quand je vois l’héroïsme montré par ce jeune homme, Nurmagomed Gadjimagomedov (*), originaire du Daghestan, appartenant à l’ethnie des Laks, ou d’autres de nos soldats, j’ai envie de dire : je suis un Laks, je suis un Daghestanais, je suis un Tchétchène, un Ingouche, un Russe, un Tatar, un Juif, un Mordve, un Ossète... Il est tout simplement impossible d’énumérer les plus de trois cents groupes nationaux et ethniques de la Russie – je pense que vous me comprenez – mais je suis fier de faire partie de ce monde, du Peuple puissant, fort et multinational de la Russie."

*: Nurmagomed Engelsovitch Gadjimagomedov est un lieutenant de l'ethnie Lak (peuple caucasien du Daghestan de religion mulsumane) qui, bien que grièvement blessé, a poursuivi le combat jusqu'à se faire exploser ainsi que les paramilitaires ukrainiens qui l'encerclaient avec une grenade. Il a été décoré du titre de Héros de la Russie à titre posthume, malheureusement. 

Vers une convergence des luttes 

Aujourd'hui, il est faux de penser que défendre les Etats-Nations occidentaux à travers leurs mythifications nationalistes et communautaristes permettrait de résister à la dictature mondialiste, car historiquement leur structuralisme qui a toujours servi une élite affairiste (quelle soit aristocratique, bourgeoise, industrielle ou bancaire) n'a fait qu'organiser la domestication des peuples dans la progression d'un capitalisme aujourd'hui parvenu à sa phase terminale qui est le Marché mondial. Et la raison de cette perversion et trahison des Etats-nations vient du fait qu'ils ne sont pas naturels et que l'Occident qu'ils ont construit jusqu'à cette "Union Européenne" hérétique comme le rappelait Yann Fouéré, "n'est que le fruit d’impérialismes rivaux, de conquêtes, d’agressions et de violences, tant militaires qu’économiques et sociales".

Il est vital pour se libérer de l'asservissement (souvent volontaire) des populations européennes de redéfinir un paradigme européen respectant les identités naturelles de ce continent dans une subsidiarité ascendante et populaire, cat des taux de participation électoraux qui restent forts dans les scrutins municipaux, aux dynamismes protestataires qui prennent naissance dans les provinces, on voit bien que l'être humain encore libre, tandis qu'il délaisse de plus en plus les chimères politico-médiatiques étatiques,  reste indéfectiblement et naturellement attaché à son terroir naturel.

Et ici, j'entends déjà les paresseux intellectuels, les jacobins, les ignorants et les courtisans à breloques hurler en confondant l'Europe des peuples que je défends avec l'Europe des régions agités par les mondialistes de Bruxelles.

Pourtant la vérité est là, éclatante dans la dimension ukrainienne de sa tragédie millénaire : un Etat-nation qui ne correspond pas à une réalité géographie humaine ne peut survivre qu'en soumettant ses peuples à un centralisme identitaire mythifié et totalitaire jusqu'à ce qu'il se soumette à son tour à une idéologie identique aux frontières artificielles plus étendues. 

Et je suis convaincu, tout en ayant conscience que c'est le chemin le plus ardu car il demande une révolution dans les mentalités bien plus importante que dans les institutions, que restaurer en Europe l' "idée d'Empire" est la seule voie permettant aux peuples d'échapper à leurs aliénations politiques, économiques, militaires, culturelles, cultuelles etc et de reconquérir leurs souverainetés identitaires dans un sens commun réunissant et protégeant leur diversité dans une communauté de destin supranationale. Et je ne parle pas ici des empires carolingien ou napoléonien par exemple qui n'ont d '"empire" que le nom car soumettant les peuples conquis à une pensée unique centralisée.

L'Ukraine est une invention soviétique qui, au fil de ses reconquêtes a débordé irrationnellement de son sanctuaire russe originel pour former un Etat artificiel et identitairement incohérent (Galicie polonaise, Transcarpathie hongroise, Gagouazie roumaine, Crimée et Donbass russes etc) et qui devait être soumis pour ne pas éclater. En 1991, les études préparant l'indépendance ukrainienne post-soviétique avaient conclu que seul un système fédéral permettrait d'en garantir la stabilité. Cette recommandation qui obéissait pourtant à un bon sens géopolitique n'a jamais été suivie, comme ne sera pas suivi le même bon sens géopolitique du président Poutine lorsqu'il proposait en décembre et janvier dernier un traité de sécurité collective européen ! On connait la suite : décadence étatique logique dans une soumission à une oligarchie mafieuse qui, dans un capitalisme inévitablement progressiste, a trahi les intérêts et libertés populaires des peuples ukrainiens pour des intérêts particuliers et un libéralisme de façade, et jusqu'à les mettre tous en esclavage dans le système mondialiste agressif les entrainant dans une inévitable guerre contre la Russie. Tel est le destin d'un Etat-nation artificiel et mythifié: la dictature ou l'anarchie et la soumission pour ses peuples ou pour lui même jusqu'à son suicide historique.

La grande Russie, malgré ses dérives totalitaires historiques a su conserver à travers ses différentes déclinaisons politiques cette "idée d'Empire" qui seule permet à son immense espace, non seulement de survivre à sa diversité humaine mais même de s'en enrichir. L'identité de la Fédération de Russie, n'en déplaise aux cosmopolites mondialistes ou aux mythos nationalistes n'est pas communautariste, bien au contraire, sa constitution, ses institutions, ses forces régaliennes mènent une lutte sans merci contre tous les fondamentalismes idéologiques et  pour mieux protéger la diversité, les libertés et les traditions de ses communautés. 


Le réveil des peuples

Le pouvoir actuel en Occident n'est pas à prendre, il est à détruire, car ses systèmes politiques aux  fausses alternances gauche droite ne sont que des décors de théâtre détournant les foules dans des diversions idéologiques que pour mieux masquer une machinerie étatique nationale et automatique au service d'une ploutocratie devenue aujourd'hui mondialiste. Le Donbass, après la Crimée a montré la voie radicale de l'émancipation des peuples. Et aujourd'hui ce combat régional est à l'avant garde de la rébellion contre le le Nouvel Ordre et de la construction d'un nouveau monde grâce à cette conscience volontaire d'une "Union des peuples" de Russie. 

Lorsqu'on regarde ces pitoyables Etats-nations occidentaux, on observe qu'après avoir ils ont déménagé leurs souverainetés artificielles vers des institutions mondialistes (tout en continuant à engraisser leurs castes financières nationales bien sûr) ils continuent à se chamailler dans des querelles étatiques qui maintenant 'Europe divisée et ses peuples en servitude socio-économique.

A mon avis tant qu'elles continueront à lorgner les trônes du pouvoir comme des objectifs à conquérir il n'y a  rien à espérer des élites politiques occidentales, y compris des prétendues oppositions radicales. En revanche, le marronage des peuples européens peut se concevoir dans la restauration des localismes politiques, économiques, culturels qui sont la charpente des identités naturelles, mais à la seule condition vitale qu'ils s'inscrivent dans l'horizon d'une Fédération d'Europe supra communautaires et qui permettra à la fois de détruire les étatismes bourgeois nationaux et les institutions mondialistes qui ne sont que le prolongement de leur dictature. 

L'Europe des peuples dans une union de ses diversités pourra alors renaitre au milieu des ruines de l'Occident des princes et des banquiers. Mais cela prendra du temps, tout comme cette guerre contre l'OTAN commencée en Ukraine va prendre du temps. 

Sauf si les peuples d'Europe se réveillent avant d'être à nouveau la chair à canon de l'élite financière qui aujourd'hui veut détruire à la fois leurs identités et traditions comme toujours mais aussi leurs valeurs civilisationnelles à partir desquelles peuvent se concevoir et se défendre les libertés individuelle et collectives.

Et pour conclure par un trait d'humour - quoique très sérieux - voici la réaction du président de la république russe de Tchétchénie, Ramzan Kadyrov, devant les photos de l’amiral de l'US Navy transgenre Rachel Levine et le sous-secrétaire adjoint à l’énergie nucléaire des USA Sam Brinton, invités s'il vous plait à l'ambassade du gouvernorat marconiste pour le 14 juillet. !. 

"Les voilà, soldats de l'OTAN ! Nous en avons assez de nous battre contre eux. Donnez-nous un ennemi normal, pour qu'il soit courageux, pour que nous puissions dire à nos petits-enfants à quel point il était terrible et dangereux. Mais ça, qu'est-ce que c'est ? Qui est-ce ? ? Comment en parler à nos petits-enfants..."

Et le Lieutenant général tchétchène, musulman jusqu'au bout de sa barbe de rajouter : 

"Vladimir Poutine et son équipe maintiennent une politique étrangère et intérieure stricte pour empêcher la dégradation de la société et protéger les valeurs humaines naturelles, saines et claires", pour lesquelles ils devraient être reconnaissants.

"Nous voulons que les enfants aient un père et une mère, afin que leur psychisme ne soit pas traumatisé depuis l'enfance, mais qu'il soit sain, fort, équilibré. Et il le sera".

Selon Kadyrov, la Russie "a franchi le Rubicon et résistera jusqu'au bout à la bassesse et au satanisme".


Les peuples d'Europe devraient prendre exemple sur la Russie, dont la force du pouvoir est au service de ses peuples dans le respect de leurs identités naturelles réunies dans une communauté de destin et un sens commun naturel, et sur le Donbass qui a su concrétiser dans une rébellion populaire cette union des peuples de la Grande Russie venue défendre aux confins de l'empire cette identité particulière de la Novorossiya. Tout le reste, nationalismes, cosmopolitisme, communautarismes ethniques, religieux, wokisme et autres fondamentalismes idéologiques ne sont que billevesées destinées à maintenir les peuples dans des diversions fantasmées de leur servitude.

Erwan Castel



86 commentaires:

  1. Bonjour.
    Deux petites choses.
    ....Certes, la Russie n'est pas parfaite....
    Oui. Pour moi son défaut majeur est un aveuglement á ne pas comprendre pourqioi ses voisins la détestent déjà. J'aime beaucoup la Russie, de ses grands écrivains jusqu'á Soljenitsyne mais j'aime pas le culte rendu partout au communisne et ses statues des Staline Lénine et autre. Les voir venir me dire bonjour un jour avec le drapeau de la faucille et du marteau, ce sera non. Les pays voisins n'ont aucun bon souvenir du communisme. Quand ils auront compris cela, ils auront fait un grand pas en avant pour se faire aimer. Pour l'instant l'évolution n'est pas faite.
    Deuxièmement, sur les Carolingiens, cette dynastie criminelle n'a jamais été dénoncé comme l'esclavagiste immorale qu'elle a été, vendant sa population aux empires musulmans avec le soutien de l'église, pour gagner de l'or. La chaîne YouTube Pagan TV nous a beaucoup appris avec un documentaire 'esclaves contre dinars' que je recommande.
    Salutations.
    newchiche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Concernant les carolingiens c'est exactement à leur hégémonie génocidaire et esclavagiste que je pensais en réfutant leur qualité d' "Empire"

      Supprimer
    2. Il ne faut pas confondre le communisme et le stalinisme. Le communisme est une belle idée, seule alternative au capitalisme : l'abolition de la propriété privée des moyens de production, la mise en commun de la force de travail, des facultés individuelles, etc. On y reviendra. Et dans le cas où on n'y revient pas, c'est juste la fin de la vie humaine sur terre qui se produira (avec le désastre où nous a conduit le capitalisme, qu'il faudrait renverser pour oser espérer s'en sortir un jour, puisque les capitalistes ne céderont rien !).

      Supprimer
    3. Non la confusion entre l'idéologie communiste et les déclinaisons "socialistes" est impossible pour ceux qui ont lu Marx, son Histoire de l'économie politique et, plus court sa "Critique du manifeste de Gotha" où il fustige l'hérésie d'une interprétation etatique du.cimmunisme dont il prophetise justement la trahison idéologique et l'inévitable effondrement structurel et idéologique qui seront observables plus tard dans le systeme socialiste soviétique.

      Tout comme le Christianisme ecclésiastique romain n'a pas grand chose à voir avec la,sagesse du Christ, le soviétisme a lui.aussi fini par trahir la pensée de Marx et le communisme

      Supprimer
    4. exactement. Les idéologies aboutissent toujours a des trahisons et tromperies. Le communisme a donne des 'nokalmenturas' et des mafias. En Allemagne nazie, ces mêmes privilégiés du régime, en haut de l’armée, étaient nommes par le peuple avec mépris des 'faisans dorés'. Les idéologies ont fait assez de mal. Mais désolé. La faucille et le marteau, c'est le 'socialo marxisme'. Lisez le rapport SYMPHONIE ROUGE.
      d'une trentaine de pages ou á peine plus. C'est l'interrogatoire qui ne devait pas être divulgué, de Rakovsky sous Staline et les infos qu'il donne https://fr.scribd.com/document/48713977/La-Symphonie-Rouge et vous apprendrez qui a finance la première Internationale Communiste. Un Rothschild bien sur.
      Plus jamais d'excuses pour des idéologies. Communisme, transgenre pro homosexualité et compagnie... cela vient toujours des mêmes.

