vendredi 24 juillet 2015

Un chant d'espoir venu des caves

Aux héros désarmés de Novorossiya

Jamais je ne pourrai décrire avec justesse l'héroïsme de cette population du Donbass, tant ses souffrances autant que son courage sont extrêmes, mais toujours resteront gravés dans mon coeur ces regards graves emplis de foi et d'espérance d'où chaque larme versée est source de dignité et de noblesse.

Gorlovka, cette ville de 260 000 habitants, au Nord de Donetsk est aujourd'hui une cité martyre noyée quotidiennement sous des orages d'acier. Sa population résiste depuis 1 an à la haine kiévienne, défiant chaque jour et chaque nuit la logique militaire, et les limites de la résistance humaine.

video

Parfois, avant de les accrocher au bout d'une corde, je voudrais voir nos lâches responsables politiques et leurs "journalopes" propagandistes, tous complices des soudards ukrainiens génocidaires, vivre, ne serait ce qu'un journée, aux côtés de ces babouchkas et ses innocents. Ils sentiraient leur peur et peut-être leur honte les étrangler lentement sous le regard silencieux de leurs victimes. martyrisées par leur cupidité servile.


Le peuple du Donbass est entré à nouveau dans l'Histoire par le chemin de l'Honneur et du sang versé, voie sacrée que ses pères avaient déjà tracé il y a 70 ans; et, se montrant digne de leur sacrifice, cette population assume avec courage le prix de la Liberté si chèrement conquise dans le passé. Ces gens modestes, que la gloire autant que l'humilité couvrent de leurs manteaux le courage héroïque, nous redonnent confiance en l'Homme européen... mais à quel prix !

Sur le front, les volontaires s'accrochent à leur tranchées, dans la boue ou la neige des saisons : ils n'ont pas le choix, derrière eux leurs familles terrés dans les caves et devant eux, des soudards enivrés d'alcool et de haine qui cherchent à les anéantir (voir les vidéos ci après)...


Paradoxalement, car c'est elle qui est visée à travers le Donbass, la Russie n'est pas encore intervenue, son commandeur flairant le piège tendu par les occidentaux dont le vampirisme économique moribond réclame une nouvelle guerre salvatrice. Vladimir Poutine sait le sacrifice et la souffrance des russes du Donbass, mais l'échiquier géopolitique où s'est engagée cette nouvelle partie mortelle, impose du temps et de la retenue car les enjeux et les menaces de cette crise engagent l'équilibre du Monde et le prix de la paix future... Il s'agit pour l'empire russe attaqué dans sa chair de répondre avec le coeur mais aussi et surtout avec la raison.

En attendant ce matin du grand soir inéluctable, le peuple du Donbass résiste seul avec une abnégation, un courage et un stoïcisme incroyables, hérités de ce caractère slave forgé dans les brasiers militaires du passé et les fourneaux miniers du présent. Ici à Donetsk, il n'y a pas les anciens et les jeunes, les civils et les militaires, les russophones et les étrangers etc... il n'existe qu'un poing dressé contre la barbarie rassemblant tous les coeurs des vivants libres et rebelles ayant choisi la Vie contre l'esclavage, jusqu'au sacrifice de leurs vies...


De nombreux volontaires étrangers sont venus dans le Donbass, poussés par la conviction que cette nouvelle guerre déclenchée par l'impérialisme étasunien, concernait tous les européens, et l'évolution internationale du conflit le confirme chaque jour un peu plus; mais si beaucoup ont choisi d'y rester aujourd'hui jusqu'à la victoire finale, c'est pour défendre ces femmes et ces enfants qui chaque jour donnent au monde des leçons de courage et de dignité.

La Victoire en effet, ne pourra que s'incliner devant tant de bravoure et, sourire enfin à ces humbles héros terrés dans les caves de Gorlovka, de Marinka, de Spartak, Peski Donetsk Lugansk et tant d'autres villages de Novorossiya, car les dieux des batailles récompensent toujours les âmes pures et les justes causes.

En attendant, nos sens scrutent l'horizon obscur ou les éclairs de la guerre semblent attirer le réveil nacré du levant : il est 03h30 et les martèlements sourds des canons ukrainiens assassins viennent de faire à nouveau trembler les portes invisibles au Nord de la cité rebelle...

Erwan Castel


La douleur d'un peuple martyr
Le 27 mai 2015, une famille est anéantie à Gorlovka
la grand mère laisse éclater sa douleur et sa colère...


"LEURS ENFANTS VIVRONT DANS DES CAVES !"
Piotr Porochenko, Président de l'Ukraine, novembre 2014

POROCHENKO, EST LE RESPONSABLE DE CE GÉNOCIDE 

video

ET IL EST AUX ORDRES DES GOUVERNEMENTS OCCIDENTAUX !



Quelques autres reportages sur Gorlovka 

La tragédie de Gorlovka - février 2015
video

L'église de Gorlovka bombardée
video

Bombardement de Gorlovka - septembre 2014
video

Résultats d'un bombardement ukrainien
video

"Dites à Porochenko que c'est un fumier" - mai 2015
video


Les sources de l'article :



1 commentaire:

  1. Encore un petit commentaire pour dire que je partage depuis le début toute cette histoire qui me fend le cœur et m'éblouit à la fois par le courage d'un si petit peuple en nombre, mais si grand dans l'Histoire de l'Europe des peuples et des nations.

    Malgré les médias aux ordres, ce peuple n'est pas seul, beaucoup le regarde, l'admire et prient pour lui.

    Bon courage à vous Erwan!

    E.D.

    RépondreSupprimer

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.