samedi 19 mai 2018

Premières pertes de l'OTAN dans le Donbass

Soldats canadiens de l' "Opération Unifier" et soldats ukrainiens sur le front du Donbass
La guerre dans le Donbass est en train de prendre la vie d'une radicalisation des activités de l'Ukraine mais aussi de leurs parrains de l'OTAN. En effet non seulement les bombardements ukrainiens ont connu une intensification importante, notamment dans le secteur de Gorlovka, mais sur l'ensemble de front on peut observer une nervosité croissante des "Opérations des Forces conjointes" qui ont succédé à L' "Opération Spéciale Antiterroriste" de Kiev et qui depuis le 1etr mai sont en charge de l'application de la loi de réintégration du Donbass.

Tandis que les occidentaux, pataugeant depuis 4 ans dans leurs fantasmes propagandistes, continuent de dénoncer une prétendue armée russe occupant les territoires des Républiques de Donetsk et Lugansk (mais que pas un observateur international drone ou satellite n'a pu voir), les ranges de l'OTAN qui sont en Ukraine au vu et au su de tous se rapprochent chaque jour un peu plus de la ligne de front et de leur engagement direct dans le conflit. 

On connait déjà l'engagement des ressources de renseignement de l'OTAN à la disposition des opérations ukrainiennes dans le Donbass comme ces drones de reconnaissance US qui viennent régulièrement fouiller la ligne de front et les frontières russes. On connait les subventions des occidentaux alloués à l'armée ukrainienne, les livraisons de matériels et maintenant d'armes létales à leurs unités engagées dans les bombardements et les combats sur le front. 

Dans le cadre de cette "coopération militaire" avec Kiev qui s'inscrit dans un processus d'intégration de l'Ukraine dans l'OTAN et que les exercices interalliés de l'organisation ont de facto déjà entériné, un contingent important de conseillers et d'instructeurs occidentaux sont en Ukraine, officiellement pour des missions de formations techniques et tactiques loin du front du Donbass.

Instructeur polonais avec des soldats ukrainiens
Depuis 4 ans des observations, aussitôt qualifiées de propagande mensongère du Kremlin dénoncent la présence de ces conseillers occidentaux et pourtant...

Au Nord de Donetsk, dans le secteur bouillant de Promka, entre Avdeevka et Yasinovataya, des "conseillers militaires de l'OTAN" sont morts accidentellement ce 17 mai 2018 sur la ligne de front dans un champ de mines ukrainien dans lequel ils s'étaient imprudemment aventurés.

Bilan : 3 canadiens tués et 2 américains blessés.

On peut raisonnablement se poser plusieurs questions :
  • Pourquoi des "instructeurs" et qui plus est occidentaux se trouvaient-ils en 1ère ligne ?
  • Comment se sont-ils retrouvés dans un champ de mines ? 
Pour le "pourquoi", on peut avancer par exemple que la livraison depuis mai d'armes létales étasuniennes, tel que le lance missile antichar "Javelin" par exemple, impose un accompagnement pédagogique pour former les servants à sa mise en oeuvre opérationnelle. Mais sans parano on peut aussi envisager une coopération Ukraine / OTAN pour étudier et planifier des opérations sur le front.

Pour le "comment" alors que les occidentaux, qui étaient obligatoirement accompagnés par des responsables militaires du secteur, la réponse se trouve certainement dans la réaction immédiate du Commandement ukrainien qui accuse un commando républicain d'avoir réalisé une attaque sur les militaires de l'OTAN. 

On peut donc avancer que cet "incident" peut-être une provocation ukrainienne visant à impliquer l'OTAN pour rechercher une réaction de sa part par exemple ou au pire une justification pour utiliser les nouvelles armes déclarées initialement pour une utilisation exclusivement "défensive".



Quoi qu'il en soit, accident, false-flag ou véritable action commando, la mort de ces militaires de l'OTAN est une première importante qui révèle l'implication des occidentaux et, comme en Syrie, leur interventionnisme militaire sous couvert de missions d'assistance technique.

Il reste a attendre la version officielle de l'OTAN et les conséquences que cet "incident" va provoquer. 

Erwan Castel


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.