      Supprimer
    5. Le communisme n'est pas une idéologie, mais un système social et économique. On le discrédite systématiquement en le ramenant au stalinisme, au maoïsme, et à toutes ces déviances idéologiques, or on peut aussi considérer que le communisme n'a pas eu lieu et qu'il a été dévoyé dans ses expériences concrètes (puisque l'idée même d'émancipation a été abandonnée et que les peuples ont été soumis au profit d'un petit groupe). Aucun rapport avec le "transgenre pro homosexualité" (là, je ne vois pas trop de quoi il s'agit ni comment on peut comparer les mouvements LGBT, si c'est de ça que vous voulez parler, au communisme (ces mouvements s'inscrivent généralement dans le capitalisme, ne visent pas à le renverser ni à changer de modèle de société et de production, mais plutôt à abolir les discriminations au sein de nos sociétés – même s'il y a probablement des excès, j'espère que les persécutions contre les homosexuels dans certains pays comme la Tchétchénie, n'ont pas votre soutien…)).
      Le capitalisme, auquel n'échappe absolument pas la Russie, ni même la Chine par exemple, est aujourd'hui un fléau qui est en train de tuer le vivant et de rendre la planète inhabitable, ce qui risque de poser des problèmes sans précédent, jusqu'à une extinction de l'humanité. Il faudrait peut-être commencer à s'en rendre compte (avant de, comme toujours, insinuer que les juifs sont responsables de tous les maux, si j'ai bien compris votre référence à Rothschild).
      La nécessité de faire rendre gorge aux capitalistes est indiscutable, dans un but de survie tout simplement, et la seule solution (la seule déjà inventée) est l'institution d'une société réellement communiste et égalitaire. Peu de chances que ça se produise puisque le communisme a été soigneusement calomnié par ceux qui n'ont pas du tout intérêt à ce qu'il advienne (le communisme réel), et malheureusement je ne donne pas cher de notre peau collectivement…

      Supprimer
    6. Votre idée du communisme est et restera une utopie car elle ne tient pas compte de l'humain, de ce mammifère sur deux pattes qui, s'il est fondamentalement social, est un individu ayant des égoïsmes bien marqués. Même dans une famille, les réflexes de prendre, de garder pour soi, de ne pas partager, etc., sont dans cette "âme" humaine. Pour faire de cet homme un "bon communiste" altruiste, généreux, partageur, sans ambition, sans révolte, sans rébellion à tous les âges de son existence, il vous faudra un cadre, et donc un "meilleur des mondes" de fait, et donc in fine, une dictature. Je crois que l'homme est un loup pour l'homme, sans vouloir insulter les loups, voire les grands fauves. L'homme est un cancer sur pattes, un cancer dont beaucoup ont bien conscience qu'il l'est bel et bien. Il me semble que c'est Janet qui disait "l'homme est un animal malade de la terre". Bien à vous.

      Supprimer
    7. Peu de chance que cela se reproduise....
      Tu vis peut être en Occident ou dominé par ...
      Mais on verra dans 50 ans ce que donnera jungle de Hyennes où seuls les mafieux sont générés. Cette société, ce "Monde selon des règles" va exploser, ou donner lieu à une société vraiment humaine.
      Ta réflexion me fait penser aux responsables écologistes en France et Allemagne, recrutés par la CIA pour la servir et ridiculiser l'impératif sauvetage de la planète : ce n'est qu'une question de temps......la barbarie trouvera ses limites par sa seule dynamique....de voyous...

      Supprimer
  2. Il y a beaucoup de blanc dans ce partage...Le reveil des peuples par example...Il faut "evidencier" le blanc pour pouvoir lire le texte...Pourriez vous corriger cela? Merci!

    RépondreSupprimer
  3. Vraiment, toujours excellent Erwan ! C'est exactement ce que je pense. Il faut créer un nouveau Monde, et faire table rase de ce qui nous a amené à la situation actuelle. Et le combat sera rude... Amitiés !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une idéologie gauchiste qui rappelle Robespierre,(Guillotine) Lénine,(pendaison de masse) etc. On sait ce qu'il en advint par la suite. C'est incroyable qu'en 2022, certains y pensent encore.

      Supprimer
    2. Je me demandais quand arriverai la sentence "gauchiste"... Voilà qui est fait et dans l'ignorance totale de l'histoire des idées car la notion d'empire telle que définie par les anciens philosophes n'est pas vraiment de gauche, tout comme Althussius Johannes qui a théorisé la subsidiarité ascendante (en opposition à l'absolutisme centralisateur de Jean Bodin) Quand à l'imposture d'un empire européen le dernier en date est celui de Napoléon et celle d'une "fédération européenne", c'est le projet "Neue Europa" des nazis.... qui sont me semble t-il (et malgré les dimensions sociales de leurs politiques) plutôt aux antipodes d'une "idéologie gauchiste". Descendez du nuage de vos fantasmes, révisez votre histoire européenne et regardez un peu plus loin que l'horizon politique putride d'une France décadente. Les gauchistes ne sont que les crétins circulatoires de la bourgeoisie qui ont compris le crétinisme des nationalistes depuis qu'ils ont réussi à leur faire croire en mai 68 qu'un coup d'Etat communiste se préparait... Et depuis avec leurs satellites médiatico-folkloriques (Antifas, Antiracistes, Femen, LGTBQ,...) les gauchistes continuent à jouer les épouvantails attirant en dispersion, loin des récoltes de la finance, les dissidences antimondialistes qui vont même défendre le coffre fort du Capital : l'Etat Nation devenu aujourd'hui le fidèle laquais des institutions mondialistes et cosmopolites...

      Donc si vous considérez que le système fédéral est du "gauchisme", allez le dire à Vladimir Poutine car il aime bien rire de la connerie humaine !

      Supprimer
  4. bonjour,peut etre la page est pas finie,mais chez moi (pc win+firefox),la page s'affiche mal,surtout la fin:des barres noire et des blancs ,autrement je me suis bien marré avec l'image de l'amiral us et sa copine...

    RépondreSupprimer
  5. C'est pensé, c'est bien exprimé (quoi que difficile à suivre par moment) mais ce n'est pas réaliste. Pour imager votre propos, vous créez un vaste zoo sans cages et vous pensez que le lion va cohabiter en douceur avec la gazelle simplement en gommant sa nature propre, ses instincts, ses apprentissages, ses expériences, l'esprit de son groupe.....le lion et la gazelle qui n'ont pourtant pas été pervertis par la religion (catholique qui semble votre bête noire) ou des modes de pensées sont des organismes on ne peut plus naturels. On ne peut pas honnêtement croire au paradis terrestre. Vous êtes un idéaliste confronté à la dure réalité et vous ne pouvez que souffrir de tant de contradictions, néanmoins, si plus d'hommes de votre trempe se posaient vos questions, la terre
    tournerait dans le bon sens

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je suis un idéaliste, souvent décu d jusqu'à la misanthropie mais je garde de mes contacts avec des populations premières africaines asiatiques ou amérindiennes cette espérance que tout n'est pas perdu.

      Concernant le fédéralisme européen il est selon moi passible après le chaos en cours et une fermentation survivaliste pendant laquelle les populations devront se reapproprier leurs propres ressources locales l'heritage connaissant et les traditions qui en sont les gardiennes, ce qui sera possible grâce, entre autres, grâce à la mondialisation des connaissances et leur vulgarisation. Une mondialisation de la diversité pour mieux éradiquer le mondialisme qui veut la réduire à une seule pensée.

      Il y a moins de différence identitaire entre le Norvége et la Grèce que entre le Donbass et le Kamchatka, et je ne crois pas que l'Europe fédérale "devienne un.zoo" sI une gouvernance federale, restant à son niveau de compétences régaliennes assure équitablement les développements et la préservation de chacun . Soit une civitas imperium où tous ont à gagner.

      Pour finir le catholicisme n'est pas z proprement parlé ma "Bête noire" car je ne tire jamais sur les,ambulances ou.les corbillard. Mais, pour avoir étudié sa rhéologie au grand séminaire et son histoire à l'université, je la considère effectivement l'inyerpretation paylinière du christianisme comme hérétique à la pensée du galiléen Joshua tout comme celles d'Augustin d'Hippone qui justifie la guerre idéologique ou de Guillaume d'Ockham qui prône l'individualisme souverain Il y a bien sûr des exceptions tel que Thomas d'Aquin ou Francois d'Assise. Mais l'église christo-romzine reste mère d`une pensée unique, depuis sécularisée comme mute un virus.

      Supprimer
    2. Non seulement vous êtes un idéaliste, mais également un cérébral ......et Breton qui plus est ! Le monde tel qu'il est ne peut pas vous convenir. La condition humaine de notre temps est une antichambre de l'enfer, ce qui est normal dans un monde sans Dieu, car la foi n'est ni une prothèse, ni un corbillard, ni une ambulance. C'est une transcendance, un dépassement de soi, une élévation vers le Christ. Nous avons ce que nous méritons puisque nous lui préférons encore et toujours Barabas mais vous avez raison, Rome est un infâme bordel !

      Supprimer
    3. Complétement d'accord. Changer la nature humaine est une idéologie qui s'avère néfaste in fine sauf à lobotomiser les humains un par un. Faire de notre monde un vaste hôpital psychiatrique. Qui seront les gardiens?

      Supprimer
  6. Merci Erwan -pour cette tentative de définition ( qui ne souffre que de sa faiblesse dialectique ! ) montrant certes - l' abjecte déviance inhérente a la perversion du transhumanisme de ce couple zombies comme tète de gondole sous tendue par des déviances ontologiques - qui a vrai dire n'ont pas grand interet qu'a fin de compréhension de la trame historique .dans leurs sous tendus sectaires de bêtise absolue - sur l'espoir de l'hermaphrodisme proto Adamique d'une déité réduite a la cellule primitive incomprehension projective de l'ere des Loufiotes du XVIII .

    d'une science selon Polyphéne aveuglé par un hero aussi fat qu'imbecile qu'Ulysse dans son errance pour revenir au point de depart ... Tout le monde sur terre a copié niant meme la comprehension antique ! clap clap TOUS vaccinés tous protegés ( de l'eveil ?)


    & dont heritent tout ces délires mondialistes federateurs helas le moins pire je vous l'accorde etant la federation Russe pour l'instant , et cette declaration de principe du bon " ressenti" reduit a l'espece bipede ( humaniste de chaire a bon ? ) mais qui rappelle celle ci plus vaste :

    Le Chant d’Amergin - "Je suis le vent sur la mer. Je suis la vague de l’océan. Je suis le son du ressac. Je suis le cerf à sept cornes. Je suis le faucon sur la falaise. Je suis la goutte de rosée dans la lumière du soleil....

    Au dela de tout positionnement (humaniste a fusée atomique) - ce matin j'ai donc retrouvé l'histoire d'une femme
    Clara Immerwahr 21 juin 1870-1915 https://jwa.org/encyclopedia/article/immerwahr-clara
    A elle seule elle peut incarner la Shekinah ( ou la partie feminine primordiale oubliée des sources de mesopotamie) - comme la resistance aux prejugés de toute sorte car malgre sa formation scientifique elle refuse par son suicide l'usage des gaz de combats par le complexe militaro industriel - ou de "la perversion des ideaux de la science " qui menent a tout type d'armes de destruction massives aussi bien bacteriologiques que ce foutre tout de transhumanisme quelque soit la variante, .puisque tout le monde se fait "sainte pikouse" au nom d'un nouvel empire de bienheureux de la sainte fiole .... question de marque !

    Quand a la solution ( finale ) d'un empire /etat / pyramidal, je craint que quelque soit sa forme herité des termitieres d'il y a 300 millions d'années avec en plus cette auto specialisation de mutations selectives controlées par l'egregore ou Esprit de groupe - donc nettement en avance ne conduisent qu'a des envols ephemeres , pour ne laisser ladit groupe que comme des cohortes de creatures sous-terraines aveugles et steriles d'empires aussi fugitifs devant l'immensité du temps et de l'espace ...

    Quand le vrai et seul domaine incompris et delaissé, est contraire a tous ces empires : l'harmonie de la Creation/Nature selon l'elevation de l'Esprit seulement dans sa quete de simplicité participative - reflet de la Conscience Universelle avec l'Ethique- le bon sens d'une existence seulement respectueuse de la diversité de son grand livre ouvert aux etres simples et sinceres .


    infeodés JAMAIS PLUS a aucun dogme !

    et ceci pour accepter des rencontres eventuelles -avec d'autres lignes d'harmonies sur d'autres mondes et pas comme affrontements de gros termites sortant de leurs grosses mottes de crottins de termites et leur enrobage anthrpocentrés de leur bave ideologiques et de leur propres cadavres sur des grosses machines puantes et a la mesure de leur arrierisme montrant la destruction de plus de la moitié des especes - tous autant qu'elles sont !

    les empires comme on a pu le constater - sont fait pour demolir imposer des carcans puis tomber ...avec le vent sur le sable du temps - d'un autre reve chaque jour a reconstruire c'est le merle qui me l'as dit la il dit NIET NIET !

    RépondreSupprimer
  7. Moi qui suis un amoureux et défenseur de la péninsule ibérique, j'arrive à concevoir votre vision de l'Europe avec nos cousins latins. Concernant les germains, les anglo-saxons et autres scandinaves j'ai beaucoup de mal à imaginer un avenir commun tellement je les trouves décadents.

    RépondreSupprimer
  8. Ukraine.. ces canaux qui peuvent intéresser certains :
    https://t.me/s/boriskarpovblog
    https://boriskarpov.tvs24.ru/

    RépondreSupprimer
  9. Tout cela sera à voir des que nous aurons gagné la guerre. Dans cette hypothèse avons nous des infos des batailles de seversk et bakmouth !

    RépondreSupprimer
  10. Lénine disait que l'empire russe tsariste était la prison des peuples. Pourtant les bolchéviques ont su convaincre les peuples de l'empire à adhérer à l'union soviétique pour suivre un projet commun. Mais le jeune état soviétique s'est vite retrouve confronté à l'impérialisme capitaliste. En ce qui concerne l'ukraine soviétique malgré sa diversité et malgre la collectivisation force a vécut en paix jusqu'en 1991 car en URSS il n'y avait pas de frontières. je pense que l'avenir de l'humanité passe par un monde sans frontières débarrasser de la propriété privée des moyens de production et un véritable contrôle de la production par les travailleurs. Comme l ont fait les communards. Un gouvernement mondial est nécessaire pour relever le défi climatique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour le "défi climatique", pas forcément un gouvernement mondial, au sens politique du terme car ce serait une dictature de l'expertocratie idéologique, mais plutôt un organisme collégial ayant reçu délégation sur un sujet précis pour donner des directives aux confédérations qui l'ont élu mais continuent à contrôler sa probité et légitimité scientifique.

      Supprimer
    2. Au même titre que tous ici se sont méfier de la propagande pro ukrainienne et ont abandonné les grands médias pour chercher à se réinformer, il faudrait que vous vous rendiez compte qu'il s'agit des mêmes qui vous bassinent avec le réchauffement!

      Supprimer
  11. Wouaaa... Que dire 🙄🤔?!
    Beaucoup de choses intéressantes qui vous ferez passer pour un "doux illumine."
    Et pourtant,... Je pense que vous touchez du doigt ici l'essentiel.
    Je retrouve ici bcp de choses qui me sont "revelees" évidentes de mon experience personelle dans le pays des" Slaves du Sud ". Une sacrée réflexion à creuser. Merci. A suivre....

    RépondreSupprimer
  12. Si le rêve de Putin de faire l’Eurasie se réalise alors le résultat final devrait pas mal ressembler à cette Europe des peuples que vous appelez de tous vos voeux. Merci Mr Castel et surtout prions tous pour que Putin réussisse son pari.

    RépondreSupprimer
  13. ---- message n°1 (série de plusieurs messages consécutifs) ----

    Erwan, ça fait des mois que je te lis. En matière militaire, tu as les idées claires et tu les transmets assez clairement (notamment, tu as une bonne maîtrise sémantique et une bonne rigueur intellectuelle) et tu cultives la droiture morale et la franchise. Par contre, en matière politique, j'estime que ta maîtrise sémantique et ta rigueur intellectuelle laisse à désirer.

    Je donne ici un exemple (que je vais détailler et sourcer plus bas) : tu attribues des vertus à l'empire que les autres régimes politiques n'ont pas à tes yeux, puis tu cautionnes les propos d'un auteur qui conchie l'impérialisme ayant des attributs spécifiques. Ce faisant, tu ne soutiens pas (ni n'argumentes pour l'étayer) que la Russie n'aurait pas lesdits attributs et tu ne présentes pas le fait qu'elle a (au moins) eu ces attributs par le passé...

    Mon texte est long mais patiemment réfléchi et rédigé, très structuré. Comme il est trop long pour être posté en un seul message, je le poste en plusieurs fois (chaque message étant numéroté).

    En préambule à mes arguments pour étayer ma critique, je formule une préconisation méthodologique générale, ensuite je rappelle que le niveau épistémique moyen et le niveau moyen de capacités cognitives se sont largement affaiblis, puis je rappelle la définition de certains mots dont je vais discuter l'usage.


    [ Préconisation méthodologique générale ]

    Je préconise la démarche suivante :

    - bien caractériser les trames causales des évènements et phénomènes, bien caractériser les différences conceptuelles ;
    - choisir les mots en conformité avec leur sens fournis par les dictionnaires ;
    - forger des expressions composites novatrices (ou utiliser des expressions déjà consacrées) pour référencer des sens spécifiques et donner la définition de ces expressions composites novatrices ;
    - chercher la parfaite cohérence intrinsèque du discours ;
    - chercher l'univocité (le contraire de l'équivocité, qui est la présence d'ambiguïté), sachant que l'équivocité peut venir des mots (multiples acceptions pour un même mot), des expressions composites, et même de la syntaxe ("je regarde cette femme aux cheveux blonds" est univoque, mais "je regarde cette femme à la longue vue" est équivoque en ce que cela peut signifier que j'utilise une longue vue ou que la femme est connue comme ayant une longue vue...).

    ../..

    RépondreSupprimer
  14. ---- message n°2 (série de plusieurs messages consécutifs) ----

    [ Rappel sur le niveau épistémique moyen et les capacités cognitives moyennes ]

    Pour aider à caractériser le problème (ici en terme de capacité à comprendre un propos, d'autant plus lorsque le propos est confus par défaut de maîtrise sémantique et de rigueur intellectuelle), je rappelle qu'en France le niveau moyen d'instruction transmis dans les études a drastiquement chuté, et pas seulement du fait de l'immigration massive... Je renvoie notamment à la destruction programmée de l'enseignement en France, depuis les années 1960 (!), exposée par Jean-Paul Brighelli (agrégé de lettres modernes), en particulier depuis son ouvrage publié en 2005, titré "La Fabrique du crétin — La mort programmée de l'École", et récemment la publication d'un deuxième ouvrage en complément, titré "La Fabrique du crétin — Vers l'apocalypse scolaire", qui approfondit le sujet notamment au plan politique en fournissant les sources de ses allégations de destruction programmée. Cf. en particulier sa présentation de ce dernier ouvrage dans la vidéo https://www.youtube.com/watch?v=xpPuloQdY0Q — durée 16:43 — titrée "Jean-Paul Brighelli - Comment l'école fabrique des crétins ?", publiée le 25 mars 2022 sur la chaîne Youtube "Sud Radio").

    Je rappelle par ailleurs que la population subit une tentative de lavage de cerveau avec notamment des mensonges, une culture de la peur, des injonctions contradictoires (cf. la crise COVID, par ex.), que les mensonges politico-médiatiques sont de plus en plus systématiques sur tous les sujets d'importance, qu'une grande partie de la population souffre de la situation politique et économique, et qu'ainsi sa capacité à penser avec justesse est limitée. Pour caractériser le niveau de lavage de cerveau atteint, je référence ici les propos d'Ariane Bilheran (psychologue clinicienne et docteur en psychopathologie, formée à l'École Normale Supérieure de la rue d'Ulm) sur les manipulations délirantes ayant ciblé la population sur le dossier COVID-19, constituant des dérives de nature sectaire, et conséquemment la nécessité, pour certaines personnes, de passer par la souffrance pour parvenir à ouvrir les yeux (à noter que les domaines d'expertise d'Ariane Bilheran sont le harcèlement, la paranoïa, les déviances du pouvoir et la reprise de son pouvoir personnel). Je renvoie par ex. à la vidéo https://crowdbunker.com/v/JdU_MDoUdSU — durée 2:20 — titrée « Ariane Bilheran : "Comme dans une secte" », publiée le 11 juin 2021 (sur la chaîne Youtube "Un être humain", censurée depuis, mais répliquée) sur la chaîne CrowdBunker "Un être humain".

    ../..

    RépondreSupprimer
  15. ---- message n°3 (série de plusieurs messages consécutifs) ----

    [ La définition des mots "empire", "impérial", "impérialisme" ]

    Etant donné que je vais traiter du principe de l'empire, entre autres régimes politiques, je rappelle des définitions.

    Un empire a par définition un comportement impérial en général (sinon on ne l'appellerait pas empire) et il met en oeuvre un impérialisme.

    Le mot "empire", selon le dictionnaire TLFi du CNRTL — https://www.cnrtl.fr/definition/empire —, a plusieurs acceptions. Pour l'usage que tu fais de ce mot dans ton texte, Erwan, il faut considérer la section II qui se rapporte à l'autorité politique, à la forme de gouvernement, à l'Etat. L'acception II.C est très générique : "État, ensemble d'États.". Sa sous-partie II.C.1 confirme cette généricité : "État d'une certaine importance ayant ou n'ayant pas d'empereur à sa tête". L'acception II.A est elle-même très générique, "Autorité politique souveraine exercée par une personne, parfois par une collectivité ou une personne morale, sur une partie du monde" (je laisse de côté, dans cette acception, la définition annexe de "qualité, charge d'empereur", l'usage du mot "empire" pour parler de la charge d'empereur étant une figure de style très peu usitée qui favorise l'équivocité).

    Le mot "impérial", selon le dictionnaire TLFi du CNRTL — https://www.cnrtl.fr/definition/impérial —, peut s'interpréter selon l'acception générale I.A : "Propre à un empereur, à une impératrice, à un empire". Cette acception est compatible avec les acceptions très génériques du mot "empire".

    Le mot "impérialisme", selon le dictionnaire TLFi du CNRTL — https://www.cnrtl.fr/definition/impérialisme —, peut s'interpréter selon l'acception A comme étant la "Tendance favorable au régime impérial, à tel empereur ou à telle impératrice". C'est également compatible avec les acceptions très génériques du mot "empire".

    ../..

    RépondreSupprimer
  16. ---- message n°4 (série de plusieurs messages consécutifs) ----

    [ Sur l'hypothèse d'une incohérence de valorisation du régime impérial dans ton texte ]

    Ici, je donne un exemple de perception initiale d'incohérence qui tend pour une part à se dissiper à l'analyse.

    Dans un premier temps, il m'a semblé voir une incohérence dans la volorisation que tu fais du régime impérial. En effet, j'observais que, d'une part (cf. [a] ci-dessous pour un extrait de ton texte), tu valorises le principe d'empire (l'empire russe, au titre qu'il permettrait en particulier de s'extraire du processus de marchandisation générale promus par les Etats-Nations dévoyés et de s'extraire de la marche de l'occident vers une gouvernance unipolaire qui est au profit d'une oligarchie organisant l'asservissement des peuples) et d'autre part (cf. [b] ci-dessous pour un extrait de ton texte) tu cautionnes les propos d'un auteur qui conchie l'impérialisme.

    [a] Cf. cet extrait de ton texte :

    > Et lorsque des "pro-russes" occidentaux affirment dans un transfert fantasmé des névroses occidentales que Vladimir Poutine est le défenseur d'une civilisation chrétienne et blanche, j'hésite entre colère et pitié et je les invite à mieux découvrir la diversité de cet empire dont la diversité identitaire humaine n'a d'égale que l'unité de conscience d'une destinée commune.

    [b] Cf. cet extrait de ton texte :

    > Et la raison de cette perversion et trahison des Etats-nations vient du fait qu'ils ne sont pas naturels et que l'Occident qu'ils ont construit jusqu'à cette "Union Européenne" hérétique comme le rappelait Yann Fouéré, "n'est que le fruit d’impérialismes rivaux, de conquêtes, d’agressions et de violences, tant militaires qu’économiques et sociales".

    ../..

    RépondreSupprimer
  17. ---- message n°5 (série de plusieurs messages consécutifs) ----

    Dans un deuxième temps, en regardant avec plus de soin la citation de l'auteur qui conchie l'impérialisme, j'ai identifié qu'il conchie non pas l'impérialisme en général, mais des formes spécifiques d'impérialisme, à savoir des "impérialismes rivaux, de conquêtes, d’agressions et de violences, tant militaires qu’économiques et sociales".

    La Russie a incarné par le passé ces formes d'impérialisme, par exemple dans sa rivalité avec l'empire Ottoman, notamment dans sa conquête de la Crimée au détriment de ce dernier (cf. par ex. l'exposé historique fait par François Asselineau dans la vidéo https://www.youtube.com/watch?v=vVCmgfeBDg4 — durée 49:46 — titrée "Otan-Ukraine / Russie, à qui l’histoire donne-t-elle raison ?", publiée le 10 juillet 2022 sur la chaîne Youtube "Union Populaire Républicaine").

    Cependant, d'aucun peut estimer que la Russie n'incarne pas cet impérialisme depuis quelques décennies, notamment qu'elle ne l'incarne pas dans son action militaire en Ukraine : il ne s'agirait pas d'une action militaire de conquête, ni d'agressions, de violences, y compris militaires... Ah bon ? Ok, on peut argumenter que le projet initial russe n'aurait pas été une action militaire de conquête, mais plutôt de défense du Donbass agressé (ainsi que d'autres sous-parties de la "Novorossia" agressées), et de reprise de profondeur stratégique vis à vis de l'OTAN, et donc de démilitarisation de l'Ukraine (et en particulier de dénazification). On peut aussi argumenter qu'il ne s'agissait pas d'agressions et de violences militaires qui ne soient pas en réaction d'agressions et de violences militaires subies par des populations russophones et russophiles (et même russes au sens de l'identité profonde).

    Ceci dit, j'en connais un qui parlerait volontiers d'impérialisme revanchard de la Russie, à savoir Philippe Fabry. Je l'évoque ici car ça en vaut la peine. Il tient une position anti-russe qui me pose problème mais il a une profonde réflexion qui mérite qu'on y prête attention.

    ../..

    RépondreSupprimer
  18. ---- message n°6 (série de plusieurs messages consécutifs) ----

    [ Le point de vue de Philippe Fabry sur l'impérialisme de la Russie ]

    Il a une expertise en géopolitique. Il s'est dernièrement retrouvé invité sur des médias pour parler de la guerre en Ukraine, y étant présenté comme s'étant fait particulièrement connaître pour avoir annoncé cette guerre des mois avant son commencement (je détaille ce point plus bas). Il est passé à Sud-Radio (cf. la vidéo https://www.youtube.com/watch?v=Bog9eJp3NO8 — durée 45:13 ; il intervient à partir de 22:23 — titrée "Politique sous influence - Russie vs Ukraine : Philippe Fabry, visionnaire ?", publiée le 5 mars 2022 sur la chaîne Youtube "Sud Radio"), ainsi que sur la chaîne de télévision suisse "Léman Bleu" plus récemment (cf. la vidéo https://www.youtube.com/watch?v=2LdiGqJIgps — durée 51:24 — titrée "Mon passage à la TV Suisse : OTAN, Russie, Ukraine", publiée le 13 juin 2022 sur la chaîne Youtube "Philippe Fabry").

    Pour aider à le situer, il déclare avoir une formation de juriste et historien du droit, des institutions et des idées politiques. Il se définit comme un historien théoricien, prétendant identifier des schémas (ou cycles ou modèles) historiques, notamment à partir de récurrences, et se déclare fondateur de la discipline correspondante qu'il a nommée "historionomie" — cf. son site web https://www.historionomie.net et sa chaîne Youtube https://www.youtube.com/c/PhilippeFabry/videos

    Il a produit une analyse prospectiviste du conflit militaire en Ukraine (longtemps) avant le déclenchement.

    Fin 2021, il a posté sur son compte Twitter "@Historionome" un fil de messages présentant les conclusions — sans les pièces explicatives — de son analyse prospectiviste géopolitique traitant du déclenchement d'un conflit militaire entre Russie et Ukraine, avec évolution du conflit en Russie versus OTAN et jusqu'en guerre mondiale. Voici ledit fil de messages : https://mobile.twitter.com/Historionome/status/1472013194478723075] (consultable via le lien https://threadreaderapp.com/thread/1472013194478723075.html pour avoir un enchaînement épuré des messages, sans les méta-données, notamment sans les dates de publications).

    Ce fil, daté du 18 décembre 2021, comporte un message complémentaire posté ultérieurement, le 21 février 2022, présentant un lien vers une longue vidéo https://www.youtube.com/watch?v=G-_LHIIaaJ0 — durée 3:21:55 — titrée "Philippe Fabry | La prochaine guerre mondiale ?", publiée le 4 février 2021 (diffusée en direct) sur la chaîne Youtube "Radio Athéna".

    ../..

    RépondreSupprimer
  19. ---- message n°7 (série de plusieurs messages consécutifs) ----

    Voici le contenu dudit fil de messages, en résumé : Philippe Fabry y prédit que la Russie envahirait l'Ukraine dans les 6 mois à un an (avec, en réaction, de grosses sanctions économiques contre la Russie et un renforcement des déploiements de l'OTAN dans les pays baltes, la Pologne, la Roumanie). Il a également prédit tout un processus ultérieur menant à une guerre mondiale, à savoir, en très résumé, que la Russie allait attaquer les pays baltes et la Pologne, mais que l'OTAN finirait par gagner la guerre grâce à la Turquie et qu'un empire pan-turc se formerait. Dans ce processus, la Russie serait très réduite et démilitarisée et la Chine serait démembrée.

    Ceci étant, cette thèse a fait l'objet d'un long travail de maturation de sa part, visiblement : on peut voir dans la page http://historionomie.canalblog.com/archives/2015/05/31/32147806.html de son site web qu'il envisageait, le 31 mai 2015, une probable invasion de l'Ukraine par la Russie pour 2015, voire 2017 ou 2018.

    Je vois en particulier deux problème avec l'attitude de Philippe Fabry.

    1) Tout d'abord, et c'est le moins grave, je vois une incongruité dans son message complémentaire (relativement à son fil Twitter du 18 décembre 2021) posté le 21 février 2022. Il y déclarait ceci, je cite : « Note : le 4 février 2021, j'avais fait cette émission live pour décrire cette guerre mondiale à venir, en commençant par l'invasion de l'Ukraine dans des conditions similaires à ce que nous voyons actuellement. »

    Il a donc posté ce message le 21 février 2022, soit 3 jours avant le déclenchement des opérations militaires russes en Ukraine. Du coup, elle est très incongrue, cette similarité qu'il prétend relever entre, d'une part, la description qu'il avait faite de l'invasion de l'Ukraine (par la Russie), et d'autre part la prétendue invasion de l'Ukraine telle que nous pouvions la voir le 21 février 2022 (alors que nous ne pouvions pas la voir à cette date, même si nous pouvions l'anticiper).

    Cette incongruité pourrait être un marqueur d'une activité d'agent de renseignement faisant un travail d'influence sur les réseaux sociaux et ayant commis une erreur grossière, ou encore ayant eu l'intention délibérée de laisser envisager qu'il puisse y avoir un tel marqueur, ou, sans qu'il soit agent de renseignement, qu'il soit porteur d'informations liées à du renseignement militaire. On peut aussi envisager une maladresse d'expression, ce qui atténuerait la portée de cette incongruité : il aurait pu vouloir témoigner de la similarité des conditions précédant l'invasion de l'Ukraine, entre sa version projetée, et les conditions réellement observées le 21 mars 2022.

    ../..

    RépondreSupprimer
  20. ---- message n°8 (série de plusieurs messages consécutifs) ----

    2) Bien plus problématique : sans prôner explicitement le fait d'humilier la Russie, il se plaint de la possible faiblesse des dirigeants européens — et plus particulièrement de la faiblesse avérée de Macron, par son discours occasionnellement plus diplomatique vis à vis de la Russie — par rapport au projet d'humilier la Russie. Cf. les propos qu'il tenait récemment dans son intervention sur la chaîne de télévision suisse "Léman Bleu", de 45:20 à 46:17 dans la vidéo dont j'ai fourni un lien plus haut.

    Il perçoit la Russie comme un empire ayant notamment vocation à s'étendre pour reconquérir des territoires perdus à l'occasion de la chute de l'URSS et il considère qu'il faut l'humilier pour la stopper, en congruence avec l'humiliation de l'Allemagne qui l'a stoppé dans son élan expansionniste.

    Dans son cautionnement du projet d'humilier la Russie, il semble lui attribuer la pleine responsabilité de la guerre en Ukraine. Ce faisant, il oblitère nombre d'arguments qui tendent à relativiser la responsabilité de la Russie et ses motivations (je fournis un rappel des arguments plus bas, dans une section dédiée).


    Ayant écouté entièrement sa vidéo (déjà citée) https://www.youtube.com/watch?v=G-_LHIIaaJ0 (durée 3:21:55 — titrée "Philippe Fabry | La prochaine guerre mondiale ?", publiée le 4 février 2021 sur la chaîne Youtube "Radio Athéna"), je peux témoigner qu'il perçoit la Russie comme un empire ayant notamment vocation à s'étendre pour reconquérir des territoires perdus à l'occasion de la chute de l'URSS, en tant qu' « empire revanchard », avec notamment l'objectif stratégique de contrôler une partie de l'Europe (de l'avoir comme alliée) pour faire jeu égal avec les USA et la Chine, dans une stratégie multipolaire, en particulier pour éviter de se faire avaler à terme par la Chine. Ainsi, il cautionne le principe d'humilier la Russie pour la stopper (en congruence avec l'humiliation de l'Allemagne qui l'a stoppé dans son élan expansionniste). Il n'aime pas Poutine qu'il voit comme facteur de perpétuation de la corruption...

    ../..

    RépondreSupprimer
  21. ---- message n°9 (série de plusieurs messages consécutifs) ----

    Avec ça, il semble avoir une sympathie qui m'apparaît bien suspecte pour les USA. Par exemple, en réponse à une question d'un auditeur, il affirme qu'il aurait apprécié une alliance de la France avec la Russie, "mais pas pour faire la guerre aux USA"...

    Il ne le précise pas, mais puisque les USA veulent faire la guerre à la Russie, ou du moins préempter ses matières premières (je donne une source à cette information ci-dessous), il est difficile de s'allier à la Russie et de refuser la confrontation avec les USA, dans la mesure où ils restent dirigés par des néo-conservateurs et plus particulièrement des "straussiens" (disciples de Léo Strauss, un juif américain qui prônait oralement à ses disciples juifs d'instaurer une dictature mondiale pour éviter une nouvelle Shoah, cf. les travaux de Thierry Meyssan sur le sujet, notamment l'article https://www.voltairenet.org/article215852.html titré "Vladimir Poutine déclare la guerre aux Straussiens", publié le 5 mars 2022 sur VoltaireNet.org).

    Bon, ceci dit, il a une grande érudition en matière d'histoire et de géopolitique et ses analyses sont remarquablement intéressantes, même si j'estime, à ce stade, qu'il a des biais et qu'il est prétentieux de considérer des événements historiques comme étant nécessaires et d'autres contingents, en prétendant identifier ce qui est nécessaire.

    Voici une source étayant la thèse (mentionné plus haut) d'une volonté historique des USA de préempter les matières premières de la Russie : la vidéo https://www.youtube.com/watch?v=nsh7RuhyAhg (durée 1:13:49) titrée "USA-UKRAINE : LA RELATION SECRÈTE - MICHEL MIDI AVEC ANNIE LACROIX-RIZ", publiée le 5 avril 2022 sur la chaîne Youtube "Investig'Action", dans laquelle l'historienne Annie Lacroix-Riz témoigne du désir toujours renouvelé, de la part du pouvoir industriel et politique de l'Allemagne et des Etats-Unis, de faire chuter la Russie et de s'approprier ses ressources en matières premières, ce qui induisit l'élaboration de projets de renversement des fronts à l'été 1944, de la part des alliés, pour attaquer la Russie... et qui s'est encore manifesté dans cet épisode avec l'Ukraine, instrumentalisée.

    ../..

    RépondreSupprimer
  22. ---- message n°10 (série de plusieurs messages consécutifs) ----

    [ Rappel des arguments tendant à relativiser la responsabilité de la Russie ]

    Je rappelle synthétiquement ces arguments, à titre pédagogique.

    D'une part, il y a des arguments juridiques :

    - l'absence de respect des accords de Minsk impliquant la responsabilité de la France et de l'Allemagne qui en étaient garants ;

    - la légitimité du droit des peuples du Donbass à disposer d'eux-mêmes, étant donné en particulier l'agression culturelle et militaire subie depuis 2014 par le régime de Kiev ;

    - les arguments tendent à étayer la fondation en droit de l'action militaire russe : la reconnaissance (le 21 février 2022) des Républiques du Donbass par la Russie, la signature (le 22 février) de Traités incluant l'intervention russe en cas d'agression, l'invocation par la Russie de la légitime défense en citant l’article 51 de la Charte des nations unies (à l'occasion du lancement de l'opération militaire, le 24 février) ; ces arguments tendent à contre-balancer l'absence de validation de l'opération militaire par le Conseil de Sécurité de l'ONU.

    ../..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. [Erratum]

      J'ai écrit ceci de façon maladroite, dans ce message n°10 :

      > - la légitimité du droit des peuples du Donbass à disposer d'eux-mêmes, étant donné en particulier l'agression culturelle et militaire subie depuis 2014 par le régime de Kiev ;

      C'est maladroit en ce que cette phrase exprime, en toute rigueur, qu'il y a eu une "agression culturelle et militaire subie [...] par le régime de Kiev".

      En fait, je voulais exprimer ceci, évidemment :

      > - la légitimité du droit des peuples du Donbass à disposer d'eux-mêmes, étant donné en particulier l'agression culturelle et militaire subie par eux depuis 2014, menée par le régime de Kiev ;

      Supprimer
  23. ---- message n°11 (série de plusieurs messages consécutifs) ----

    D'autre part, il y a des arguments relatifs aux opérations militaires (et démarches géopolitiques) ukrainiennes antérieures à l'invasion de l'Ukraine par la Russie :

    - le fait que des opérations militaires ukrainiennes visaient depuis 8 ans des habitants du Donbass (majoritairement russophones), dont des civils de façon délibérée ;

    - les nombreux indices forts qu'il y avait un assaut programmé de l’armée ukrainienne dans le Donbass, en congruence avec le fameux projet de "solution à la Croate" (d'épuration ethnique) énoncé publiquement auparavant par un responsable politique ukrainien ;

    - l'existence de rapports de la mission spéciale de surveillance de l’OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe) qui ont enregistré une très forte croissance des explosions dans les zones de cessez-le-feu (la grande majorité se situaient du côté séparatiste de la ligne de cessez-le-feu), passant de 41 explosions le 15 février 2022, à 76 le lendemain, puis 654, 1413, et ça perdurait, avec des fluctuations, à un régime élevé similaire jusqu’à la veille de l’invasion de l’Ukraine par l’armée russe ;

    - l’avancée de l’OTAN en Ukraine qui constituait une « menace existentielle » pour la Russie, à plusieurs titres, avec la perspective d’intégration de l’Ukraine à l’OTAN, ce qui aurait supposé un lien de défense mutuelle avec les autres membres de cette alliance malfaisante, par l’article 5 du traité de l’OTAN, intégration qui aurait impliqué en particulier la possibilité de disposer des missiles éventuellement porteurs de charges nucléaires plus près que jamais de Moscou ;

    - des indices montrant des recherches nucléaires internes à l’Ukraine, par exemple pour obtenir des bombes sales, voire plus ;

    - la présence d'une trentaine de laboratoires biologiques menant pour partie des recherches militaires avec des indices de projets d’attaques bactériologiques en Russie.

    ../..

    RépondreSupprimer
  24. ---- message n°12 (série de plusieurs messages consécutifs) ----
    ---- (posté plus tard, de manière à contourner une limitation à 11 commentaires par jour) ----

    [ Propos conclusifs ]

    J'aurais voulu poursuivre ma réflexion sur le caractère péjoratif que tu attribues au mot nationaliste, alors que tu te présentes toi-même comme étant de "nationalité bretonne" (cf. en bas de chaque page de ton site, l'expression "nationalisé bretonne" comportant une coquille). J'oserai un LOL pour te faire percuter, mais je ne m'attends pas à priori à ce que tu percutes profondément. J'ai déjà observé que tu as tendance à faire ce qui m'apparaît comme étant des circonvolutions intellectuelles pour pouvoir continuer à te reconnaître comme étant de nationalité bretonne tout en conchiant le principe des Etats-Nations. Alors quoi, tu voudrais un empire breton ?

    La question du mode de gouvernance qui soit adapté aux groupes humains est très profonde et il convient, pour l'aborder, de le faire avec humilité et une grande rigueur intellectuelle.

    Pour faire simple, il apparaît utile qu'il y ait multi-polarité, en particulier pour éviter la contamination sans limite de dérives oligarchiques mafieuses. Ainsi, à l'image des nombreuses cellules constitutives des organismes vivants, cellules qui comportent une membrane (une frontière) qui filtre les échanges (ce qui rentre, ainsi que ce qui sort), il apparaît sain que les groupes humains puissent s'organiser politiquement en unités délimitées par des frontières.

    Que ces unions politiques s'appellent nations, empires, ou autrement, étant donné l'élasticité des définitions — au vu des acceptions à caractère très générique —, cela importe peu en soi, tant qu'on ne spécifie pas plus précisément de quoi on parle.

    ../..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Beaucoup de chose à dire sur votre tsunami de commentaires parfois intéressants, malheureusement les rotations de services ne me donne que peu de temps. Toutefois une première réflexion :

      Réfutez un argumentaire traitant de la dichotomie entre Empire et impérialisme en s'appuyant sur l'étymologie commune ne tient absolument pas la route car cela voudrait donc dire par exemple que le féminisme est le prolongement inévitable de la féminité ?

      Ensuite votre critique de l'empire russe est juste mais ne concerne pas mon propos qui n'est pas de défendre un système impérial historique particulier mais comme je l'écris une "idée d'Empire" Car nous le savons tous les deux aucun système n'est parfait et pourtant les idées ou principes originels qui les animent sont parfois louables Il ne faut donc point "jeter le bébé avec l'eau du bain" et condamner par exemple l'idée de démocratie au prétexte des imperfections de la démocratie athénienne ou des impostures des démocraties occidentales

      Oui je suis ee nationalité bretonne et même au sens politique du terme, MAIS dans une définition naturelle et culturelle et non idéologique, de même que j'étais de citoyenneté française dans une définition administrative J'ai depuis renoncé à cette citoyenneté et tous les droits qu'elle induit pour être cohérent avec mon engagement pro-russe radical (contrairement à de nombreux pro-russes qui tout en fustigeant les collectionneurs de passeports (et ils ont raison sur ce point) ont ou rêvent de posséder et le passeport russe et le passeport français, histoire de pouvoir continuer à profiter des gamelles

      Désolé mais je dois partir aussi je finis ici sur une dernière remarque : vous me demandez si je "voudrais un empire breton" ? soit vous ne m'avez pas compris soit je ne sais pas m'exprimer : La Bretagne idéalement pourrait devenir un Etat avec ue grande autonomie statutaire dans une Fédération française et une confédération européenne La difficulté n'est pas tend pour le statut de la Bretagne du moment ou elle retrouve ses limites armoricaines naturelles et historiques (avec notamment le pays nantais amputé par Pétain en 1941) mais pour les peuples qui ont été tronçonnés par les frontières artificielles des Etats Nations (que les géographies humaines officielles appellent cyniquement "naturelles" ), comme par exemple les basques ou les catalans. qui demandent légitimement une modification des frontières de type colonial de l'Espagne et la France.

      Je reconnais aussi que le nationalisme n'est pas un concept monolithique. Certains sont cohérent et légitimes car ils s'inscrivent dans des cadres identitaire nationaux naturels ou réellement fédéraux. En revanche ceux que je conchie dont le français en premier lieu qui montre depuis des siècles d'absolutisme et colonialismes évolutifs son mépris des peuples et sa nuisance géopolitique (sauf pour les laquais et les courtisans qui se masturbent le bulbe sur son mythe national) ce sont ceux qui imposent un centralisme totalitaire et un absolutisme politique et ceux (souvent les mêmes) qui confondent l'identité avec l'idéologie communautariste. Là encore, pour reprendre ici aussi votre argumentaire sémantique, il y a malgré les apparences une énorme différence entre communauté et communautarisme tout comme entre mondialisation et mondialisme, liberté et libéralisme.... Etrange mais j'ai souvent l'impression de faire une allergie à la plupart des "....ismes" qui veulent enfermer le sens commun des peuples dans des idéologies de pouvoirs.

      Concernant mes "circonvolutions intellectuelles" j'avoue humblement mon amateurisme à côte des vôtres tout en soulignant l'intérêt sincère de vous lire

      Bien à vous

      Supprimer
  25. ---- message n°13 (série de plusieurs messages consécutifs) ----

    Pour ce qui me concerne, bien que je sois très loin d'être porté au racisme — au moins celui compris en tant que mépris à caractère systémique pour des races distinctes s'accompagnant éventuellement de suprémacisme, sachant que le racisme a plusieurs acceptions —, l'hétérogénéité culturo-raciolo-ethno-confessionelle croissante en France me fait souffrir. Je n'ai rien contre une personne issue de l'immigration en tant que telle, si elle se comporte de façon morale, y compris sur le territoire français, mais la quantité me pose problème : je ne reconnais plus ma France, je souffre du déficit d'homogénéité raciale, du déficit d'unité culturelle, d'unité de moeurs, bien sûr de la violence sur-représentée d'une part de la population immigrée, de l'idéologie qui vient avec des formes radicales de l'Islam (et même de l'idéologie que porte en germe l'Islam) et je suis frustré de n'avoir pas eu mon mot à dire sur la détermination des fonctions des frontières, de leur capacité à filtrer au moins ceux qui rentrent en France.

    Je conçois que des générations plus jeunes que moi, habituées à cette mixité, s'en accommodent plus volontiers, mais le changement est cause de perturbation, et le changement, je l'ai vécu profondément sur les décennies à l'échelle de ma vie. Si on veut protéger la part de la population qui souffre du changement, il faut agir en conséquence, en tenant compte de l'inertie des structures psychologiques. C'est un aspect du problème.

    L'islam tel qu'il est intégré en Russie, est le fruit de 4 ou 5 siècles d'évolution. L'islam tel qu'il s'est installé en France, avec sa composante wahhabite favorisée par le pouvoir politique, pose aujourd'hui un profond problème, y compris d'ailleurs à des musulmans eux-mêmes (je l'ai vu de mes yeux).

    Je ne me reconnais pas sur l'arc républicain. Je conchie le principe des partis politiques ayant vocation à déterminer en leur sein un ou des candidats aux élections, sous le pilotage quasi-systématique, pour ne pas dire systémique, des apporteurs de fonds. Je ne valide pas le principe de l'élection à une échelle macro-locale (une échelle à laquelle les gens ne se connaissent pas).

    ../..

    RépondreSupprimer
  26. ---- message n°14 (série de plusieurs messages consécutifs) ----

    Je prône pour ma part une fédération (mondiale, idéalement) d'épistémo-démocraties authentiques cybernétiques (sans vouloir l'imposer, ce serait stupide). Je développe juste un peu pour en donner quelques saveurs.

    Le mot "épistémo-" renvoie à "épistémique" (définition : "relatif à la connaissance"). L'idée est de partir d'une démocratie authentique sur le modèle athénien originel et d'y ajouter l'éventuelle mise en oeuvre d'un capteur d'information supplémentaire (la compétence épistémique de chacun sur une question sur laquelle il est appelé à voter) et d'un effecteur/correcteur associé (une éventuelle pondération du vote de chacun en fonction de sa compétence mesurée au cas par cas), ce qui constitue l'injection d'un peu d'aristocratie (les meilleurs ont le pouvoir, ici les mieux sachant) dans la démocratie, éventuellement de façon systématique, ou bien sur décision ponctuelle (par le peuple et/ou des membres représentatifs d'une assemblée législative tirée au sort), lorsque le besoin s'en fait sentir, pour des prises de décision critiques.

    Le tirage au sort de l'assemblée législative doit être opéré avec stratification statistique multi-critères (par ex. sexe et catégorie socio-professionnelle, etc.), garantissant un optimum absolu (indépassable) de représentation sur chacun des critères voulus. La condition de fonctionnement de la stratification est simplement d'avoir la connaissance, par le recensement, du status de chaque membre de la population sur les critères considérés, la stratification elle-même n'étant que l'application de règles de trois.

    ../..

    RépondreSupprimer
  27. ---- message n°15 (série de plusieurs messages consécutifs) ----

    Le mot cybernétique fait référence à deux aspects : d'une part il fait référence à l'impératif d'un accès à l'information quintessentielle et en confiance (je pourrais longuement développer ce point, fruit de plusieurs décennies de réflexion), pour obtenir la capacité à voter en connaissance de cause ; d'autre part il fait référence à l'intérêt de la mise en oeuvre de moyens de vote électronique à distance (y compris pour du vote à "bulletin secret", ce qui est important pour se soustraire à la coercition), du fait de l'impératif de réduire la lourdeur logistique de la mise en oeuvre de nombreux votes (et de la mise en oeuvre au moins occasionnelle de la mesure de la compétence épistémique des votants).

    Cela nécessiterait un contrôle profond sur le matériel numérique, en particulier le matériel (une sorte d'ordiphone dédié) servant aux votes : conception ouverte, auditée, faisant l'objet de preuves formelles (des preuves mathématiques) de conformité aux spécifications générales, ainsi que de preuves formelles de résistance à des classes d'attaques répertoriées et formalisées, fabrication supervisée (pour éviter l'injection de portes dérobées même si la conception est propre), livraison supervisée (pour éviter la substitution malveillante d'un appareil corrompu à la place de l'appareil légitime). Ce projet est ambitieux à plus d'un titre. Rien que la fabrication supervisée (qui est un impératif) est en soi un concept très profond qui appellera à terme l'humanité — si elle a un avenir, et notamment un avenir technologique — à obtenir idéalement des capacités de fabrication d'appareil numérique à une échelle micro-locale (on peut rêver de fabrication par dépôt d'atomes en oxytronique, par ex., via des "makerbots").

    Pour finir, le principe de fédération vient de la nécessité d'implémenter le mode de gouvernance épistémo-démocratique à une échelle modérée, et, en appliquant le principe de subsidiarité (c'est à dire : ce qui peut se décider à une échelle locale a vocation à l'être, et ce qui engage le macro-local a vocation à être décidé à une échelle plus vaste), mettre en fédération ces épistémo-démocraties pour en faire une plus vaste. Ainsi, la France pourrait en soi être une fédération d'épistémo-démocraties, un jour...

    ../..

    RépondreSupprimer
  28. ---- message n°16 (série de plusieurs messages consécutifs) ----

    Erwan, tirer, réaliser des contrôles opératifs par des encerclements, y compris partiels, aidés de l'artillerie, c'est un aspect de l'action lancée (et menée sous son contrôle au moins indirect) par un gouvernement implémentant un mode de gouvernance, lorsque la diplomatie n'a pas suffit. Concevoir tous les aspects d'interaction d'un gouvernement dans tous les domaines, toutes ses modalités d'actions directes et indirectes, pour estimer les vertus et les non vertus d'un mode de gouvernance, c'est autrement plus ambitieux. Je pense qu'il serait bénéfique que tu gagnes (en humilité et) en rigueur en matière politique, tu y gagnerais en pertinence.

    Si tu suis mon exemple, considère le langage naturel comme étant à manier pour obtenir un équivalent de ce que pourrait produire un langage formel : des énoncés univoques comportant des inférences logiques explicites (autant que possible) et toutes pertinentes. Tu t'y appliques en matière militaire avec une profonde expertise. Je t'invite à mieux t'appliquer à le faire dans le domaine politique, avec humilité, sachant que rares sont ceux qui s'y appliquent dans ce domaine avec la rigueur que tu déploies dans le domaine militaire.

    Pour ma part, je prétends être très rigoureux en matière politique (comme en tout), mais je ne prétends pas avoir déterminé ce qu'il convient d'appliquer comme mode de gouvernance, y compris pour la France actuellement à court terme...

    En effet, passer en épistémo-démocratie du jour au lendemain sans phase transitoire (complexe...) serait une catastrophe, si tant est que ce soit possible au plan technique et logistique (avec l'impératif de pouvoir voter fréquemment, préférentiellement avec du matériel numérique de haute confiance, tel que je l'ai décrit), notamment du fait de l'hétérogénéité croissante en matière culturelle et éthno-confessionnelle (ce que veulent les gens peut être très profondément divergent et des décisions prises à la majorité pourraient accentuer des clivages créant des tensions accrues et des repliements communautaires, jusqu'à la guerre civile), mais aussi et surtout du fait de l'accès difficile, pour le lambda, à une information de qualité (sans parler d'accéder à une information au niveau d'approfondissement paramétrable)), du fait de la baisse du niveau épistémique et des capacités cognitives, du fait du formatage idéologique de nombreux égarés, et du fait des dérives sectaires d'origine étatiques mentionnées par Ariane Bilheran.

    De l'importance d'un accès à l'information quintessentielle et en confiance, au plus tôt, en particulier dès avant la période transitoire d'un mode de gouvernance à l'autre, et même après le changement, en phase de croisière (même si on ne choisit pas le mode de gouvernance que je promeus).

    J'approfondirai éventuellement ce sujet crucial (le parcours optimisé dans l'espace des connaissances, pour le dire autrement) prochainement en commentaire, selon ta réceptivité.

    Bien à toi (et à tes lecteurs), en espérant n'avoir pas trop heurté ta sensibilité et avoir fait oeuvre utile.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant de messages...........j' ai décroché de vos commentaires (combien au fait ?).

      Supprimer
  29. Erwan,
    Attention à ne pas sombrer dans une béatitude candide. Une Europe des régions, les "Eurorégions", est dans les plans depuis belles lurettes chez les ploutocrates européens. L'avènement d'une telle Europe ne marquera pas la fin des entités dites supranationales bien au contraire, cela les renforcera. Car les différents peuples seront éclatés et éparpillés dans ces différentes régions, et n'auront aucun moyen ni de défense propre ni les moyens de mise en place de contre-pouvoir face à cette UE bureaucratique. C'est le "faux paradis".
    Je sais bien que vous ne l'appréciez guère, mais je trouve que Pierre Hillard décrit admirablement bien les agissements de ces élites et nous révèle les plans qui pour la plupart ont été élaboré il y a pour certains de très longue date (on enlèvera bien entendu tous ses délires autour de sa bien aimée Eglise Catholique).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A priori vous ne m'avez pas lu attentivement car je précise (et pour éviter ce genre de simplisme ou d'amalgame si vous préférez) que je défends une "Europe des peuples" qui n'a rien à voir avec celle des régions définie par le centralisme descendant de Bruxelles. En fait sur le fonctionnement politique elles sont même à l'opposé l'une de l'autre, car une Europe des peuples appliquerait dans un système stratifié par des corps sociaux intermédiaires,

      - une subsidiarité ascendante à la fois adapté aux spécificités naturelles économiques et culturelles de chaque "région d'Europe"

      -une démocratie directe des populations vers leurs représentants par des élections d'assemblées réellement représentatives et des validations des décisions prises par leurs gouvernements locaux. lesquels procéderaient de même pour les niveaux supérieur jusqu'à l'assemblée fédérale.

      Ok c'est une "usine à gaz" mais c'est justement l'intérêt de maintenir la complexité des identités et de leurs pouvoirs, des contrôles démocratiques réels etc, car sinon le système est juste une démocratie bridée et compliquée qui offre au pouvoir (soumis à des lobbys hors sol) la tentation d'une simplification de la gouvernance, ce qui s'appelle aussi "dictature".

      J'apprécie souvent les analyses de Pierre Hillard mais je lui reproche comme à d'autres souverainistes un centralisme idéologique frisant le jacobinisme fanatique tout en côtoyant une vision eschatologique catholique, que je respecte sans y adhérer mais qui relevant de la croyance personnelle n'a rien à faire selon moi dans une analyse économique ou politique rationnelle. Quand à la dénonciation des élites elle est souvent pertinente mais reste dans une vision communautarise, qui s'oppose symétriquement à leur forme de communautarisme idéologique.

      Supprimer
  30. Bonjour
    Ma vision.
    Je suis inculte en histoire, en géopolitique.
    Je me risque à poster. Seulement quelques déductions tirées de mon vécu d'humain de 58 ans d'existence, informé des médias français, lectures diverses (genre :Monde Diplomatique), butinage sur internet, instagram, discussions avec des personnes Russes grâce aux Réseaux Soc.(de tout type de formatage).

    Je suis forcément à côté de la plaque n'est ce pas ?
    Je serai très honoré de lire vos compléments en retour, s'il est possible d'en avoir sous forme synthétique.

    Cordialement
    Didier

    1-Le Kremlin cherche à empêcher l'Ukraine de se développer comme l'ouest, afin que cela ne fasse pas tache d'huile auprès des différents états de la Russie.

    2-La guerre lui permet en outre de maintenir le peuple soudé autour de lui, système de dictature (Dictature nécessaire compte tenu de la composition géographique et ethnique de la russie ?).

    3-La propagande de très grande profondeur instaurée depuis des années, depuis le berceau, a modèlé le peuple russe (sauf ceux qui comprennent et qui ont le courage) dans une sorte de persécution et de haine envers l'occident.

    4-La recherche d'un recouvrement d'un empire fort, à l'instar des siècles passés, semble une motivation forte au Kremlin.

    5-Des événements /comportements guerriers de l'Ukraine vis des "zones séparatistes" ont été un point de germe de la montée en puissance de la russie aux frontières "qui vient sauver les russophones". Un peu d'extrême droite sur ces événements /comportements.

    5-A clarifier : quel a été le moteur de la création des "zones séparatistes"?

    6-Le maintien de la Russie dans un état de "dictature à la tête d'un pays persécuté" est certainement un avantage pour l'occident (USA, UE), car l'existence d'une démocratie en Russie (Moscou,...) , peuple fort et éduqué, en ferait un gênant concurrent.

    7-Montée en gamme des USA dans la région, en contre coup de l'invasion- mais ça ne part pas de zéro.

    8-Fausseté des informations des médias, tant depuis le camp Russe que depuis le camp occidental.


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ça, les mensonges occidentaux, pour moi ça deborde !

      Supprimer
    2. Vision proprement limitée, car le moteur de recherche est lui-même limité. Vous ne faites pas abstraction des limites de vos lunettes. Vos verres sont pourtant déterminés en fonction d'un. Usage précis.
      La Russie n'est pas "une chose pour soi"hégélienne. Elle peut être aussi " une chose en soi ".
      Les lunettes ont l'immense avantage d'avoir une marque de fabrique. La vision a celui qu'elle est censée sévir.
      Dans cette affaire, c'est Engels qui vous réponds depuis l'atmosphère : la violence de l'opprimé, n'est pas de même nature que celle de l'oppresseur.
      Vous faites l'inverse, tout en demandant l'avis des autres....et parmi eux, des victimes de la violence de votre crédulité.....

      Supprimer
    3. Vous parlez à qui ?

      Supprimer
    4. Oublié, pardon !!
      Faites un saut dans l'immense littérature russe, et vous revenez ensuite pour nous faire part de ce qui relève de la propagande du Kremlin, et ce qui fait le vivier de la conscience et du savoir russe très largement enraciné dans la société. Dites-nous aussi. Si oui ou non. On a affaire à l'une des société les mieux instruite au Monde. Et dites-nous qui est le clonn dans cette affaire, Russie ou Occident !

      Supprimer
    5. Évidemment que le clown est l' Occident, vous enfoncez une porte ouverte, ici.

      Supprimer
  31. Monsieur Castel,
    Vous écrivez : « Selon moi, le problème majeur des résistances qui, sous le carcan occidental, s'organisent contre cette marchandisation mondialiste de la Terre, c'est que beaucoup d'entre elles ne sont que réactionnaires, ne proposant par fainéantise intellectuelle ou fanatisme idéologique qu'un simple retour en arrière sur le même chemin menant inexorablement à la situation actuelle. »
    Je voudrais bien, habitant le Québec, Terre de larbins, organiser une force réelle qui pourrait, comme vous le mentionnez, détruire le pouvoir plutôt que le prendre. J'essaie depuis trente ans de le détruire! Mais je suis bien seul au Québec, Terre de conformistes! Avez-vous des suggestions?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Loin de moi la prétention d'avoir les bonnes solutions pour sortir de ce "merdier" millénaire ! En revanche je sais lesquelles ne sont pas efficaces, voire contre-productives comme par exemple ces nationalismes réactionnaires communautaristes qui en s'accrochant aux structures étatiques me font penser à un groupe de naufragés qui non seulement refuse de laisser chacun nager mais s'accroche à une enclume pour rester à la surface.

      Je pense sincèrement que tout n'est pas perdu mais que le chemin sera très long et le réveil des consciences amorcé par le chaos en cours Il convient selon moi de travailler autour de soi, apportant des éléments de réflexions beaucoup plus que des certitudes comme malheureusement le font les propagandistes stérilisés par leur narcissisme fanatique.

      Revisiter l'Histoire des idées depuis l'Antiquité, la géopolitique, l'économie .... et surtout à l'aune du bon sens commun (cette "common decency" écrivait Orwell) et d'une défiance instinctive envers toute forme de pouvoir idéologique, qu'il soit religieux, politique, ethnique ou culturel étigeant ces éléments communautaires en définition identitaire politique.

      Je ne repose ma réflexion que sur le mouvement permanent de ma pensée et le refus de la figer dans des certitudes idéologiques, car le dogme est l'ennemi de cette "real politique" qui devrait gouverner les relations humaines vers le bien commun au lieu d'enfermer les actions et les pensées vers des pensées uniques hégémoniques.

      Les sociétés humaines ont des centaines de milliers d'années d'expérience qui les ont fait évoluer dans le paradoxe incroyable mais finalement très naturel d'une diversité infinie et en même temps d'un héritage de pensée et de comportements universel.

      Je suis convaincu que la résistance au nihilisme post moderne qui veut anéantir notre Humanité naturelle doit se faire à la fois vers une réappropriation des terroirs et des traditions qu'ils ont façonné pour donné naissance à cette diversité humaine (et le combat identitaire de votre Québec est un des exemples les plus vifs) mais aussi vers une marche en avant vers une évolution inévitable des techniques, des connaissance et de la science. Simplement il faut expurger l'une comme l'autre de toute appropriation, définition ou récupération idéologique comme on peut le constater par exemple avec l'historiographie ou le progressisme qui veulent réduire l'arbre humain soit à ses racines, soit à sa canopée en l'enchainant à un pot ou un tuteur idéologique.

      Ouvrir des cercle de discussions depuis la famille, le village et le quartier, réinventer le pouvoir plutôt que de la conquérir et SURTOUT sortir d'une vision manichéiste Bien/Mal, Gauche/Droite, etc.

      Et cela ne demande selon moi aucune connaissance particulière car la métapolitique comme la philosophie sociale est d'abord une affaire de bon sens commun. Par contre il est vital de créer un réseau de groupes de réflexions ouverts mais d'y d'appliquer des procédures et disciplines strictes pour ne pas tourner en rond ou que les divergences d'opinions ne soient pas clivantes etc...

      Cela demande d'établir des réglés et des codes et pour cela de les chercher dans l'esprit des communautés premières avant que ne déferlent sur elles les multiples "monothéismes" et fondamentalismes de la pensée.

      Supprimer
    2. Cela ne changera pas malheureusement pas le Monde post-moderne de sa folie destructrice mais - peut-être - permettra aux générations à venir de traverser avec l'héritage immatériel de l'Humanité son chaos commencé. Je garde l'espoir qu'au sortir de ce "Ragnarok", les survivants pourront mieux se reconnaître et sentir les nouvelles directions à prendre pour ne pas refaire les même erreurs vaniteuses de cet anthropocentrisme suicidaire qui un jour a voulu faire croire aux hommes que "croître et multipliez et soumettre" la vie terrestre à leur pouvoir égoïste était une parole divine.

      Bien plus que des projets politiques condamnés à la "politique du pot de terre contre le pot de fer", il nous faut bâtir des oasis de pensée libre conservant la diversité humaine naturelle comme une braise sous la cendre froide car aujourd'hui l'ambition des dissidents ne doit et ne peut-être égoïste mais se projeter dans un "après chaos" dont l'inconnu ne permet pas d'augurer quand et comment il prendra fin.

      C'est "le recours aux forêts" tel que décrit métaphoriquement par Ernst Jünger dans "le petit traité du rebelle"

      Supprimer
    3. Monsieur Castel,
      Merci de votre réponse! Je ne désespère pas du monde, car celui-ci est toujours à réinventer. Cela dit, au Québec, les initiatives sont timides et les gens sont la plupart du temps dominés par leurs émotions, donc incapables de se détacher de la doxa. Je viens de terminer un ouvrage « caustique » intitulé « Lâches, Traîtres & Collabos » qui décrit les trois types en question de notre modernité : La masse aveugle qui ne veut pas ouvrir les yeux, les politiciens retors (excusez le pléonasme) qui mentent pour gagner leur pitance, et les médias serviles qui enfument les individus qui refusent de penser par eux-mêmes. J'aime bien votre blogue qui est « acide », « cru » et sans langue de bois! Ça me ressemble et surtout, ça démontre qu'il est possible de prétendre à la vérité loin de la masse et de ses larves!

      Supprimer
  32. ca se voudrait rassurant , ces rêveries doucereuses dans le déni des faits du mondialisme en marche forcée découlant du scientisme et de la perte du discernement par le même hubris qui a atteint cet empire du mensonge a l'ouest sans aucun doute , mais bien au-delà des frontières de la meme trinité romaine- raccommodée a la secte d'un vieux violeur de petite fille dans la primauté du grand fédéralisme d'une nouvelle rome "venez toutes croyances , en notre obedience si tolerante aux Egregores - vous aurez votre temple a chacunes ..."

    dans ce cas je suis comme Frodon de la "comté" ...

    car Il y a 2000 les peuples y ont cru - mais helas le meme ver etais dans le fruit comme avec un pieux ahriman devenu peu a peu ce mal qu'il pretendais tant d'abord combattre pour grossir ses armées .


    Ca va donc etre difficile de recontruire une telle hypothetique "union" durable , quand deja ailleurs l'innommable étend son emprise et que la plupart continuent de croire a leur version rassurante du cauchemard qui etend imperceptiblement son emprise - tant que ce brave Akhmat sila arrive encore a ramasser ses fraises des bois sur ses collines et d'autres Heros de la federation font des belles prises - sont ils aveuglés par leurs victoire sur des zombies mais quand le mal travaille dans leur dos autant qu'en face ?


    Car avec le mondialisme, au scientisme alimentaire et des faux vax - viennent les vieux spectres de la famine mondiale et des autres monstres maquillés comme solutions rassurantes - sous des airs de "samaritains " mais avec la meme monnaie electronique generalisée la 6 G ,le controle du climat a la sauce au credit social et bien pire de ces alliés du jour tant qu'il a un ennemi a abattre et APRES ? encore l'empire bah !

    petit exemple :

    « Un «kit repas à faire soi-même» pour cultiver des steaks à base de cellules humaines a récemment été nominé pour le «design de l’année» par le Design Museum de Londres.
    Nommé Ouroboros, le symbole d’un serpent se mangeant la queue, le kit est livré avec tout le nécessaire pour cultiver ses propres cellules et faire pousser des petits steaks de viande humaine. »

    mais qui sont les gentils pourvoyeurs de l'emballage de ces Kits et du sirop nutritif des zombies ? la viande sera donc chacun "soi meme" et mieux sur place en Protée - oyez oyez - la bonne nouvelle
    un empire tombe et est le meme ? de ces "Protée_In" - car il attend de la viande fraiche car si on lui livre hachée d'ukrops - mais ca aiguise son appétit d'Autan pour les autres :


    il ne s'agit plus - de croyances, ni d'eschatologie mais de devoir faire face sur terre aux nouvelles armées des démons de l'enfer incarnés - selon la pire faute qui prend racine quand on refuse de voir aussi dans son camp et d'abord soi même - selon le credo de la science et "a la trinité"
    car malbrouck ne revint pas!

    RépondreSupprimer
  33. Sur cette carte que deviennent les minorités ethnicoreligieuses non européennes et que faut il en faire ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Question hors sujet car cette carte mentionne seulement des territoires physiques et non des groupes idéologiques ou ethniques (même si dans leurs origines historiques, cultes ethnie et culture sont issus souvent d'une même région matricielle.).

      Supprimer
    2. Quand vois évoquez des communautés ethnico religieuses, ce qui est un non sens car aucune religion.aujoird'hui à part celles des derniers peuples premiers ne s'apparente à une ethnie particulière comme par exemple pour n'évoquer que les 3 monothéismes, le judaisme qui concerne les séfarade mais aussi les askheashkénazes ou.les khazars principalement, le Christianisme qui est partout ou l'islam qui est plus asiatique, africain que levantin. Toute prosélytisme expansioniste ecclésiastique fait perdre à la religion.sa territorialité et son ethnicité jusqu'au déni de son.identite. La preuve est le Christianisme que beaucoup d'européens, confondant Occident et Europe considèrent comme leur religion civilsationnelle....

      Ensuite pour ces 3 religions citées, theologiquement elles ne se définissent pas dans une ethnie mais au.contraire désirent former chacune une communauté supra identitaire et.extra territorialité (voir.les épîtres de Paul de Tarse oar exemple).

      Supprimer
  34. Erwan merci pour le rappel de lecture au sens de ce livre autour d' positionnement d'exclus/ermite volontaire avec des nouvelles extremes difficultés du vrai survivalisme /rebelle ...
    au passage :
    je sais que ca faire rire ou piailler les "gamelles sur pattes " sans le savoir tellement tout est confus .

    Les bretons de bretagne etaient l'un des peuples gaulois récents et meme pas ceux qui ont laissé le "triskel" pas plus en grande bretagne pas plus que les pharaons des dynasties n'ont construit les pyramides en composites .

    Depuis la destruction l'invasion anglosaxone puis romaine - des restes des "Tuatha Dé Danann" en Europe devenus "mythiques"
    et la destruction/Alteration systematique par bobo/boomers de toute source de cette intuition participative du monde - qui est a la source du ré-enchantement



    donc nécessairement contre tous les empires !

    &qui donc se poursuit en détruisant systématiquement les vraies "forets" ou en interdisant leur acces durant le test du premier confinement de l'operation mondialiste Covid ( surveillance par drones et camera thermiques des parcs et reserves naturelles publics en hexagonie ..
    Depuis notamment l'extension de l'identification numerique par nano-implants des faux vaccins ou un certain nombre de médicaments, voire d'aliment en barquette pour le betail "humain" , reseaux satellites ( star link) , des drones et des cameras d'identification longue distance ( 15 km sur le nouveau blindé livré a la gendarmerie francaise mitrailleuse a visée numerique 1000 coups minutes ) et VRAIS robots de combat en évolution constante

    ca va peut etre plaire a certains ?
    alors je vous laisse ( et aux doux reveurs ) ce que va signifier le vrai combat tres inégal d'avoir a affronter tout seul (ou a tres peu nombreux) un formidable attirail repressif et de survivre en meme temps avec cet horizon des chefs antiques dotés pour certains de l'antique l'Art de prescience

    combattu par la lobotomie culturelle puis les vaccinations , le fluor et desormais les anxiolytiques et les ajouts dans boisson et nourriture et les ondes millimetriques .

    ce "truc" quand on marche dans la foret la nuit et qui permet de sentir l'approche d'un bipede seul ennemi veritable ..

    et moins souvent dans la pire jungle desormais urbaine ou ils sont tous serviteurs de leur version locale d'empire

    Ca demande un peu d'imagination mais des competences tres pointues qui helas ne sont pas indiquées ...

    des millenaires d'un systeme pyramidal ont merveilleusement rendu la plupart esclave d'abord de leur croyances , ces chaines invisibles plus solides par ce qu'on les ignore.

    Ainsi dans TOUS les empires ont a brulé sans cesse les "sorcieres" ...

    Les tyrans sociopathes ont donc par période constaté quelques faiblesse dans leurs systeme de coercition repressif puisque c'est en fin de compte une tres grande foule de zombies affamés et cannibales qui va peu a peu se lever a la rentrée en europe et deja ailleurs et dans le combats de tous contre tous y compris eux memes .

    car - si deux fourmillieres forcées dans un espace confiné
    apres on doit constater le plus souvent - il n'en reste aucune.

    comme ceux que la fausse campagne vaccinale essaie de reduire en nombre et a bien moins de 500 millions

    quand certains commenceront a comprendre que c'est LA VIE ORGANIQUE elle meme qui est desormais d'abord a asservir puis a ELIMINER , par ce qui se cache derriere toute notion d'empire et des pieges des illusions progres uniquement materiels ...l'ideal des sociopathes aussi bien gourous que les autres .

    Puisque aucune creature vivante n'est faite que de "materiel" contrairement aux dogmes
    scientistes dans un monde a tenter de re-enchanter

    ou la foret de Broceliande, ou la trouver ? ramasses donc une graine ami Erwan et plantes la ou ressèmes la ,
    comme chanson sur le vent ...meme dans le Donbass ou au Sichuan - et passes a ton voisin !

    RépondreSupprimer
  35. Je suis d’accord. Cependant, le traitement réservé aux homosexuels en Tchétchénie est abjecte. J’y vois également une forme de dégénérescence. Oui, il est sain de préserver les traditions et autres particularismes régionaux, nationaux ou tribales, mais un État fort, un empire se doit aussi d’éradiquer les comportements, traditions contraires à son identité. Or, l’identité de la Russie est fondé notamment sur l’orthodoxie et donc sur la miséricorde christique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "l’identité de la Russie est fondé notamment sur l’orthodoxie" FAUX, c'est justement le principe d'une idée d'empire , d'un monde multipolaire, d'un partenariat économique type BRICS, c'est de ne jamais imposer une identité particulière comme référence commune mais de respecter celles qui vivent au sein de l'ensemble. La Tchétchénie est une république russe musulmane qui n'agit contre l'homosexualité que lorsqu'elle intervient dans le domaine publique. Je rappelle que les églises christo-romaines avant qu'elles ne disparaissent des cercles du pouvoir temporel condamnaient aussi l'homosexualité et très hypocritement lorsqu'on connait les "amusements" de certains dignitaires de l'Eglise romaine.

      Une fois encore il n'est pas ici question de croisade contre l'homosexualité mais de défense de valeurs normées sur les lois de la nature (ce qui est différenciable des pratiques)

      Supprimer
  36. Le Kurdistan c’est où ?
    Le Tibet c'est à qui?
    Vive le Berry libre de ma mère et les Ardennes libre de mon père !
    Vive la Bretagne autonome de mes cousins et cousines de Locminé et de ma famille du Pays Basque à Saint Jean Pied de Port !
    Vive les régions et les peuples libres !

    Vive les baronnies d'une Europe libérée de l'Union Européenne et de leurs pays d'origines et surtout du jacobinisme mortifère .

    Il est nécessaire de racialiser, de communautariser et surtout d'etnisicer les peuples.
    OUI il faut 100 petits états européen sans armée mais "libre" pour faire face au "'Docteur Folamour" !

    Je suis misanthrope comme notre hôte l'évoque pour lui même : notre rêve doit devenir une réalité même si on doit perdre beaucoup de gents en route.
    Il faut déconstruire tout pour reconstruire mille micros tribus européo-sympa !
    Il n'y aura plus de divergence de vue, on s'aimera tous !
    Chacun dans son ethnie!
    Et on sera misanthrope pour tout ceux qui ne comprenne pas car l'Homme est mauvais, veule et ne comprend rien à rien par nature.
    Vive la Bretagne libre. Vive l'éthéno-centrisme libre!
    A bas les nations!





    RépondreSupprimer
  37. Ces jours ci j'ai lu qu'il s'est produit une prise de conscience amusante chez les grand ponceurs oxidentés merdiatics orcs, et qui mérite d'etre evoqué autour du role detestable des medias de l'ouest ( donc eux memes et meme les autres) en face de la tentative de situer la position de la plupart des Russes vis a vis de leur fédération qui est multi ethnique et culturelle certes :
    C'est quand une maman ourse s'est pris la langue dans une boite de conserve alors un tres grand nombre de braves personnes de la federation , se sont donc passionnés pour son sauvetage a la stupéfaction totale des marchands de casseroles -car sans grand interet ou pas plus que cela - autour de l' operation chirurgicale indispensable de dénazification cautionnée desormais par les deux tiers du monde
    et qui est Certaine d'aboutir par nécessité existentielle de bon sens - a moins que les fous furieux decident de l'issue nucleaire retour a l'age de pierre mais sans les silex ..c'est a dire l'extinction qui dans une certaine mesure peut etre preferable sous cette forme au regret d'y songer comme un possible . sinon ce sera PAREIL ET PIRE !

    Ce choix profond de l'inconscient collectif est donc partagé- y compris a l'ouest par ceux qui sont aussi contre toutes les deviances du monde qui se pretendait la reference "si-vilysée" du moche du betonnage ou on creve en silence devant son @cran tisant une bibine aux additifs " ... ou en cliquant sur amazon ou ali baba pour le dernier machin en vue de la poubelle et non recyclable .

    Les gens sensés de ce monde aiment désormais pour un grand nombre les ours et les forets et quelque part aimeraient surtout revivre dans un monde paisible et durable comme leurs ancetres loin de toute ideologie fatalement source de division . Quand aux sectes derivées de la compile de textes du moyen orient et notamment copiées de sources mésopotamiennes et aussi d'un funeste oubli quand Moïse lui meme, si degouté par la plupart de ceux qu'il a essayer de sauver de leur servitude, brisa dans la legende les tables de sa révélation en tout etat de cause semblable a celle de tous les Etres cherchant le bout de leur tunnel quelque soit leur planète "Ethique" et sans avec plus de glands qu'il n'en faut pour faire repousser la foret tout en nourrissant les animaux dont cette espece bipede devenus moins que des "glandus " depuis qu'elle se terre dans les villes moches en devenant fous sans le savoir .
    ...et qui sont de retour sur la bonne voie quand ils preferent se pencher sur le sort d'une maman ourse et laisser l' operation indispensable Z d'eloigner le nazisme par tous les moyens

    Le gros d'un travail penible dont on doit remercier , Erwan Castell et tous nos amis de la federation -mais qui helas devra etre complété , ICI sur place - des la rentrée dans ces pays oxidentés qui helas tuent helas leurs derniers ours pyrénéens parceque les merdias n'en parlent que rarement .
    s focaliser sur de tas d'autres choses et jamais pour proposer des solutions

    Qui se resume pour l'essentiel a ce conte moderne issu de tous les contes planétaires autour de la vie d'une creature ;
    Est ce Becassine de bretagne ou un petit Indien quelque part ? mais ils esperent TOUS - par dessus tout retrouver son chez soi proche de la nature !
    Tolkien n'a pas precisé l'endroit de sa "comté " de sa famille "jacquet" mais qui puissent se trouver aussi bien qu'en bretagne en chine ou sur les iles samoa ..
    Ca doit etre ce non-endroit imprécis et dont vous parlez qu'on nomme aujourd'hui comment deja ?
    ca doit etre "LA FEDERATION" - et dire qu'elle est 'Russe' car autrefois reunie par une mechante tsarine comme partout ailleurs ?
    Niet ! c'est la "Federation" - mais il faudra seulement se souvenir longtemps des sacrifices comme pour mériter d'en faire partie et pour que ca dure ainsi et pas autrement.

    merci Erwan !

    RépondreSupprimer
  38. Très bon article. Un peu caricatural sur Napoleon mais passons. Mais pourquoi « européen » ? La fédération de Russie n’inclût pas que des Europeens. Pourquoi pas une fédération méditerranéenne ? Dans un grand ensemble eurasiatique ? La Russie est à cet égard effectivement inspirante. Elle est multi-confessionnelle et multi-ethnique, ce que n’acceptent pas les natios, sauf quand ils l’ignorent ou feignent de l’ignorer. Intéressante réflexion en tout cas, intéressant cheminement également.

    RépondreSupprimer
  39. Bonjour Erwan, merci pour vos résumés et analyses de la situation.
    Je viens de tomber sur cette vidéo:
    https://youtu.be/HjUEE59fk1U
    L’Ukraine récupérerait du terrain sur le front sud et il est prévu un équilibrage des forces sur le terrain d’ici août/septembre avec une évolution défavorable pour la fédération de Russie.
    Je connais pas bien cette source d’information de facto je me demande qu’elle véracité accorder à cette analyse.
    Quel est votre avis ?
    Merci
    Bonne soirée
    Laurent

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme déjà exprimé sur Tyleman, je remarque qu'il a ce talent, ou plut^^ot cette ruse de savoir noyer une propagande idéologique dans un narratif technique très professionnel et un montage vidéo percutant. Cependant sa partialité remonte souvent à la surface, lorsqu'il dit par exemple que la majorité des civils ayant quitté Severodonetsk sont allé vers le côté ukrainien ou que la majorité" de ceux restés sur place ont été tués. Cela relève d'allégations infondées et idéologiques, en totale contradiction avec la rigueur rationnelle qu'il prétend défendre. Ailleurs, il fait volontairement l'impasse sur les raisons tactiques de l'emploi du T 62 russe réactivé, non pas en tant que char de combat mais en tant que véhicule d'appui de l'infanterie en zone urbaine pour des combats où ses capacités sont largement suffisantes et ses pertes plus acceptables que s'il s'agissait des chars de dernière génération. Lorsqu'il évoque très brièvement les prétendues "avancées ukrainiennes" du côté de Kherson il passe très vite sur cet événement qui devrait être le sujet majeur de sa vidéo et bizarrement ne montre aucune preuve visuelle tangible à part une ligne de front clignotante sur une cartographie ukrainienne. Ensuite reprendre des élucubrations kiéviennes ridicules comme celle des 200 soldats russes déserteurs qui se seraient planqués dans une forêt au Nord de Kharkov insulte son intelligence. Quant à sa conclusion évoquant la situation politique, les crimes russes ou l'arme de la famine, elle est tellement caricaturale qu'elle discrédite tout le reste de son travail qui reste très professionnel au niveau de sa présentation.

      Pour conclure Tyleman grossit certains événements comme l'efficacité réelle des HIMARS, le repli réussis des forces ukrainiennes de Severodonetsk et Lisichansk malgré les pertes importantes, pointe du doigt les difficultés réelles rencontrées par les russes mais fait l'impasse sur celles beaucoup plus dramatiques rencontrées par Kiev, tant sur le plan militaire que politique. Cela dit ces analyses sont intéressantes pour qui veut rééquilibrer son une opinion entre les mensonges de la propagande ukro-atlantiste dont il est un animateur talentueux et ceux de la propagande russe dont Moreau par exemple est un animateur malheureusement médiocre.

      Ce que je retiens de ce type de vidéo qui pour le quidam survolant le conflit de loin, c'est qu'elle est convaincante et pour moi fait surtout ressortir la défaite russe dans le domaine de la communication médiatique, victime d'un atavisme propagandiste bolchevique obsolète.

      Supprimer
    2. Pour Erwan, l'orthographe exacte est "Tytelman" (pas "Tyleman" comme vous l'écrivez, la prononciation est bien distincte). J'observe que vous persistez à l'orthographier incorrectement, ce je déplore, car il me semble important d'orthographier correctement le nom de cet agent de désinformation qui aura certainement un jour à rendre des comptes, notamment au regard de la Charte de déontologie de Munich (ou Déclaration des devoirs et des droits des journalistes).

      Pour aider l'internaute qui pose la question, je propose de lire le commentaire que j'avais posté (sur ce même blog) à propos de ce Tytelman sous l'article https://alawata-rebellion.blogspot.com/2022/07/du-cote-de-seversk.html (chercher dans cette page la chaîne de caractères "19 juillet 2022 à 20:11"). J'y référençais un travail démonstratif d'exposition d'une partie de ses délires remontant à quelques semaines avant le début de l'intervention militaire russe en Ukraine. Note : Xavier Moreau, l'auteur de ce travail, n'est pas en odeur de sainteté auprès d'Erwan (il a exposé ses raisons, on les retrouve d'ailleurs de façon assez détaillée dans la page que je viens de référencer), mais c'est une autre histoire.

      Donc, en effet, Tytelman a été pris en flagrant délit de désinformation depuis un moment, et, à lire Erwan Castel dans sa réponse ici, ça continue. Cependant, ses vidéos en jettent au niveau de la forme, et le public est demandeur de ça, se rendant victime de la propagande, ce qui a des effets délétères à l'échelle mondiale, dans l'interdépendance généralisée.

      Supprimer
    3. .....atavisme propagandiste bolchevique obsolète...
      Ça oui.
      Pour commencer à se faire aimer par ses proches voisins, il faudrait d'abord se débarrasser de cela pour la Russie.
      newchiche

      Supprimer
    4. Merci Erwan pour votre retour, effectivement j’essaie d’équilibrer entre propagande pro atlantiste et pro russe.Je suis vos vidéos avec intérêt, en attendant j’organise mon quotidien en prévision de la rentrée qui s’annonce mouvementée, c’est l’été et les cigales chantent , affaire à suivre ..

      Supprimer
  40. Bonjour,
    Merci pour vos résumés et analyses de la situation.
    Je viens de tomber sur cette vidéo.
    Quel est votre avis ?
    Merci
    Laurent
    https://youtu.be/HjUEE59fk1U

    RépondreSupprimer
  41. Et bien dîtes donc, ce topic provoque un sacré débat.

    RépondreSupprimer
  42. A vérifier : Uglegorsk, près de Horlivka (orthographe juste ?), aurait été libérée ce jour . Source Réseau International, forumer Gutchnek - forumer fiable en général.

    RépondreSupprimer
  43. j"ai pas vu plus haut de vrai debat, que sur la forme de la qualité de l'emballage dialectique !

    de la quantité ...l'espace virtuel est moins cher que le parchemin et le comble on ecrit de moins en moins approfondi qu'en quantité repetition

    rien de neuf la plupart du temps !

    Certes mais au final qui est capable de concevoir les failles des deux modeles qui s'affronte donc sur ce terrain avec pourtant des grandes similitudes par leur faute liés a la creature .

    et pas seulement celle de cette "planete des singes " et autres "coureurs de gamelles"

    autour de cette definition donnée par Erwan comme "pré en bulle" ; celle de l'Etre contre celle de l'Avoir ?

    j'ai lu hier que certains manipulateurs mondialistes - ont donc commencé a admettre l'echec de l'ordre mondial plan A autour de l'occident pour reconnaitre l'emergence du nouvel ordre mondial plan B autour de l'Asie Afrique c'est leur definition ce qui motive une certaine inquietude n'est ce pas ?


    hors plan A ou B la plupart des Etres sains (rares ) parmi les peuples ne veulent en réalité plus de planification a leurs dépends ni de la nature .
    Car chaque "reve - volition" a fait esperer un changement par paresse d'admettre les failles de la dialectique qui mene aux memes abus quelque soit le shema directeur pour le jivaros moderne
    aussi bien qu'anciens -les brebis a tondre .
    le coupeur de cheveux en quatre du materialisme dialectique face a l'escalologie au goupillon

    avec le hachoir a viande periodique ..

    Et la naturalite dans ce fatras ?

    le rebelle de la foret sain d'esprit declare" ce sera sans directeur ou sans moi" donc persécuté par les suiveurs de tous les prelats et directeurs des deux schémas et les maitre suiveurs du hachoir preposé aux decoupage du terrain a l'issue previsible mais par le decoupage des participants

    ce champ d'operation qui nous est presenté - un camp regresse l'autre se fait massacrer ...au nom d'un modele et si c'est au final le meme pourquoi se faire tondre puis decouper
    ou le vrai reveil des peuples vis a vis d'eux memes !


    mais pas selon ces modeles hypocrites de societé de pretre/gourou contre le politocard/scientiste fou aussi avides les uns que les autres et pour qui par epoque on sert de chair a canon ou de putes de temple ?

    qui est capable de convevoir la troisieme voie d'un veritable autre paradigme qui ne sera meme pas nouveau , car quelle vanité de le faire croire ?

    les modeles d'echec societaux sont plus nombreux que les reussites des qu'on depasse un certain seuil concentrationnaire et meme conceptuel puisque le concepteur projete OU/ET ment

    la vie par essence desteste aussi bien ce qui est figé que ce qui est trop chaotique .
    les echecs societaux decoulent
    de modeles herités des insectes en avance de 200 millions d'années ...

    mais combinaison de tous les chemins qui ont pu permettre a certain etres de sortir de ces systemes aussi pourris les uns que les autres ?

    ou des micro societés avec un code tel qu'aucune ne puisse se mettre en conflit avec une autre en vue de restaurer un autre "lent PIRE" de vampires ?

    qu'en pensez vous ?

    RépondreSupprimer
  44. Dernières nouvelles, le pont antinovski sur le Dniepr rendu impraticable par tirs de roquettes UK. 30000 Russes encerclés à kherson et à l ouest du Dniepr.

    RépondreSupprimer
  45. Confirmation de l info, suite destruction du pont sur le Dniepr, 30000 soldats russes bloqués a kherson. Un autre Stalingrad est en vue mais pour les russes cette fois !!!

    RépondreSupprimer
  46. Dernières nouvelles 30000 russes encerclés à l ouest du Dniepr, un nouveau tcherkassy se prépare !!!

    RépondreSupprimer
  47. Aux dernières infos, la 49ème armée russe est coupée de ses arrières et ne reçoit plus de logistique du fait de la coupure du pont sur le Dniepr. A t on plus d infos sur ce front.

    RépondreSupprimer
  48. Aux dernières infos, le pont antonovsky est sévèrement endommagé et l l'armee UK s apprete a attaquer kerson en profitant des difficultés logistiques des russes.

    RépondreSupprimer
  49. L efficacité des frappes russes sur la 59ème brigade UK a Mikolaiev a été confirmée, donc il n y a pas que les himars qui tapent fort et juste.

    RépondreSupprimer

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.